Werchter 2007, jour 3, Peter Gabriel et KEANE

0 Participations

Les têtes d’affiche étaient anglaises sur la scène principale du Rock Werchter ce samedi 30 juin 2007. La pluie n’a fait que de très timides apparitions, une chance… C’est principalement pour enfin assister à un concert de Peter Gabriel que je me trouvais à Werchter ce samedi 30 juin. La perspective de revoir Keane juste après l’ancien chanteur de Genesis laissait présager une bonne soirée musicale.

C’est peu avant 18h que je suis arrivé sur la plaine de Werchter, tout juste pour assister à la prestation d’un groupe que je pensais ne connaître que de nom: The Killers. Pourtant, très vite, la présence de deux synthés d’une couleur dorée assez inhabituelle à l’avant de la scène me rappelle quelque chose: ce groupe était présent au Live 8 en 2005 à Londres. C’est donc avec plaisir que j’assiste à la prestation de ces Américains proposant un rock très énergique avec des basses réglées pour tout faire trembler. Evidemment, deux tubes ne passent pas inaperçus même pour un non-initié: «Somebody Told Me» et «Mr Brightside», extraits de l’album «Hot Fuss» paru en 2004. Le chanteur, Brandon Flowers, virevolte allégrement du chant aux synthés, en passant par un vrai piano et même la basse pour le morceau «For Reasons Unknown», extrait de leur dernier album: «
Sam’s Town
»
. De cet opus paru en 2006, ils joueront encore notamment le single très accrocheur «Read My Mind», ainsi que «This River Is Wild», se terminant par un petit moment de douceur en piano/voix. «All These Things That I’ve Done» (2004) a également attiré mon attention, et «Enterlude» (2006) fut aussi une bien agréable plage de respiration dans un concert qui m’a sincèrement plu alors que je n’étais pas spécialement venu pour y assister. On peut néanmoins noter que cette prestation des Killers a été entachée de deux pertes totales de son en façade. Heureusement, ces incidents ne furent que de très courte durée.

Peter Gabriel et ses musiciens sont les suivants à monter sur la «main stage». A l’instar de ses anciens collègues de Genesis passés en Belgique une semaine auparavant, Peter n’a pas de nouvel album à présenter. Il a donc parcouru tous ses albums solos pour le plus grand plaisir de ses fans présents dans le public. La set-list était:

  • Intruder (Peter Gabriel 3)
  • The Rythm Of The Heat (Peter Gabriel 4)
  • On The Air (Peter Gabriel 2)
  • Blood of Eden (Us)
  • No Self control (Peter Gabriel 3)
  • Big Time (So)
  • Family Snapshot (Peter Gabriel 3)
  • Solsbury Hill (Peter Gabriel 1)
  • Sledgehammer (So)
  • Signal To Noise (Up)
    Rappel:

  • In Your Eyes (So)
  • Biko (Peter Gabriel 3)

Pour son quatrième passage au festival de Werchter (après 83, 87 et 94), Peter Gabriel était entouré de Ged Lynch (batteur, seul sur scène pour entamer le concert), de Richard Evans (guitare et divers autres instruments), ainsi que d’une nouvelle claviériste (Angie Pollock). Peter était aussi accompagné de sa fille (Melanie) aux choeurs, et des deux «monuments» tournant avec lui depuis de très nombreuses années: Tony Levin (basse) et David Rhodes (guitare).

Il est 21h52 à ma montre lorsque Keane entre en piste. L’horaire est respecté quasi à la perfection. Contrairement au concert de novembre 2006 à Forest National, où Tim Rice-Oxley était arrivé seul sur scène, les trois membres du groupe arrivent ensemble. Pas d’introduction au piano, les Anglais attaquent donc dans le vif du sujet avec un savant mélange de leurs deux albums parus jusqu’à aujourd’hui. Le public est ravi et ne se prive pas de chanter sur: «Crystal Ball», «Everybody’s Changing», «Nothing In My Way», «Atlantic» et «Bend & Break». Les trois musiciens empruntent ensuite un pont traversant une partie du public et se disposent en rond sur une petite avant-scène où se trouvent l’orgue et la guitare du chanteur Tom Chaplin, un piano électrique et un synthé pour Tim Rice-Oxley, ainsi qu’un tambourin et une cymbale pour Richard Hugues. C’est «Your Eyes Open» (avec la guitare) et «Hamburg Song» (avec l’orgue) qui seront jouées.

Cette dernière chanson sera même prolongée par quelques paroles de «Fly To Me», chanson seulement parue en single avec «Everybody’s Changing». Le groupe reprend sa place sur la grande scène et lance «Leaving So Soon». Dans le public, l’ambiance monte encore d’un cran avec des morceaux comme «This is The Last Time», «Somewhere Only We Know» et «Is It Any Wonder?». L’émotion sera aussi palpable pendant la chanson que Tom Chaplin considère comme étant la meilleure de Keane: «A Bad Dream». La fin du concert approche et le public ne se tient plus. Il entonne même l’air de «Seven Nation Army», accompagné par Richard Hugues à la batterie. Les musiciens sont ravis et Tom Chaplin dit à la foule à quel point c’est un honneur et un privilège de jouer en Belgique. Vient enfin l’habituelle chanson qui clôture les concerts de Keane: «Bedshaped», toujours aussi fabuleuse…

A bientôt,


Les autres photos de Keane


Les autres photos de Peter Gabriel


Les photos de The Killers

Photos © 2007 Sébastien Boutry

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :