FOGGY STUFF sortent un mini-album

0 Participations

Les belges de Foggy Stuff font parler d’eux sur la scène progressive. Ils viennent de sortir un mini-album démo intitulé “Fake Angel’s Project” qui donne ainsi un large accès à leur musique. Malheureusement fort court, cet enregistrement confirme malgré tout le grand potentiel de cette formation née en 2003, que j’avais pu apprécier, dans des conditions loin d’être idéales, le 6 mai dernier à Herstal (voir article).

Le groupe se compose de :

  • Thierry Dubois : Guitares & Vocaux
  • Adrien Larock : Claviers & Vocaux
  • Aurore Op’t Eynde : Vocaux
  • Marc Hermant : Violon
  • Raphaël Pire : Batterie
  • Salvatore Canicatti : Basse

Voici les titres (25’42) :

  1. « Overture » (5’54)
  2. « Foggy World » (5’29)
  3. « Transition 1 » (2’05)
  4. « Our Sweet Lord » (6’55)
  5. « Trippin’ the Life » (5’16)

A l’écoute, la qualité des compositions, la cohésion de l’ensemble, l’excellente mise en place et la finesse de l’interprétation caractérisent cet ouvrage. La guitare domine incontestablement les débats, avec de nombreuses interventions bien à propos en solo. Le violon apparaît dans un rôle plus important que lors du concert à Herstal, dans un registre « Folk » très prononcé, de bon aloi, apportant quelques judicieuses parties en solo également. Les claviers se chargent d’asseoir l’ensemble, de l’enrichir et d’en diversifier les sonorités. Le duo rythmique est d’une solidité imparable : le bassiste assure sans problème et le batteur, plus flamboyant, reste idéalement cadré dans la ligne musicale du groupe. Au chant, Thierry Dubois mène la barque avec brio, sans que cela ne perturbe son travail à la guitare. La participation de Aurore Op’t Eynde demeure secondaire et se limite généralement aux chœurs. C’est un peu dommage tant ses capacités vocales paraissent évidentes. En outre, la complémentarité de ces deux excellentes voix pourrait être plus exploitée à l’avenir : « Our Sweet Lord » et « Trippin’ the Life » en sont la meilleure preuve.

Pour ce qui est des influences, les atmosphères, la construction des morceaux et le jeu des instrumentistes, violoniste et guitariste surtout, rappellent souvent les premiers Mostly Autumn. Combinés avec le chant, elles flirtent également avec Fairport Convention ou Steeleye Span. Pour le reste, on peut citer Camel, Yes, Steve Hackett, Steve Howe et Mike Oldfield. Par contre, les liens originaux avec Pink Floyd ont quasiment disparu.

Parmi ces cinq titres tous passionnants, « Trippin’ the Life » mérite une « Palme d’Or ». Avec bonheur et adresse, agrémenté de constants changements d’ambiance, guitare, violon, claviers et vocaux s’entremêlent et s’entrecroisent sans discontinuer, soutenus par un impeccable duo rythmique. Tout cela est riche et varié, bref …succulent.

En conclusion, grâce à cet enregistrement, Foggy Stuff franchit une nouvelle étape. Ses qualités intrinsèques devraient lui permettre de ne pas en rester là. Un groupe d’avenir ! Ne le ratez pas !

JPS1er

Le site de Foggy Stuff
Le CD est également en vente dans les magasins Caroline Music.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :