ATHLETE en petite forme au Depot de Louvain, 14.12.2007

0 Participations


Vendredi soir peu avant 20 heures sur la place en face de la gare de Louvain (ou peut-être devrais-je dire Leuven…). Le froid n’épargne pas les rockeurs qui attendent impatiemment l’ouverture des portes du Depot, où Athlete venait donner son dernier concert de l’année et présenter à ses fans belges leur nouvelle et troisième production,
Beyond The Neighbourhood
. C’était en ce qui me concerne ma première visite de l’endroit, un ancien cinéma transformé en salle de concert, grande, chaleureuse et assez luxueuse. La partie devant la scène équivaut à la superficie de l’Orangerie du Botanique et derrière, il y a des rangées de fauteuils rouges confortables, qui, eux, nous renvoient au Cirque Royal, mais en plus rectangulaire. On doit avoir la possibilité de caser un bon millier de personnes, ce qui apparaît un peu utopique pour le groupe invité ce soir, d’autant plus que la publicité autour de l’événement a été quasi nulle.

La première partie devait être assurée par Iain Archer, un ancien membre de Snow Patrol et de The Reindeer Section, qui avait déjà joué avant eux au Club de l’AB le 4 avril 2005. Mais quand on a entendu l’artiste saluer le public dans un néerlandais parfait, on a eu des doutes quant à sa réelle identité. Et de fait, c’était un musicien local, le louvaniste Anton Walgraeve, à qui on avait demandé de le remplacer au pied levé. Il a donc distrait le public avec sa guitare acoustique et son petit piano. Adepte d’un blues folk à la Bob Dylan, il ne nous a pas impressionnés, loin de là. En gros, il jouait dans une salle bien trop grande pour lui, un style de musique qui sied mieux à un arrière bar enfumé. Si ce n’est le final, beaucoup plus musclé et on se demande toujours s’il s’agissait d’une cover de Led Zeppelin ou d’un plagiat…

Quelques minutes plus tard, c’était au tour d’Athlete d’investir la scène sans grand fracas. Car avant tout, la première chose que l’on pourrait leur reprocher, c’est un manque d’image, chose assez rare pour un groupe anglais. Mais ils ne font rien non plus pour y pallier : pas de décor, un light show discret et un chanteur, Joel Pott, qui n’est pas le plus exubérant des personnages que je connaisse.


Cela dit, le début du set, avec “Tokyo” (leur nouveau single) et “You Got The Style” présageaient un chouette moment, mais on a rapidement dû déchanter… En effet, mis à part le radiophonique “Hurricane” et le fantastique “The Outsiders”, les titres du nouvel album sont bien plus faibles et en live, cela se traduit par une prestation sans grand relief. Bon, allez, on pourrait aussi sauver “Airport Disco” avec ses bidouillages électroniques discrets.

La voix de Joel Pott, légèrement cassée, sied pourtant à merveille aux chansons calmes et cela s’est surtout remarqué sur les deux titres interprétés dans des versions acoustiques (“Best Not To Think About It” et “Flying Over Bus Stops”). Quant aux albums précédents, “Vehicles & Animals” n’a été que très rarement abordé, tandis que
Tourist
a fourni une bonne partie du matériel de la soirée, dont on retiendra “Wires”, évidemment, un morceau magnifique qui mettra un terme au set et sauvera quelque peu la soirée. Surtout qu’ils allaient clôturer les rappels quelques minutes plus tard avec le toujours très réussi “Twenty Four Hours”.


Au final, et malgré les commentaires positifs de plusieurs spectateurs sondés, je suis un peu mitigé. Il y a eu de bons moments, certes, mais noyés au milieu d’autres plus dispensables. En tout cas, je dois bien avouer que je m’attendais à autre chose venant d’eux (leur concert à Werchter il y a deux ans était excellent malgré un soundcheck réduit à sa plus simple expression).

Cela étant, il ne faut pas perdre de vue l’énorme capital sympathie des membres du groupe. Pour preuve, la franche discussion d’après concert qu’on a eue avec le batteur Stephen Roberts, qui, en dépit de nos remarques, n’a pas hésité à partager son casier de bières avec nous en se remémorant quelques souvenirs de tournée…

Les autres photos de

Anton Walgraeve
|
Athlete

Photos © 2007 Olivier Bourgi

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :