Richard HAWLEY, 11 octobre 2005, Botanique

0 Participations

C’est, fait rare, une Orangerie en configuration assise qui accueillait ce soir Richard Hawley. Le néo-crooner était venu présenter « Cole’s Corner », son dernier album dont vous trouverez la chronique sur Music in Belgium. Le public a répondu présent malgré la concurrence de dEUS jouant leur premier d’une série de trois concerts à l’AB, à quelques encablures… Lorsque le groupe monte sur scène, on remarque la distinction et l’élégance de ces messieurs. Richard Hawley, cheveux en arrière, costume gris, chemise noire, entame le premier morceau, et on est frappé par la majesté et la justesse de son chant. On pense tout de suite évidemment à Roy Orbison (pour les lunettes noires) mais plus près de nous aussi à Elvis Costello et Burt Bacharach.

Le natif de Sheffield entame « Cole’s Corner », titre éponyme de son album et la salle est submergée par l’atmosphère langoureuse qui se dégage du morceau. Entre deux morceaux, il décontracte encore un peu l’atmosphère en plaisantant, tentant d’unir pour une soirée la Belgique et l’Angleterre ou fustigeant son premier ministre « pire que Margaret Thatcher ».

Sur « The Ocean », morceau qui parle d’amour, le grave de la voix fait penser à Leonard Cohen. Sur « Hotel Room », slow au son caractéristique des années 50, on se croit téléporté dans Grease, avec la grâce et l’élégance en plus. Le phrasé clair et grave, le tempo lent facilite la compréhension des textes. Sur « Motorcyle song », il évoque son père décédé d’une crise cardiaque et le deux-roues qu’il lui a légué en pièces détachées…

La basse/contrebasse de Collin Elliott, les guitares de Shaz Sheridan, le frappé délicat de Andy Crooke à la batterie contribuent à rendre l’atmosphère intimiste.

En rappel, après une berceuse émouvante, c’est le fameux « That’s allright Mama » d’Arthur “Big Boy” Crudup, rendu célèbre par Elvis Presley, pur rockabilly joué à la perfection qui vient clore ce concert. Enfin, le groupe quitte la scène sur une « standing ovation ».

Oli

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :