INSIDE BLACK SABBATH (1970-1992) (DVD – Classic Rock Productions – 2003)

0 Participations

Avec ce DVD, Classic Rock Productions passe en revue la carrière d’un groupe de légende, un des pionners si pas LE pionnier du heavy metal. J’ai nommé Black Sabbath. Plongeons donc dans l’antre sabbatienne.



Le groupe était composé au départ de Tony Iommi (guitare), Ozzy Osbourne (chant), Geezer Butler (basse) et Bill Ward (batterie). C’est en 1970 que tout commence avec l’album “Black Sabbath”, enregistré en une nuit, dont on peut voir quelques extraits avec notamment des archives de l’ORTF. Quand on demande aux critiques consultés s’ils pensent que Black Sabbath fait du métal, le résultat est très partagé. Pourtant, on peut considérer le groupe comme un pionnier en la matière. Le son et les riffs incontournables de son éternel guitariste Tony Iommi ne sont pas étrangers au succès. Justement, Iommi est ici interviewé et raconte notamment comment il a perdu une phalange de sa main droite. Quant on sait qu’il est gaucher, on s’imagine les problèmes qu’il dû a rencontrer. Il explique comment il a pu remédier à cela avec un bout de doigt, un peu comme un dé à coudre, qu’il a peaufiner tant que faire se peut.

Le gros hit viendra avec le second album en 1970 et le célèbre single “Paranoid”. Simple sans doute, mais efficace ! Il propulse Black Sabbath au devant de la scène internationale. Le morceau est qualifié de pop-metal. Si Ozzy n’est pas interviewé ici, les critiques en parlent beaucoup. C’est le premier chanteur du groupe et aussi le plus déjanté. D’ailleurs, cela n’a pas trop changé… L’album suivant, “Master of Reality”, compte également parmi les grands opus du groupe. Ensuite, parmi les plus importants, il y eut “Volume 4”, “Sabbath Bloody Sabbath”, “Sabotage”, “Technical Ecstasy” et “Never Say Die”. Tony Iommi explique l’apparition des claviers dans le groupe alors qu’aucun d’entre-eux ne savaient en jouer.

Puis, en 1979, Ozzy Osbourne quitte Black Sabbath pour entamer une carrière solo. Il a fallu chercher un remplaçant capable de lui succéder tant il était unique et avait une image forte. Ce fut Ronnie James Dio. Ce dernier fit deux albums avec le groupe. Il a y d’abord eu “Heaven And Hell”, considéré par beaucoup comme un des tous grands Sabbath, puis “Mob Rules” en 1981. Le son du groupe est devenu plus heavy encore durant les années Dio. Les quelques flottements des années suivantes ne sont pas abordés. C’est ainsi que Ian Gillan (Deep Purple) sera au chant sur l’album “Born Again” et Glen Hughes, qui est aussi passé par le pourpre profond, sera sur “Seventh Star”.

Ensuite, c’est un certain Tony Martin qui arriva au chant. Une grande voix pour un personnage plus discret que Osbourne ou Dio. La musique s’est alors tournée plus vers un heavy-rock. C’est aussi à cette période que l’on a vu Neil Murray (Whitesnake) à la basse. Il intervient plusieurs fois sur ce DVD. Le premier album de l’époque Martin fut “The Eternal Idol” en 1987 suivi de “Headless Cross” en 1989. Ensuite, il y a eu “TYR” en 1990. Tous sont d’accord, en ce compris Iommi, sur un point. Tony Martin est une grande voix, plus proche de Dio que de Osbourne. Cela est confirmé par les extraits de différentes époques qui nous sont proposés.

L’album suivant, “Dehumanizer”, voit le retour de Ronnie James Dio. Il repart ensuite et c’est Tony Martin qui revient pour “Cross Purposes” en 1994 et “Forbidden” en 1995.

Cet “Inside Black Sabbath” rappellera des souvenirs à certains. Il fera aussi découvrir aux plus jeunes un groupe légendaire et précurseur et leur donnera une autre image de Ozzy Osbourne que celle proposée, assez lamentablement d’ailleurs, par le reality show de MTV.


Classic Rock Productions
CRL 1599 PAL

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :