Rock Progressif avec FOGGY STUFF, ce 6 mai 2006 à Herstal

0 Participations

La surprise est totale à notre arrivée dans la salle du Cercle Notre Dame de la Licourt. Tout le monde est à table et l’ambiance est plus à la grande fête de patronage qu’à l’écoute attentive d’un concert de Rock Progressif. Après une bonne heure d’attente pour permettre aux convives de terminer leur repas, les six musiciens de Foggy Stuff montent en scène et le concert débute vers 21h45.

La fondation de Foggy Stuff remonte à 2003 et propose maintenant un répertoire personnel stabilisé. Le groupe se compose de six membres, dont l’âge varie entre vingt et vingt-sept ans:

  • Thierry Dubois : Guitare & Chant
  • Adrien Larock : Claviers
  • Marc Hermant : Violon
  • Salvatore Caniccati : Basse
  • Raphaël Pire : Batterie
  • Aurore Op ‘t Eynde : Chant

Les débuts de ce concert sont franchement chaotiques. En fait, la musique du groupe et ses textes doivent être soutenus par la projection d’images. Pourtant, rapidement, l’installation électrique en décide autrement et, après deux coupures totales, cette projection se voit purement et simplement supprimée. Qu’importe, après ce contretemps, suivi de quelques réglages de son un peu laborieux, la musique deviendra le pôle d’attraction unique et le concert prendra véritablement son envol.

Le potentiel du groupe apparaît rapidement et sa cohésion impressionne. Quoiqu’on en dise, l’ensemble évolue clairement dans un Rock Progressif bien cadré, assez classique et anglo-saxon dans le style (Mostly Autumn, Camel, Steve Hackett et Genesis, Pendragon, Pink Floyd…). Les compositions sont attrayantes, sophistiquées et abouties. Les instrumentistes ne manquent pas de talents et les voix sont, toutes deux, superbes et complémentaires. Et, contrairement à certaines formations du genre, elles n’apparaissent jamais envahissantes ou mal à-propos. Si la guitare domine plutôt les débats, elle le fait dans l’harmonie, sans excès, bien soutenue par les claviers. Le violon y ajoute sa touche, tout en finesse, mais mériterait de ressortir un peu plus. Les démonstrations stériles sont toujours évitées, ce qui n’empêche jamais quelques petits solos savoureux de derrière les fagots. Le duo rythmique assure bien, dans l’esprit général, même si le batteur se montre parfois plus rude. Equilibre, fluidité et mélodie seront les maîtres mots de ce concert.

La seconde partie de cette soirée, auquel je n’assisterai pas jusqu’au bout pour des raisons de timing uniquement, plus axée sur la « fête », verra quelques passages surprenants et bien amusants, dont une version délirante de « Smoke on the Water », tirée par un guitariste et chanteur occasionnel, dont je tairai le nom, au look très « californien », entre David Crosby et Jerry Garcia (Grateful Dead).

En définitive, malgré un brouhaha constant dans la salle et les difficultés du départ, une bien bonne soirée avec une formation, Foggy Stuff, dont l’avenir devrait être radieux.

Voici les titres interprétés, tous composés par Thierry Dubois, et qui devraient servir de base à un prochain enregistrement:

  1. « Ouverture » (Instrumental)
  2. « Foggy World »
  3. « I ‘m so Bread to Hear »
  4. « Cynical Train of Life »
  5. « Our Sweet Lord »
  6. « Trippin the Life »
  7. « Fake Angels »
  8. « Searchin for the Light »
  9. « Delivrance » (Instrumental)
  10. « The Seekers of Love »
  11. « Welcome my Sun »
  12. + 3 transitions instrumentales

Prochains concerts programmés:

– Festival de Clavier (25.06)
– Convention Prog-Resiste au Spirit of 66 (15.10)

Pour plus de détails: Foggy Stuff

JPS1er

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :