BOUTIK ROCK – dernière soirée avec The Vismets et Cecilia Eyes

0 Participations


En ce samedi soir particulièrement caillant et venteux, je rentre dans les serres du Botanique en terrain connu. C’est aussi le dernier soir de cet événement qui a pour but de mettre en avant des groupes belges à la recherche d’un label, d’un manager ou d’un promoteur. On sait où aller, on reconnaît les stands qui sont installés depuis mercredi soir. Au fur et à mesure que l’on s’approche du bar, la foule devient de plus en plus compacte. Juste le temps de dégoter une bière et de m’en griller une, j’arrive pile à l’heure pour Saint-André. Encore un groupe belge qui n’en est pas vraiment un, puisque le chanteur vient de Corse tout en étant basé à Bruxelles. Preuve que la coppa et les frites font bon ménage, le chanteur Jean-Charles Santini est accompagné de Jérôme Mardaga soit Jeronimo en personne qui est venu lui prêter main forte en tournée. Saint-André est plus qu’un nouveau groupe de la scène française, ses morceaux sont des petites perles mélodiques qui restent gravées dans la tête, il suffit d’écouter “Un autre que moi” sur son dernier album “Le grand soir”. Il s’autorise aussi une reprise réussie du “Comme ils disent” de Charles Aznavour (la chanson sur le travelo…). A la fin du concert nous échangeons quelques mots. Il connaît bien Nice et il s’y produira le 22 mars prochain dans le cadre d’un festival local. Jérôme quant à lui est toujours très sympathique et accessible. Nous discutons des femmes chanteuses, et il évoque sa rencontre récente avec Cat Power lors d’une tournée avec l’ex-chanteur de Ride. Avec un passage fin janvier à l’émission Taratata, et une première partie de Renan Luce au Cirque Royal le 16 avril prochain, la voie du succès semble déjà tracée pour Saint-André.


Puis nous changeons de style avec les Vismets et leur rock noisy très influencé Sonic Youth avec des réminiscences de Ghinzu. Donc du déjà vu, mais cela reste intéressant, d’autant plus que les Vismets sont tous frères (Dany à la voix/guitare/clavier, Tony guitare/clavier/choeurs, et Niki à la batterie). Nous quittons le festival avec Cecilia Eyes et leur rock tendance “shoegazing” (littéralement qui se regarde les chaussures) avec de longs instrumentaux à effets de guitare planants qui nous rappellent Mogwai, Slowdive ou les moins connus Amusement Parks on Fire. Le groupe est composé de Christophe Thys (guitare), Mike Conat (guitare), Pascal Thys (basse) et Xavier Waerenburgh (batterie et claviers).

Il est une heure du matin, et il est temps pour nous de quitter cette Boutique Rock 2008 qui nous aura surpris par l’excellente qualité de sa programmation.

Les autres photos de

The Vismets
|
Cecilia Eyes

Photos © 2008 Olivier Dahon

2 pensées sur “BOUTIK ROCK – dernière soirée avec The Vismets et Cecilia Eyes

  • février 27, 2008 à 19:23
    Permalink

    Je trouve vraiment navrant que vous ne consacriez dans votre article que deux petites phrases au Vismets. C’était sans aucun doute la révélation de cette dernière soirée du Boutik Rock.

    J’ai l’impression qu’il aurait mieux fallu que vous écoutiez leur concert plutôt que d’aller papoter avec Saint André…

    PS: Ce sont deux frères & le batteur du groupe, The dIPLOMAT.

  • février 28, 2008 à 09:00
    Permalink

    Entièrement d’accord avec vous, j’ai dû me farcir St-André en première partie de Aaron, pour moi c’est de la variété française! Certes, il en faut pour tous les goût mais ce n’est pas du rock, du blues, ou du folk… Et je ne connais ni the Vismets ni Cecilia Eyes, c’est pourtant les cibles dans le titre et la coquille est quasi vide. C’est frustrant!

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :