Articles

Crystal Palace au Das Rind, une très belle prestation !

0 Shares

Je vous avoue j’avais très envie de revoir le groupe berlinois Crystal Palace d’autant plus que, j’ai chroniqué tous leurs albums depuis je pense 2013 et que, j’a toujours apprécié leur rock-progressif à la fois fouillé et attrayant. C’est donc chose faite puisque le groupe allemand se produisait ce vendredi 10 mai au Das Rind de Rüsselsheim, avec les Finlandais d’Overhead que je souhaitais justement revoir aussi donc comme on dit, d’une pierre deux coups et donc j’ai pu profiter de cette belle occasion pour voir en concerts les deux formations ! (Merci à Oliver Wenzler de PPR)

Mais parlons d’abord de nos amis berlinois responsables de très belles sorties discographiques avec des albums comme “Scatterd Shards” (2018) et “Still There” (2022) qui, m’avaient laissé une très bonne impression d’ailleurs confirmée, par la présence systématique de ces deux opus dans notre DYNATOP ! Sachez que le line-up a évolué depuis ces dernières années en sachant que, les deux têtes de pont que sont Yenz Uwe Strutz (basse, chant) et Nils Conrad (guitare) sont toujours bien là en revanche, l’on constate l’arrivée de Marcel Schwartz aux claviers et de Oliver Pahl à la batterie mais manifestement, la préparation et les répétitions ont été efficaces vu l’osmose qu’il y a déjà entre les quatre musiciens. D’ailleurs cela se ressent dès la première composition jouée avec un rendu musical efficace et attrayant qui met d’emblée en valeur le grand Yenz qui, se porte au-devant de la scène me rappelant un certain John Wetton car, il semble aussi performant au chant qu’à la basse…un frontman bassiste ce n’est pas courant alors profitons-en ! Sinon l’autre pièce maîtresse du groupe c’est bien évidemment le guitariste Nils Conrad qui avec sa guitare sans tête, nous aura gratifié d’un très grand nombre de soli mais aussi d’un travail rythmique de qualité où, il a su osciller entre le rugueux du métal et le côté mélodique du rock…du très beau travail !

Comme je l’ai dit plus haut les deux nouveaux musiciens n’ont point démérité que du contraire, ils ont su s’accorder parfaitement si je puis dire aux deux plus anciens membres de la formation berlinoise en assurant d’une part une très belle présence aux claviers (synthés, piano, orgue) construisant ainsi les intros ou les ambiances des compositions et d’autre part, une belle prestance derrière les fûts et les cuivres épaulant ainsi Yenz pour la section rythmique. Côté set-list le groupe a choisi de revisiter ou plus simplement de jouer avec talent les compositions importantes des quatre derniers albums sortis entre 2013 et 2022 offrants ainsi une sorte de best-off qui, aura ravit le public présent et ce grâce à un rock-progressif bien rythmé et donc entraînant au sein duquel, l’on a souvent senti l’ombre des tempos funky !

J’ai eu un grand plaisir à revoir la formation berlinoise qui a su prouver ce soir, qu’elle est une valeur sûre du rock progressif teuton et même du progressif international donc en toute logique, j’irai à nouveau les revoir dès que l’occasion se présentera…

Set-list :
“Sleepess” (The System of Events, 2013)
“Scattered Shards” (Shattered Shards, 2018)
“SICI” (Shattered Shards, 2018)
“Orange Popsicle Sky” (Still There, 2022)
“Planned Obslescence” (Still There, 2022)
“System of Events” (The System of Events, 2013)
“Confess Your Crime” (Dawn of Eternity, 2016)
“Beautiful Nightmare” (The System of Events, 2013)

Crystal Palace
https://www.facebook.com/profile.php?id=100063605170593

Laisser un commentaire

Music In Belgium