BABYLON CIRCUS (Fr) : la tournée Belge

0 Participations

Le groupe français de ska/reggae festif Babylon Circus sera en nos contrées du 07 au 14 septembre 2002.
Les dates :
07/09/02 : Krackrock festival (16h00) & Hove Live (22h00)

10/09/02 : interview sur Radio 21 (Rock à Gogo, de 20 à 22h)

11/09/02 : La Zone (Liège)

12/09/02 : Magasin 4 (Bxl)

14/09/02 : Fêtes de Wallonie, Namur, Rue de Bxl, 22h30

Infos : www.artbag.be.tf ou 0497/893.515

Débarquement immédiat d’un collectif underground à l’énergie dévastatrice : le Babylon Circus distille un ska reggae explosif et théâtral. Quatre ans de routes et concerts ont façonné ce groupe de scène et lui ont donné ses premières lettres de noblesse.

Neuf musiciens sur scène, mais quatorze dans l’arène, le Babylon Circus est une famille qui s’agrandit au fil des rencontres, des copains et des concerts. Il en faut du monde pour tisser cette toile musicale : des cuivres, des chants, des rythmes accrocheurs et des textes pleins d’humanité. Car cette bande de potes revendique, en coeur et d’une même voix, ses idées humanistes voire après tout simplement humaines. Juste regard sur la vie, sur autrui, sur rien et tout.

Le Babylon Circus s’est forgé, par le bouche-à-oreille, une réputation de scène explosive et infaillible. Les ingrédients de ce succès : un ska reggae qui fait chaud aux artères, une rythmique impeccable, une section cuivres chaleureuse, des clowns hilarants et une énergie de scène contagieuse. Le genre de groupe qu’on ne peut pas ne pas voir sur scène !

Constant et alternatif dans ses idéaux, le Babylon Circus porte sa bonne parole sur scène, déverse aussi ses textes engagés sur albums. Au compteur, 12 000 albums vendus (“Musika”, autoproduit de 98) et quelque 9000 maxis (“Tout va bien …”, autoproduit 99), sans oublier la compilation “It’s A Frenchy Reggae Party” (99), 35000 exemplaires). Une nouvelle galette vient à point nommé rasséréner les fans éperdus de ce collectif à forte personnalité, fiers émules d’une école alternative élevée à la Mano Negra.

Mélange savant et intuitif de reggae, ska, dub, punk ou rock, la musique des Babylon est viscérale, déverse ses vibrations énergétiques et contagieuses et prouve que la relève du ska reggae français est là, tout près de chez vous.

La Compagnie du BABYLON CIRCUS présente son tout nouveau spectacle :

Le rideau s’ouvre, leurs visages se découvrent, et, là où nous pensions découvrir un groupe de musiciens asservis et dévoués à la seule cause musicale, c’est un défilé de clowns, un commando zigotos qui débarque dans ce qui ressemble plus à un grand spectacle qu’à toute autre débâcle.

Le ton est donné, là où on s’attendait à entendre les premières notes « raisonner », c’est un tout autre show qui nous était offert.

Ah vraiment, quelle tarte ! Quelle patate ! Ça déboîte !!!

Babylon Circus, c’est comme au cirque, c’est magique, mais en musique.

Quand on est passionné par un style de musique, précis ou élastique, et qu’on voit le concept même du concert remis plus bas que terre, et d’une si belle manière. Y’a pas à dire. Ni mieux, ni pire, dans tous les cas, vraiment dur de se la jouer rabat-joie avec tant de belles choses en face de soi !

Là où tant et tant de fois on a vu des chansons mourir à force d’être jouées sans même un sourire, ici c’est une éternelle revisite des chansons qui se fait, par l’image et par le son. L’improvisation n’est plus seulement musicale, mais également clownesque, que dis-je, théâtrale !

J’y suis allé, j’y ai vu. j’y ai été vaincu !

Car en effet, face à la ska-reggae music, il y a de quoi être sceptique, mais… Comme une pellicule photo, mon cerveau a été exposé, peut-être un peu trop, mais en tout cas, ça a marché, impossible d’effacer l’impression que m’a laissé cette soirée.

Alors bien sûr, il faut pour ce faire surmonter sa peur de l’inconnu, aller au-delà des idées reçues. Mais les chanceux qui, comme moi, y sont déjà venus vous diraient sûrement à quel point il est dur de dire ce qu’ils ont vu, mais à quel point également ils n’ont pas été déçus.

Pour la petite histoire, pour dire que je ne suis pas seul à y croire, dans une de ces belles salles, dans une de ces belles contrées, derrière moi se trouvaient deux dames enthousiasmées. Et vers la fin du concert, je les entendis ainsi murmurer : « Mais que demander de plus ??? Quelques instants plus tard, elles avaient trouvé la réponse : « UNE AUTRE !!! » les entendis-je s’écrier. Toujours plus, toujours plus ! Tous avec elles se sont écriés. Leur cri de ralliement : « UNE AUTRE !!! (s.v.p) ».

Babylon Circus, c’est pas ska, reggae, dub, punk . Babylon Circus, c’est la folie !

Et les clowns électriques, toujours plus nombreux, à jamais des chansons fredonneraient.

A la sortie du chapiteau, on peut sérieusement se demander ce que les gens y ont vu, à voir leurs têtes et le rictus qui les illumine. Et, s’il reste des sceptiques, rendez-vous au centre de la piste.

Alors, vous l’aurez compris, prenez place dans la fosse, les gradins et sur les strapontins, ce soir le chapiteau sera lumière, sera fête, sera plein.

Le Babylon Circus vous souhaite la bienvenue sous son chapiteau.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :