Tout sur l’OCTOPUS ROCK FESTIVAL 2006

0 Participations

Le festival nivellois a offert sa seconde édition le week-end dernier. Trois jours qui ont une fois encore été secoués par la météo. Les stars? An Pierlé et Archive! vendredi 28

Le vendredi a été plongé dans le sombre avec une météo ingrate qui nous a fait renoncer au déplacement. Ceux qui y ont été ont pu déguster le concert de Therapy? dont le dernier album
One Cure Fits All
sorti il y a quelques mois méritait bien le déplacement. Il y avait aussi Grand National et Nashville Pussy dont le dernier opus
Get Some
est sorti en 2005. (Le Rédac’Chef)

samedi 29

N’ayant pas pu assister à tous les concerts de samedi, et par rapport à ce que j’ai pu vraiment voir, je relèverai sans conteste la performance des français de Enhancer. Ce groupe de la région parisienne a déjà 10 ans de carrière et 3 albums à leur actif. Ils proposent un mélange de rap, métal, hardcore, la pêche totale, énergie, bonne humeur, communication avec leur public, la grande classe. Parmi les moments phares, je soulignerais la prestation d’un de leurs chanteurs qui, après avoir pris un micro sur pied avec lui au milieu du public, s’est mis à chanter dans la masse avec sa guitare avant de revenir sur scène. Le public a très bien accroché, le son était vraiment bon (comme d’ailleurs pour la grande majorité des concerts).

En plus de ça, et en dehors de la scène, ce sont des gens vraiment très sympas, j’ai pu causer autour de quelques chopes avec leur guitariste et leur bassiste, discuter un peu de leurs influences (pas mal de Korn surtout aux débuts de leur carrière), une chouette rencontre avec des personnes qui ne se prennent pas la tête. Je vous recommande vivement une visite sur
www.enhancermusic.com
(un site très bien construit d’ailleurs) ainsi que l’écoute de leur musique car ça déménage, c’est brutal, parfois festif, bien fait, bref j’irai les revoir sans hésiter, ils en valent largement le coup. Pour moi c’était le concert du jour, c’est quand vous voulez les mecs!!

Les grenoblois de Sinsemilia ont cloturé la soirée des concerts, là-aussi, un côté festif, mais dans un ton bien différent puisque ce groupe propose un mélange de reggae/ragga dans une ambiance très colorée. Le public en a bien profité pour danser dans la bonne humeur qui était très communicative. (Xavier Rossey)

dimanche 30

La première partie de la journée a vu défiler un Nicola Testa épouvantable à tous points de vue tant musical que scénique, un Ravenne qui n’a pas vraiment laissé de traces si ce n’est un ouf de soulagement après ce qu’on venait d’endurer, l’assez punk Pornorama qu’il faudra surveiller de près, Elvis Ghettoblaster et son rock psyché aux tons Iggy Pop, The Tellers vite oubliés et Elysian (les meilleurs de la série) avec un chanteur aux couleurs d’un Steve Hogarth.

C’est ensuite Yel qui montent sur scène et c’est la claque. C’est qu’ils ont énormément progressé. C’est pro, c’est bien foutu. Il faut dire que leur dernier album
Electrophone
annonçait la couleur. Yel arrivent à maturité et semblent visiblement prêts à se hisser plus haut sur la scène musicalement tant en Belgique qu’à l’étranger même si l’utilisation du français les cantonnera aux pays francophones. Ils ne sont pas les seuls et leur modèle Noir Désir a bien réussi alors pourquoi pas eux?

Les gars de Malibu Stacy enchaînent et ça continue. C’est qu’ils font mieux qu’assurer. Cela bouge de partout au point qu’ils sont difficiles à prendre en photos. Leur pop/rock fait mouche et emballe un public prêt à tout depuis le passage de Yel. Un des morceaux a des tons très Ghinzu. Il déchaîne les passions. Nous l’avions remarqué sur leur album
G
. La journée est bien lancée cette fois. Mais la pluie arrive…

Le concert de Janez Detd se déroulera sous la drache, avec des coupures au début (dues à la pluie?). Un punk rock plus qu’intéressant. L’album
Killing Me
sorti l’an dernier était d’ailleurs très bon. Par contre, je n’aime pas quand ils font des reprises. Ils me semblent qu’elles sont à chaque fois massacrées. Mais c’est du punk…

Et puis Eté 67 montent sur scène et le niveau en descend largement. Jamais ils n’égalent des gens tels Yel, Malibu Stacy ou Janez Detd c’est sûr. On fait avec et on attend Daan. Vu en 2002 et même remarque encore cette fois. C’est assez ringard bien trop basé sur des eighties qui décidément auront été les moins bonnes années des 50 dernières… Une remarque cependant, Daan est accompagné d’une excellente batteuse qui démontre souvent un fameux potentiel technique.

Grunge, bien foutu, très pro, le niveau remonte à nouveau avec Millionaire mais sans égaler Yel et Malibu Stacy pourtant. Bon, c’est vrai que ce n’est pas le même genre musical et qu’au niveau qualité ils se montrent tout à fait à la hauteur. Pourtant, j’avoue que j’attendais mieux de ces gars-là. Leur dernier album
Paradisiac
est sorti il y a un an.

Les Wampas… qu’est qu’c’est qu’ça? Un groupe français dont le chanteur a pété les plombs au point de grimper sur les toiles des tentes protégeant les stands pour chanter. Absolument rien d’original dans ce groupe. Ils ont juste fait passer un moment de délire à la foule quoiqu’à la longue il en faisait vraiment trop.

Beaucoup auront été déçus de la non venue de Ozark Henry, aux abonnés absents pour une histoire pas très claire. Remplacé par un épouvantable DJ au nom bien vite oublié. Beurk! La pire chose de la journée avec Nicola Testa! Mais pourquoi diable n’ont-ils pas avancé les concerts plutôt que de faire ce remplacement de dernière minute?

Enfin, voilà An Pierlé et son White Velvet. Immédiatement on sent que c’est le top de la journée! An est incomparable. Ses chansons et ses arrangements transpirent de sa personnalité. Anciennes chansons et nouvelles se partagent le programme. La fille au ballon est toujours aussi exceptionnelle, d’un grand dynamisme. Elle est déchaînée, presque partout à la fois. Et puis cette voix! Inimitable! Sa joie de jouer pour nous était communicative tant et si bien qu’elle est la première à offrir des rappels. Je ne saurais trop vous conseiller son dernier album
White Velvet
.

La journée se termine avec les anglais de Archive. Avec les projections qui passaient sur l’écran en fond de scène, impossible de ne pas savoir qu’ils s’agissait d’Archive à moins d’être sérieusement miro. Ils débutent avec
Lights
extrait de l’album du même nom. Un morceau de près d’une demi-heure! Si les nouveaux chanteurs peuvent perturber sur les anciens titres comme “Again”, dans l’ensemble le concert est excellent. Le rythme d’enfer imposé par le groupe impose son groove exceptionnel. Le sommet de la journée avec An Pierlé. (Le Rédac’Chef)

Les autres photos de

Enhancer
|

Pornorama
|

Elvis Ghettoblaster


Elysian
|

Yel
|

Malibu Stacy


Janez Detd
|

Eté 67
|

Millionaire


An Pierlé & White Velvet
|

Archive

Photo du samedi 29 © 2006 Xavier Rossey
Photos du dimanche 30 © 2006 Ingrid Ballieu

4 pensées sur “Tout sur l’OCTOPUS ROCK FESTIVAL 2006

  • août 5, 2006 à 13:18
    Permalink

    Bonjour,

    Je suis alle a l Octopus ce dimanche des le debut de la journee et j’ai une rectification a faire pour ma part: Nicola Testa etait une tres belle decouverte ( pour la deuxieme fois) et je suis d ailleurs un peu decu de l heure a laquelle il a joue. Je l ai deja vu a Incourt avec ses lights et videos a une heure decente et c’etait plutot jouissif comme l ont pensé beaucoup d autres d’ailleurs. Maintenant, je comprends tres bien que sa musique et son style ne touche pas tout le monde mais alors s’il vous plait un peu d objectivite sur votre site. Qu on aime ou non les groupes, il y a toujours moyen de rester courtois!

    A part cela, belle initiative que ce site,

    Bien a vous,

    Marcel

  • août 5, 2006 à 21:03
    Permalink

    bonjour,
    je cherchais des trucs sur nicola testa et je suis tombé sur votre “article” “critique”,…et j’ai lu le commentaire de “marcel”( j’avais vu nicola testa à l’incrok aussi…)que j’appuie totalement,… j’ai un peu l’impression de perdre mon temps à écrire ce message car vraiment, il y a beaucoup de choses que vous avez écris qui manque totalement d’objectivité, le goût est une chose, la critique une autre, et surtout l’objectivité,…que ce soit à propos de testa, daan, tellers,etc…soit, sinon, c’est vrais, belle initiative que ce site
    boom

  • août 28, 2006 à 06:29
    Permalink

    ENHANCER (vu à Spa à la nuit du Métal des Francos) c’est le top, un exemple parfait de fusion réussie. Body Count à la française, quand les trois guitares et les trois voix démarrent il se passe quelque chose d’impossible à raconter, à voir absolument pour tous les coincés qui veulent évoluer, Cinglé, cinglé ce groupe !!!

  • décembre 6, 2007 à 09:35
    Permalink

    je me demande ce que les critiques ont dans les oreilles et dans les yeux, Nicola Testa est jeune et c’est sa premiere année de concert il debute et je trouve qu il apporte une fraicheure pour les yeux et pour les oreilles
    il a le merite de faire qque chose de nouveau.
    je suis surpris de la critique j ai l impression qu elle sort de la plume d une sorcière mal..

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :