Elton DEAN est décédé dans la nuit du 7 au 8 février 2006

0 Participations

Le saxophoniste anglais Elton Dean est décédé des suites d’un problème cardiaque dans la nuit du 7 au 8 février 2006. Il avait fêté son soixantième anniversaire le 28 octobre dernier. Elton Dean était une personnalité majeure de la scène anglaise du « Jazz », au sens large, des années 1960 et 1970. Son jeu se caractérisait par une incroyable audace, un étonnant délire inventif, une énorme capacité d’improvisations et une large ouverture vers de nouvelles voies inexplorées ou expérimentales. Tout au long de sa vie, il participa à de nombreux projets, qui se chevauchaient parfois et restaient généralement limités dans le temps.

Il avait débuté très jeune l’apprentissage du piano et du violon avant de passer au saxophone. Son intérêt s’était rapidement porté sur le « Jazz ». Au milieu des années soixante, il était devenu musicien professionnel et s’était rapidement intégré à la révolution musicale de l’époque (qui amena, entre autres, la fondation de l’ « Ecole de Canterbury »).

Dès la seconde moitié des années 1960, il avait travaillé avec Long John Baldry, Georgie Fame et le pianiste Keith Tippett dans son Keith Tippett’s Sextet. Ensuite, il l’avait suivi dans son projet Centipede, qui regroupait une cinquantaine de musiciens, la crème de l’ « Avant-Garde » de l’époque. De 1969 à 1972, il avait rejoint Soft Machine, avec lequel il avait enregistré les albums « Third », « Fourth » et « Fifth ». La tournure moins débridée et plus « Jazz-Rock » prise ensuite par le groupe l’avait alors poussé à quitter le groupe. Par la suite, on l’avait vu collaborer, à intervalles très réguliers, avec presque tous les membres de ce groupe dans diverses formations : Elton Dean’s Ninesense en 1975 (avec Marc Charig, Nick Evans, Alan Skidmore), Soft Head en 1978 (avec Hugh Hopper), Soft Heap en 1978 (avec Hugh Hopper, Marc Charig), Soft Works en 2002 et 2003 (avec Hugh Hopper, John Marshall et Allan Holdsworth), Soft Machine Legacy en 2004 et 2005 (avec Hugh Hopper, John Marshall, John Etheridge), … et bien d’autres. Outre ceux-là et Keith Tippett, il avait également pas mal travaillé avec le batteur Pip Pyle (Gong, National Health et Hatfield & The North), notamment dans son groupe Equip’Out. Cette liste, restrictive, est évidemment très partielle et même partiale. Sa discographie comprend également une bonne trentaine d’albums à son nom.

Il est à noter qu’il avait récemment joué avec les belges de The Wrong Object.

Un grand musicien à redécouvrir!

JPS1er

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :