EVANESCENCE à Anvers, la honte…

0 Participations

Icône du métal gothique pour teenagers ? Peut-être, mais malgré tout il nous ont présenté un excellent album l’année passée. On comprend alors difficilement pourquoi Evanescence s’est moqué de son public. Car au lieu d’un concert de rock, nous avons plutôt eu l’impression d’assister à une grosse farce dimanche passé. Le Lotto Arena était presque comble pour la première venue d’Evanescence en Belgique. Après avoir vendu des millions d’albums, et pour présenter leur dernier-né The Open Door, le groupe mené par Amy Lee et Terry Balsamo faisait escale à Anvers ce 3 juin. Sur le coup de 21h30, le groupe faisait son apparition tant attendue sur scène.

Avec “Sweet Sacrifice” ou “Going Under”, le combo américain est directement passé aux choses sérieuses. Le son n’était pas terrible, mais il est connu que l’acoustique de cette salle n’est pas la meilleure.

Le public découvrait également les nouveaux membres du groupe, à savoir le batteur Will Hunt qui est une vraie bête de scène, et le guitariste Troy McLawhorn. Côté vestimentaire, il est évident qu’Amy Lee n’a rien à envier à la reine d’Angleterre, c’était d’un mauvais goût rare. Mais passons sur ces détails, qu’est ce qui a coincé au fait ?

Le public était là, conquis et donnant de la voix comme on le voit rarement. Le groupe lui, est apparu très réservé. Seule Amy Lee faisait un peu le spectacle, ou alors, il valait mieux regarder leur batteur, qui au moins y mettait du sien. Par contre, du côté des guitares, tout le monde était aux abonnés absents ou presque. Terry Balsamo avait une attitude assez dédaigneuse, a bougé sa tignasse 2-3 fois et c’est tout. Il n’y avait aucune complicité entre les musiciens, pas de regards ou sourires montrant un esprit de groupe. D’accord, il y a 2 nouveaux venus, mais quand-même. C’était insipide et fade.

Après avoir aligné leur principaux succès, voici qu’Amy Lee annonce les 2 dernières chansons… Il était 22h20!! En tout et pour tout, rappels inclus, Evanescence n’aura passé que 1h et 10 minutes sur la scène du Lotto Arena. Voici ce qu’on est en droit d’appeler le foutage de gueule de l’année. Les fans paient près de 40 euros l’entrée pour voir un bon groupe de rock, et on leur sert des fonctionnaires de la musique se prenant pour des rockstars.

Peut-être avaient-ils peur pour tous leurs jeunes fans qui avaient école le lendemain et qui devaient passer par les stands de merchandising avant de rentrer chez eux ? Peut-être qu’aux pays de Bush 1h10 de concert fait partie de la norme ? Ou alors peut-être qu’Evanescence n’a tout simplement rien à dire et qu’en 1h10 on en a fait largement le tour. Autant alors se repasser les albums à la maison, ça coûte moins cher et au moins on ne sera pas déçus.

J’avais considéré leur dernier album comme un des meilleurs de l’année passée. Ce concert quant à lui est sans doute le pire de cette année. Précisons aussi qu’aucun des musiciens n’a été présenté, mais cela est peut-être réservé au pros, à ceux qui respectent leur public, et dans ce cas, c’est tant mieux.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :