Nouvel album pour Ray DAVIES

0 Participations

Le leader des légendaires Kinks s’apprête à sortir son nouvel album solo. Il arrivera chez les disquaires à la fin de ce mois d’octobre. Le nouvel album de Ray Davies s’intitulera “Working Man’s Café”. Sa date de sortie a été fixée au 29 octobre prochain. Il succédera à Other People’s Lives sorti en 2006.

Ce nouvel opus contiendra douze chansons qui ont été enregistrées à Nashville au début de cette année. Parmi elles, il y a “Imaginary Man”, “One More Time”, “In A Moment”, “Vietnam Cowboys”, “Voodoo Walk”, “Where Is The Real World?” et “You’re Asking Me”.

Après cette sortie, Ray Davies devrait partir en tournée. Les dates seront bientôt annoncées.

2 pensées sur “Nouvel album pour Ray DAVIES

  • octobre 25, 2007 à 12:16
    Permalink

    Il y a dix ans, Ray davies entamait une carrière solo avec “The Story Teller”, une série de concerts intimistes, émaillés d’humour et de souvenirs. On redecouvrait alors ce qu’on n’aurait jamais dû oublier : Ray Davies était un parolier et mélodiste de génie, et ses versions acoustiques de purs instants de grâce. De “Waterloo Sunset” à “To the Bone”, en passant par “You really Got Me”, “Sunny Afternoon”, “I Go to Sleep”, “Two Sisters”, “Celluloid Heroes” – en 35 ans de carrière avec les Kinks, il nous a livré tant de chefs d’oeuvre que la liste serait trop longue pour tous les mentionner.
    L’année dernière, après dix ans d’attente, paraissait enfin “Other People’s Lives”, son premier album solo. Salué par la critique, il renfermait quelques joyaux malheureusement ternis par une surproduction et une overdose d’orchestration. Comment oublier que Ray Davies chantait déjà la plupart de ces morceaux six ans plus tôt, accompagné par le groupe Yo La Tengo, depuis “Next Door Neighbour” ou “Creatures of Little Faith” à la guitare acoustique jusqu’à la version saturée et apocalyptique de “Things are Gonna Change” ?
    Et puis… et puis, en mars 2006, il fut l’invité de l’émission “Sold On Song” de la BBC Radio 2 et, accompagné d’une simple guitare, y donna un concert inoubliable, où il interprétait avec un même bonheur certains morceaux du classique “Village Green Preservation Society” (1969) et une sélection de “Other People’s Lives”.
    Autant dire que son nouvel album, “Working Man’s Cafe”, était attendu avec un mélange d’espoir et d’appréhension. D’autant plus que sa sortie était annoncée par une formidable campagne de presse, puisqu’à l’instar de Prince, le CD de Ray Davies a été distribué gratuitement au Royaume-Uni dimanche, en supplément du Sunday Times !
    Alors, me direz-vous ?
    Alors… “Working Man’s Cafe” est une pure merveille. A 63 ans, la voix unique de Ray Davies n’a jamais été aussi jeune et ses morceaux sont autant de chefs d’oeuvre d’inspiration et d’inventivité, alternant des rocks obsédants, d’une efficacité redoutable (“Vietnam Cowboys”, “No One Listen”, “Hymn for a New Age” ou le lancinant “Voodoo Walk”, que ne renieraient pas les Dandy Wharols), et des ballades lumineuses et inspirées, aux mélodies superbes (“Morphine Song”, “The Real World”, “Peace in our Time” ou “Imaginary Man” et son clin d’oeil à sa chanson de 1965, “this Strange Effect”).
    Je n’ai plus qu’une chose à dire : chapeau, Mr Davies ! Continuez longtemps à nous enchanter et à nous donner la force de vivre ; car vous êtes tout simplement INDISPENSABLE.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :