Concert de “Wolves” au Blues-Sphère, le chant féminin mis à l’honneur !

59 Participations

Je ne pouvais en aucun cas rater l’occasion de voir et d’écouter ce magnifique duo de demoiselles (Grazyna et Véronique) dont j’avais précédemment chroniqué l’album ”Products Of Love” sorti courant 2018 d’autant plus, que le concert se déroulait au sympathique club liégeois le Blues Sphère. De toute façon j’avais promis d’une part à Grazyna que je serais là et d’autre part, j’avais fait la même promesse à Elisa Pirondeau du label Home Records” sur lequel est produit l’album du groupe. Sur ce entrons dans le vif du sujet avec dès mon arrivée au club liégeois, la possibilité de déjà rencontrer Grazyna Bienkowski et de pouvoir la féliciter pour l’excellent album qu’elle a réalisé avec sa comparse Véonique Jacquemein, un opus qui met en valeur à la fois un très beau travail vocal basé sur le chant féminin mais aussi, une orchestration multiple-pistes qui voyage entre le jazz, le blues, le folk ou le rock. C’est aussi l’occasion de saluer le parton des lieux et son épouse, qui orchestrent de mains de maître un club où il fait bon vivre et surtout écouter du grand jazz ou du grand blues.

Concernant le concert de ce soir il se déroule en deux sets où, les deux belles seront accompagnées de Emmanuel Delcourt à la basse et de Pierre Hurty à la batterie et aux percussions, deux excellents musiciens d’origine française dont le talent sera d’ailleurs salué par l’une des deux chanteuses. Un premier set donc qui montre d’emblée la belle synergie entre les deux voix féminines présentant deux timbres distincts, un jeu de Grazyna au piano d’une grande subtilité et enfin, un accompagnement précis de la section rythmique (basse/batterie) le tout déposant une musique qui voyage entre jazz, blues et rock. Les chansons de l’album sont ici sublimées et selon la set-list établie par les artistes, la géométrie sur scène évolue d’un quatuor où l’énergie semble plus franche à un duo-féminin (voix-piano), qui offre au public des moments plus intimistes mettant encore plus en valeur le beau travail vocal. Si les compositions de l’album sont bien sûr la priorité de nos protagonistes, le premier set nous offre à travers l’une des chansons de l’opus un vibrant hommage au grand Jeff Buckley (”Wolf’s River”) un artiste qui aura marqué les deux chanteuses. Côté vocal encore c’est Véronique qui prend d’une certaine manière l’ascendant sur sa comparse en allant même nous offrir des passages digne d’une vraie crooneuse, Grazyna émerveillant de son côté la salle par ses subtils accords de piano sans oublier ça et là ses interventions vocales qui continuent à proposer ce beau duo de timbre de voix !

Pendant la pause j’en profite pour saluer les deux musiciens français ainsi que Jemima ayant fait le déplacement, pour représenter la maison de production liégeoise Home Records, un moment qui me permet de déjà féliciter Grazyna et de rencontrer Véronique. Parlons alors du second set qui offre à nouveau cette alternance de géométries (à deux ou à quatre), permettant au groupe de voyager à travers les styles en passant toujours par le jazz, le blues et le rock en oscillant entre les rythmes et les tempos…sans oublier une très belle reprise de Radiohead. Au final nos deux demoiselles qui étaient effectivement accompagnées de deux excellents musiciens, ont proposé un très beau récital faisant la part belle aux voix féminines comme c’était déjà le cas sur l’album mais comme dans de nombreux cas, la prestation en public a bien sûr sublimé les très belles compositions comme ”Fall In Love”, ”Come To Me”, ”Supernova”

PS : Un très beau concert de musique axé autour de deux très belles voix, dans un cadre des plus adéquats permettant au public d’écouter et d’apprécier une belle prestation artistique !

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
fr_BEFrançais de Belgique
en_GBEnglish (UK) fr_BEFrançais de Belgique
%d blogueurs aiment cette page :