La légende MACHIAVEL de surprise en surprise au botanique

0 Participations


Ce 24 septembre, nous avions rendez-vous à l’Orangerie du Botanique pour découvrir une facette pour le moins originale de ce qu’il faut bien appeler maintenant, avec ses plus de 30 ans de carrière, le plus grand groupe belge de tous les temps. Je sais que vous me direz “Et le Wallace Collection dans tout ça?”. Le Wallace a été un groupe légendaire du paysage musical belge, c’est indéniable. Il faut cependant bien avouer que côté longévité Machiavel a fait mieux. Bien entendu, nous sommes maintenant bien loin de la grande époque, celle des albums “Jester” et “Mechanical Moonbeans”, pour moi sans aucun doute les meilleurs même si “Urban Games” tient aussi très bien la route. “Fly” (album “New Lines”) a fait des ravages avec l’arrivée de Thierry Plas. Le groupe a alors pris un virage plus rock oubliant le progressif des débuts. Après des années 80 difficiles (n’oublions quand même pas trop vite “The Cry Of Pleasure” sorti en 1987), les membres du groupe ont été absorbés par d’autres occupations et la carrière alors naissante de Marc Ysaye à la RTBF. Mais en 1996, Jean-Luc Fonck de Sttellla, un grand fan du groupe depuis leurs débuts, les persuade de se reformer pour un concert aux Francofolies de Spa. Ce soir-là, c’est la folie à Spa et les musiciens de Machiavel ne s’attendaient pas à un accueil de cette ampleur. Résultat, l’envie d’aller plus loin les taraude. D’autres concerts sont programmés, dont l’Ancienne Belgique (un double album live est sorti en 1999), et un nouvel album studio se profile à l’horizon. C’est “Virtual Sun” (1998). La carrière est alors relancée et deux albums studios sortiront : “Welcome to paradise” (2003) et “2005” (2005). Plus rien ne semble pouvoir arrêter notre combo.

Aujourd’hui, Machiavel propose une tournée en version acoustique. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est aussi la première fois qu’ils déposent leurs valises dans l’enceinte du Botanique. Allez écouter Machiavel en acoustique avait de quoi titiller ma fibre Jesterienne de l’époque même si je me rendais bien compte que leurs grands morceaux progressifs ne pouvaient coller à ce show.


En guise de surprise, ils nous ont offert un “petit” nouveau qui monte. Il s’appelle Roman (
MySpace
). Ce gars a une voix comme il est rare d’entendre. Son premier album sort le mois prochain mais pour les impatients un EP est déjà disponible et vous mettra en appétit. Si vous aimez John Lee Hooker, ZZ Top, les Animals, ne le manquez pas, vous ne serez pas déçu. Cet artiste a l’étoffe des grands et sa reprise de “The House Of The Rising Sun”, un titre déjà repris des milliers de fois, est sans aucun doute une des meilleures entendues à ce jour. De plus, son Blues-Rock a tout d’un John Lee Hooker. C’est dire !
Même si cette reprise est exceptionnelle, son répertoire semble riche de compositions personnelles navigant entre le blues rock et le folk rock avec des riffs tous plus riches les uns que les autres. Music in Belgium vous proposera sa chronique d’ici peu.

Mais revenons à la vedette de ce soir, Machiavel (
MySpace
). Le groupe nous a offert une heure trois quarts passant en revue leur carrière avec des morceaux réarrangés en acoustique pour l’occasion. Evidemment le public était tout acquis à leur cause, prêt à pardonner le moindre écart. C’est la force d’un groupe légendaire. Le décor était intimiste. Une fenêtre avec vue sur les toits en fond de scène nous donnait l’impression d’assister à un concert privé dans leur loft aménagé un peu comme une scène de théâtre.

Leur jeune claviériste Hervé Borbé a abandonné ses claviers pour un grand piano à queue. Roland De Greef s’est équipé d’une guitare basse acoustique sur laquelle il ne manquait pas de faire ressortir son fameux groove. Marc Ysaye, qu’on ne présente plus…, assurait tant en rythmique qu’en percussions prenant parfois le leadership côté chant, plus souvent peut-être qu’auparavant. Mario Guccio et sa voix inimitable prenait parfois quelques pauses faisant place aux autres pour continuer le concert. Quant à Thierry Plas, on aura appris qu’il n’aimait pas trop faire les vieux titres, ceux d’avant son arrivée, comme “Rope Dancer” et “Over The Hill” par exemple.

Côté “Rope Dancer”, la version était quelque peu ratée. Par contre, “Over The Hill”, transcendé par cette ambiance acoustique, était fascinante (n’en déplaise à Thierry dont le solo était d’ailleurs excellent). Mario a été éblouissant durant l’intense “Ronny Runs” et “Wild As The Wind” nous a fait vibrer. Le plus inattendu dans ce concert est que Machiavel part parfois dans des ambiances jazz-rock ce qui n’est pas dans leurs habitudes et, il faut bien le dire, le public a vraiment apprécié. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec des titres plus rares comme cet étonnant “Mary” chanté par Marc accompagné de Roland, deux artistes présents depuis la création de Machiavel. Deux autres titres suivront. A propos de Marc, sa silhouette s’améliore avec l’âge (c’est assez rare pour le signaler).

Et puis, comment passer à côté d’un Hervé Borbé et de son solo de piano, il nous a offert un moment étonnant tant par sa modernité que par sa poésie, à croire que ses mains ont mariné dans un décor impressionniste.


Machiavel n’a certainement pas déçu ses fans et prouve qu’il a encore à nous offrir. C’est vrai qu’il faut absolument voir ce groupe en version acoustique. C’est une réelle découverte. D’autant plus que s’il y en a pour les oreilles, les yeux ne sont pas en reste. L’ambiance intimiste de ce chouette concert est soulignée et habillée d’un light-show particulièrement soigné pour ne pas dire excellent. Par exemple, les lignes géométriques sur la fenêtre de la scène sont mises en valeur par des projections accentuant la perspective, les ambiances intimistes en magenta pour chanter le premier jour d’école d’une petite fille, pour le reste il faudra vous déplacer…
S’il doit rester une image ou une impression de ce concert, c’est certainement celle de boites à surprises elles-mêmes se trouvant dans une autre grande valise appelé Machiavel.

C’était la première fois de leur carrière qu’il faisait une telle tournée et, comme il n’est pas sûr qu’il y en aura une autre, vous avez vraiment intérêt à réserver votre soirée pour un de leurs prochains concerts acoustiques. C’est dans cette version qu’ils seront le 11 octobre à Mouscron, le 24 octobre à Genval et le 29 novembre à Eghezée. Vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Les autres photos de

Machiavel
|
Roman

Photos © 2008 Ingrid Ballieu

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :