ArticlesNews

Cat STEVENS, cause d’un détournement d’avion

Décidément, les américains étonneront toujours par leur bêtise, voire intolérance… Cette fois, c’est Cat Stevens qui est au centre de l’affaire. Mais, Marillion n’étaient pas loin… Ce 22 septembre, il avait pris l’avion allant de Londres à Washington. Durant le vol, les autorités américaines se sont aperçues qu’il y avait à bord un passager qui figurait sur la liste des personnes interdites d’entrée aux Etats-Unis. C’était Cat Stevens, devenu Yusuf Islam depuis sa conversion à l’islam à la fin des années 70.

Les autorités américaines ont alors décidé de détourner l’avion vers un aéroport du Maine (nord-est des Etats-Unis). Là, il y a été débarqué et interrogé avant d’être finalement remis dans un vol pour Londres. Alors qu’il milite pour la paix et qu’il s’était déjà rendu à New York en mai dernier, on ne comprend pas bien ce qui s’est passé dans la tête des autorités US. Ah mais c’est vrai, avec Bush, ils militent pour la guerre eux !

Marillion… vous vous demandez pourquoi j’en parle et ce que cela vient faire ici ? Et bien, Marillion se sont envolés pour une tournée américaine et ils étaient dans le même vol que Cat Stevens. Ils ont eux aussi dû sortir de l’avion. Mais heureusement, ils ont pu ensuite ré-embarquer et continuer leur vol.

Cat Stevens a aujourd’hui 56 ans. Il est d’origine grecque, son vrai nom étant Stephen Georgiou. Il est l’auteur de chansons telles “Lady d’Arbanville” écrite pour Patricia d’Arbanville (un top model du début des années 70 dont il était amoureux après avoir découvert ses photos, sûrement pas le seul !), “Wild World” et “Morning Has Broken”.

2 thoughts on “Cat STEVENS, cause d’un détournement d’avion

  • Sont vraiment étonnant ces Américains!……..y a
    une époque ou ce genre d’anecdotes pouvaient préter à sourire,mais maintenant faudrait avoir une bonne dose d’ humour pour y parvenir.
    Mais bon,tout n’ est pas auusi “pourri” chez nos “amis” et chez ” maitre du monde”….il existe un trés fort courant anti-bush dans les milieux “intellectuels”…suis en relation avec une américaine naturalisée française depuis plusieurs années,partie un an pour le boulot là-bas….
    Bref….pas déçue du voyage!
    Comme quoi y a encore un espoir…si toutefois on assiste à un réveil des consciences car je cite la collègue :”Bush tient son électorat des classes défavorisées et moyennes”
    Solution:faudrait “buter” les gens qui pensent…
    Curieux! Ca me fait penser à une certaine révolution culturelle…..bizarre….

    Toujours est il que de ce courant anti-Bush,on en parle pas trop souvent quand méme dans nos médias surtout que les élections approchent…….
    Curieux ça aussi…….

    a-MIB-bien le bonsoir.

  • MIB, le paladin de la démocratie molle, réattaque…
    Décidément, les américains étonneront toujours par leur bêtise, voire intolérance… Cette fois, c’est Cat Stevens qui est au centre de l’affaire (c’est vrai qu’en Belgique, il y a de quoi se gargariser de recevoir Kaddafi en grande pompes à Val Duchesse, et d’envoyer une délégation parlementaire en Corée du nord qui revient enchantée de son séjour – à propos, en passant allez voir ça, un camp de vacances organisé par le PTB dans ce si beau pays – le programme et les interventions sont à mourir de rire…jaune )

    Ce 22 septembre, il avait pris l’avion allant de Londres à Washington. Durant le vol, les autorités américaines se sont aperçues qu’il y avait à bord un passager qui figurait sur la liste des personnes interdites d’entrée aux Etats-Unis. C’était Cat Stevens, devenu Yusuf Islam depuis sa conversion à l’islam à la fin des années 70.
    Les autorités américaines ont alors décidé de détourner l’avion vers un aéroport du Maine (nord-est des Etats-Unis). Là, il y a été débarqué et interrogé avant d’être finalement remis dans un vol pour Londres. Alors qu’il milite pour la paix et qu’il s’était déjà rendu à New York en mai dernier, on ne comprend pas bien ce qui s’est passé dans la tête des autorités US. Ah mais c’est vrai, avec Bush, ils militent pour la guerre eux !

    Récapitulons : Stevens est un musulman tendance rigoriste, et pour une raison ou pour une autre, il est interdit de séjour aux USA. Il est donc normal de l’expulser. Ils auraient effectivement peut être du le cueillir à l’aéroport au lieu d’atterrir en catastrophe dans le Maine. Mais çe qui doit surtout choquer MIB qu’on arrête le brave Cat Stevens qui faisait de si belles chansons sur l’amour d’un père et la beauté de la vie dans les années 70. Un brave homme qui a juste applaudi des deux mains à la fatwa contre Salman Rushdie…
    Le texte est par ailleurs d’une puérilité risible “Ah mais c’est vrai avec Bush ils militent pour la guerre eux” (et pis c’est pas bien et je vais le dire à mon papa et mon papa il est policier d’abord)

    Ah que j’aime rire avec MIB. Bon, pas tout ça, il est temps d’aller aux cours. Saloperie de cours.

Laisser un commentaire

Music In Belgium