ArticlesConcerts

Les Nuits 2024: Strawberry Guy, Mr. Magic

0 Shares

Ça y est, c’est parti pour les Nuits du Bota édition 2024 et le premier marathon musical de la saison. Au programme notamment de la soirée d’ouverture, un inattendu sold out signé Strawberry Guy à la Rotonde.

Mais avant de se diriger vers la salle la plus cosy du complexe, un petit tour du propriétaire s’imposait. Ils l’avaient promis, un effort serait apporté au catering et force est de constater qu’ils ont tenu parole. Entre plats amoureusement confectionnés à base d’ingrédients essentiellement issus du commerce local et savoureux burgers, le choix s’avère compliqué pour tout un chacun (des options végé sont disponibles). À déguster en admirant les surprenantes installations post-industrielles de Xavier Mary qui apportent une touche pour le moins curieuse (et lumineuse) au parc. Du côté des bars, la saison Dupont offre une alternative qualitative à la pils, servie dans de nouveaux gobelets à la ressemblance frappante avec leurs cousins en verre.

Direction la Rotonde, donc, où les Montréalais de Bibi Club s’apprêtaient à monter sur scène pour leur tout premier concert belge. L’éminemment sympathique duo composé de la claviériste Adèle Trottier-Rivard et du guitariste Nicolas Basque (un des trois Plants And Animals) n’a pas tardé à installer son cadre et conquérir l’endroit. Pas étonnant avec des compositions synth-pop hypnotiques rehaussées de riffs entêtants sur laquelle se pose une voix addictive qui renvoie par moments à celle de Laetitia Sadier.

On pense effectivement par moments à Stereolab mais leurs voisins de Corridor ne sont pas loin non plus, d’autant que c’est en français que la demoiselle aux cheveux ras déclame ses textes. Ils sortent d’ici une quinzaine de jours “Feu de Garde”, leur deuxième album, et seront de retour à l’automne pour ce qui s’apparente déjà à une consécration. Premier concert des Nuits et première (excellente) surprise.

Strawberry Guy, c’est le pseudo adopté par le singer-songwriter Alex Stephens pour accompagner les délicates compositions issues de son univers imaginaire dans le monde réel. Avec un certain succès puisque l’une d’entre elles (“Mrs. Magic”) a cartonné sur les réseaux sociaux. Ceci expliquant sans doute en partie la moyenne d’âge relativement basse du public et, par extension, le sold out.

Un public particulièrement enthousiaste qui a acclamé la montée sur scène du gaillard dont le seul artifice sera le clavier derrière lequel il passera une soirée entamée par “F Song”. Un clavier légèrement positionné vers les spectateurs à sa gauche (“sinon cela lui semblerait bizarre”), lésant du même coup ceux du côté opposé. Ceux-ci auront tout de même l’occasion de vibrer sur des compositions mélancoliques (“When Morning Comes”, le nouveau “A Better Man”), tristounettes (“What Would I Do?”) ou prenantes (“I’ll Be There”).

Cela dit, l’ami Alex n’a pas son pareil pour installer un climat de complicité dans la salle et se montrer prolixe dans un anglais bourré d’humour parfaitement compréhensible. Ajoutez un regard malicieux et une abondante coiffure bouclée à la Kate Tempest et vous obtenez un artiste attachant qui s’émerveillera à foison au cœur d’une Rotonde superbement habillée de jeux lumineux (ceux entourant l’inédit “You’re Not Alone”, en fin de set, nous mettront des étoiles dans les yeux).

Généralement accompagné d’un groupe, il a cette fois décidé de tourner dans une formule minimaliste, simplement parce que ces titres ont été composés au piano. Une démarche qui prend dès lors tout son sens vu l’émotion qu’ils dégagent. On pense beaucoup à Tobias Jesso Jr, qui nous avait bouleversés au Musée lors des Nuits 2015 (“Without You”) mais aussi, toutes proportions gardées, à Elton John (“Believing”). Et à l’écoute de l’uptempo “Sun Outside My Window” (la plage titulaire de son premier album), on imagine la direction prise en full band.

Quoi qu’il en soit, certains spectateurs subjugués connaissent les paroles sur le bout de doigts et deviendront sans surprise hystériques lorsque retentiront les premières notes du fameux “Mrs. Magic”. D’autant que la boule à facettes suspendue au plafond de l’endroit, intelligemment utilisée, transcendera la composition qui mettra un terme à une prestation passionnée. Et à une première Nuit… magique.

SET-LIST
F SONG
WHEN MORNING COMES
WITHOUT YOU
A BETTER MAN
WHAT WOULD I DO?
INTERMISSION
I’LL BE THERE
AS WE BLOOM
SUN OUTSIDE MY WINDOW
BELIEVING
BIRCH TREE
YOU’RE NOT ALONE
MRS. MAGIC

Organisation : Botanique

Laisser un commentaire

Music In Belgium