DREAM THEATER à Anvers le 4 octobre 2007

0 Participations


Dream Theater était de passage à Anvers ce 4 octobre pour promouvoir leur dernier-né
Systematic Chaos
. Cela faisait un moment que je ne les avais pas vu en live (depuis la tournée de “Falling Into Infinity”, c’est dire…).
Hasards du calendrier, Gwen Stefani jouait dans la grande salle juste à côté du Lotto Arena, d’où de gros ennuis de circulation sur le ring d’Anvers ainsi qu’aux abords de la salle. J’ai par conséquent manqué le concert de Symphony X. Il paraît qu’ils ont effectué une belle prestation malgré un son très brouillon.

Les stars de la soirée ont débuté leur show vers 21h15 avec “Constant Motion” suivi de “Panic Attack”. On a pu remarquer un James LaBrie relooké avec une moustache et un bouc, qui de l’avis de beaucoup, ne lui vont pas du tout, ainsi qu’un John Petrucci complètement “body-buildé”, un peu à l’instar d’Hetfield ou Zack Wylde.

Le son n’était pas terrible au début du concert, mais s’agissant du Lotto Arena, ce n’est pas trop étonnant vu la structure de la salle. Les choses se sont nettement améliorées par la suite. Je dois dire que j’ai eu du mal à accrocher au début du concert, et je dirais que c’est probablement dû aux choix des morceaux. Le problème étant que d’autres spectateurs ont été refroidis par ce début de concert et ont eu du mal à apprécier la suite.

Contrairement à notre cher webmaster, les derniers albums du groupe ne m’ont pas autant impressionné. Ceci étant, la majorité du public a bien réagi. J’ai mieux commencé à apprécier la prestation lorsqu’ils on joué “Scarred” ou “Surrounded” et la sauce a pris de plus en plus au fil des morceaux. N’étant pas du tout amateur de solos qui s’éternisent, j’ai apprécié le fait qu’il n’y ait pas eu ce genre de passage ou l’un des musiciens reste seul sur scène à endormir le public. Ici les passages instrumentaux gardaient du mordant pour la plupart.

En ce qui me concerne, les chansons “Home” et “Misunderstood” ont constitué quelques-uns des meilleurs moments de la soirée. Par moments je me suis même fait la réflexion quand à savoir si Dream Theater, au-delà des styles rock, métal, etc, n’est pas à considérer tout simplement comme un groupe de fusion dans le sens premier du terme. Ces musiciens sont tellement accomplis que définir leur style serait toujours un peu réducteur.

Parmi les rappels, le groupe a entre autres exécuté un medley dans lequel on pouvait reconnaître l’excellent “One Last Time”. Le dernier groupe que j’avais vu à Anvers était Evanescence pour un concert qui ne valait pas grand chose. Dream Theater a donné deux bonnes heures de concert, et a bien communiqué avec son public. Même si on a senti quelques faiblesses vers la fin au niveau du chant, James LaBrie et ses comparses auront été d’une grande qualité lors de cette soirée. Grande soirée donc ? Pour beaucoup oui, et sans nul doute. Pour ma part, je ne sais pas. C’était bien mais… C’est un peu ça, si rien n’a cloché, si aucun de ces formidables artistes n’a démérité, il manquait peut-être ce petit quelque chose de magique qu’il y a parfois et qu’on a du mal à décrire.

NDLR:
Interview
de James LaBrie réalisée le jour du concert.

Les autres photos de
Dream Theater

Photo © 2007 Ingrid Ballieu

2 pensées sur “DREAM THEATER à Anvers le 4 octobre 2007

  • octobre 8, 2007 à 21:56
    Permalink

    Moi j’ai été très content de ma soirée et ce depuis le début… Même le look de LaBrie m’a emballé et il avait une belle présence! Dream est et restera mon groupe préfèrer et je ne sais pas me passer d’écouté leurs albums!
    Nom d’un chien, heureusement qu’ils existent, sinon je ne saurait vraiment pas quoi écouter… Hi Hi Hi. J’aime bien évidemment d’autres groupes, mais je fini tjs par m’en lasser un moment ou un autre, pour y revenir plus tard; mais ça je n’ai pas avec… DREAM THEATER!!!

  • octobre 21, 2007 à 11:38
    Permalink

    Dream Theater était pour moi une découverte scénique et les moyens mis en oeuvre dans ce cadre là m’ont agréablement surpris. Pour leur public, ils ont fait un bel effort de mise en scène et de décorations. Panneau de signalisation à l’icône du groupe, divers fourmis agrippées à différents endroits dont deux géantes de aux bords de la scène. En outre du light show, un écran de fond recevait différentes animations 2D et 3D ou encore des vues en contre-plongées des différents musiciens.

    Au départ musicalement, j’ai eu du mal à me mettre dans le bain mais une fois trempée je ne souhaitais plus en sortir… Il faut dire que le show mis en place par ce groupe est très communicatif. Le batteur encerclé de caisses, cymbales plus un gong, impressionnait par sa dextérité et son jeu qui n’était pas uniquement musical mais aussi par des jongleries échangées avec le guitariste. Le besoin de se mouvoir sur scène semble être important pour Dream Theater cela se sentait aussi chez le claviériste n’hésitant pas à faire tournoyer ses claviers basés sur un pied pivotant à 360° et parfois à se déplacer tout en pianotant sur un clavier portable.

    Leur complicité est impressionnante qu’elle soit scénique ou musicale. Il semble évident que l’épanouissement de chaque artiste au sein du groupe contribue largement à leur grand succès.
    Même si 2007 n’est pas terminé, ce concert sera sûrement le meilleur souvenir de cette année.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :