IAMX, access all excess

46 Participations

Lors de la sortie de leur dernier album, Chris Corner et IAMX se sont produits à Liège et à Sint-Niklaas. Pas de détour par la capitale mais c’était pour mieux y revenir un an plus tard dans le cadre du Mile_Deep_Hollow Eurotour qui a fait escale à La Madeleine ce mardi 26 février.

Une prestation haute en couleurs et pas seulement sur scène. En effet, les afficionados du groupe n’hésitent pas à se maquiller à outrance, (ab)user de paillettes ou de teinture capillaire voire à enfiler des accoutrements gothiques du plus bel effet (dont le stand merchandising n’est pas avare). Quand ce n’est pas tout à la fois…

Des fans à l’indéfectible dévotion qui s’entasseront aux avant-postes de la salle bien avant le début du concert et exploseront une fois les premières notes d’“Alive In New Light” crachées de la sono. Dans un premier temps, la pénombre et les fumigènes ne laisseront apparaître que des silhouettes timidement éclairées par le reflet d’images de synthèse aux formes géométriques, d’extraits de dessins animés et de séquences flippantes diffusées sur un écran géant judicieusement exploité.

Par la suite, le brouillard se dissipera quelque peu pour laisser place à des spots colorés par moments sertis de flashes stroboscopiques. Coiffé d’une couronne à paillettes surmontée d’un plumeau à rendre jalouses les danseuses du carnaval de Rio, Chris (de plus en plus Christine…) Corner arbore une robe noire qui lui va comme un gant. Particulièrement hyperactif, il arpentera la scène sans relâche, ne s’attardant que sporadiquement sur une console décorée de mains arrachées à des mannequins.

À sa droite, la claviériste n’est pas en reste avec ses cils kilométriques et une sorte de poncho en plastic noir laissant apparaître des morceaux de tape destinés à maladroitement dissimuler sa poitrine. Une claviériste dont la voix complémentera parfaitement “I Come With Knives” notamment. Aussi androgyne que son boss, il faudra attendre que le batteur se retrouve torse-nu pour finalement l’appeler monsieur. Mais le sommet sera atteint par la guitariste la boule à zéro, vêtue d’une demi-camisole de force et d’un collier à clous qui illustrera à merveille “Bring Me Back A Dog”.

Si l’exubérance caractérise les concerts d’IAMX, il en est bien souvent autrement du son brouillon qui les illustre. Ce soir, il n’en sera toutefois rien, la balance parfaitement réglée nous fera même redécouvrir l’efficace “Happiness” et le toujours aussi ensorcelant “I Am Terrified”, respiration toute relative qui fera la jonction entre un lancinant “Exit” et un prenant “Sorrow”.

Déjà en crescendo jusque-là, le show passera à la vitesse supérieure via un “North Star” très Chemical Brothers au demeurant, transformant au passage La Madeleine en discothèque géante. Mais “After Every Party I Die” ira encore plus loin avec sa surprenante vision Crookers d’une redoutable efficacité avant que le hit “Spit It Out” ne boucle déjà le set principal.

Quelques minutes plus tard, le groupe reviendra plus speedé que jamais pour des rappels en deux parties distinctes. Une première que l’on pourrait cataloguer de montée avec notamment “Mile Deep Hollow”, le nouveau single très électro qui donne son nom à la tournée et “The Alternative”, judicieusement amené vers un point de non-retour. Et une seconde en forme de légère descente vers la réalité du quotidien via “Mercy” et surtout “The Power And The Glory”, titre presque poignant et quasi atypique en guise de point final de la soirée. Sans équivoque le meilleur concert d’IAMX depuis des lustres…

Photos © 2019 Olivier Bourgi

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :