Unholy Alliance avec Slayer & co, soirée en demi-teinte

0 Participations


La tournée baptisée Unholy Alliance III faisait escale au Lotto Arena d’Anvers ce 12 novembre. L’affiche avait de quoi attirer tous les amateurs de métal dans le style bien trempé et bien bruyant. Malgré une affluence correcte, il restait pas mal de places libres et le deuxième étage de la salle était fermé.

Pour des impératifs horaires, je n’ai pas pu assister à la prestation de Amon Amarth. Venus présenter leur album à sortir début 2009, “Crack the Skype”, Mastodon a livré un set de quasi trois quarts d’heure présentant diverses facettes de leur style musical, à la croisée des chemins entre hardcore technique et post hardcore. Tout au long de ce set joué dans la pénombre, devant un fond aux couleurs du groupe, les 3 membres “survivants” ont enchaîné des titres de leurs différents albums. Considérés par beaucoup comme groupe du renouveau hardcore, Mastodon sur scène m’a malheureusement laissé l’impression de livrer des titres qui se ressemblent trop, alternant les passages techniques et des rythmiques lourdes, le tout appuyé par une batterie qui joue les pièces maîtresses du trio. Au final, une prestation qui ne manque pas de cohérence, mais qui m’a laissé sur ma faim.


Trivium constituait une première, je ne les avais pas encore vu et j’étais curieux de découvrir cette formation qui récolte bien des éloges. Ce jeune groupe de Floride a déjà tourné avec les plus grands, et ils venaient nous faire découvrir leur nouvel album “Shogun”. Leur style mélange les influences thrash à des passages plus mélodiques, et ce que j’avais déjà entendu d’eux me paraissait intéressant.

Sur scène, franchement, j’ai presque eu l’impression d’avoir devant moi une bande de guignols. Ca bouge dans tous les sens mais on a du mal à y croire, l’occupation de la scène est désordonnée, bref, on a vu mieux. Les passages mélodiques en chant clair sont les moments que j’ai le plus apprécié, le reste étant somme toute très banal. Le son au Lotto Arena étant ce qu’il est (hum..), cela ne permettait pas non plus d’apprécier au mieux ce concert.

Concernant le plat principal de la soirée, j’étais impatient de revoir Slayer. Je les avais vus il y a très longtemps sur la tournée “Clash Of The Titans” avec Megadeth, Testament et Suicidal Tendencies. Les albums “Hell Awaits”, “South Of Heaven” et “Seasons In The Abyss” ont tourné en boucle chez moi pendant un moment.

Le début s’annonçait très bien, le show lumière était impressionnant, le son était fort, de quoi asséner la grosse claque à un public acquis à la cause de Slayer. Ensuite, et après cette première bonne impression, j’ai l’impression que le tout s’est un peu tassé. Tout était trop monocorde et monotone. De mes albums favoris, j’ai reconnu “South Of Heaven” et “Live Undead”. De leur dernier album, ils ont interprété “Cult”. Et puis j’ai perdu le fil. Bien sûr, comme prévu, ils ont joué l’intégralité du classique “Reign In Blood” mais j’ai eu le sentiment de voir défiler des titres qui se ressemblaient tous, qui allaient tous au même tempo, qui étaient tous inintelligibles, bref, la claque escomptée n’a pas eu lieu en ce qui me concerne. Pourtant je n’avais absolument aucun a priori négatif en arrivant, bien au contraire.


Le son… voir plus haut, n’arrangeait rien non plus. En quittant la salle après un peu plus d’une heure de show, j’ai croisé pas mal de personnes qui avaient l’air de s’ennuyer ferme. Alors, je ne sais pas si c’est moi qui ai tout faux, ou si mon avis est partagé par d’autres, mais cette soirée qui devait s’annoncer comme une des grosses soirées métal de l’année m’a laissé perplexe.

Merci à Bernard Hulet pour la partie Mastodon
Les autres photos de

Slayer
|
Trivium
|
Mastodon

Photos © 2008 Bernard Hulet

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :