FENESZ / Mike PATTON à l’AB le 6 juin, traité sur le bruit ?

0 Participations

L’affiche proposée ce mercredi 6 juin à l’AB était intriguante. L’alliance entre l’autrichien Fenesz, une référence de l’électro expérimentale et Mike Patton, ancien frontman de Faith No More (mais ayant également participé à de nombreux autres projets) promettait quelque chose d’inédit. Beaucoup de spectateurs venaient surtout pour le chanteur américain, dont la voix puissante et mélodique reste une référence. Les deux artistes ont fait leur entrée en scène sans un salut avec une demi-heure de retard sur l’horaire annoncé. Fenesz a pris une guitare, envoyé des effets via son portable et ce fut le début d’une espèce d’orgie cacophonique. Chaque musicien avait l’air dans son trip, pas de regard échangé, aucun mot adressé au public, même après une demi-heure sur scène.

Côté “musique” si tant est qu’on peut parler de musique plutôt que d’expérimentation sonore, je dois dire que c’est très loin de m’avoir convaincu. Et à voir la réaction très mitigée du public, je n’étais pas le seul de cet avis. Patton faisait des borborygmes vocaux sur un micro de type radio CB avec une quantité impressionante d’effets. Par moments on aurait même plutôt cru à la panne électrique ou au bourdonnement caractéristique de masse sur des cables débranchés.

Le lightshow était minimaliste au possible et on avait l’impression de voir deux musiciens s’ennuyer. Bref, après 30 minutes de “ça”, c’en était trop pour mes oreilles, et, chose rarissime car je suis assez curieux et ouvert musicalement, je décidais, comme d’autres, de quitter la salle.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :