Tony LEVIN, nouveau CD

0 Participations

Mondialement connu comme instrumentiste, Tony Levin est le bassiste que l’on s’arrache. Compagnon inséparable de Peter Gabriel depuis ses débuts en solo, il est aussi le bassiste de King Crimson depuis “Discipline”, et a joué avec les plus grands: Lennon, McCartney, Paul Simon, Lou Reed… pour ne citer qu’eux! Depuis quelques années, il a élaboré son propre projet: le Tony Levin Band, accompagné de Jerry Marotta à la batterie, de Larry Fast aux claviers, autres anciens comparses de Gabriel, et de Jesse Gress à la guitare.

Sur les albums précédents, il nous avait offert de beaux instrumentaux, mettant en valeur le talent de ses musiciens et son esprit créatif en tant que compositeur. Sur ce nouvel opus “Resonator”, il se révèle en tant qu’auteur, avec de vraies chansons (et du texte, oui,oui!).

On débute sur le très Crimsonien “Break it down”, avec Adrian Belew à la guitare , mais c’est bien Tony et non Adrian qui chante. Ca part très fort! Un très intimiste “Places to go”, basse et chant en avant, et ensuite on a droit à un album chamaré, tantôt Jazz (“Beyond my reach” et le superbe “Fragile as a song” où Tony se fait crooner), tantôt Rock’n’roll pur et dur (“Throw that God a bone”, “What would Jimi do?”), un instrumental Gabriélien (“Shadowland”), une version Totoesque de l’ancien instrumental “Utopia” avec Steve Lukather à la guitare, et une friandise, la “Danse du sabre” de Khatchaturian façon Hard.

Bref un album coloré, frais, pétillant en ce nouveau printemps. Une oeuvre à laquelle on n’accroche pas nécessairement tout de suite, mais qui séduit un peu plus à chaque écoute (comme beaucoup d’albums de Peter Gabriel!). Mais n’est-ce pas là souvent le propre des grands albums?

Ils seront ce 11 mai au Spirit of 66 à Verviers. A ne pas rater!!!

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :