Déferlante métallique sur le canal…10 !

125 Participations

Je ne trouve point d’autre mot pour qualifier la musique proposée par les trois formations, qui ont enflammé ce lundi soir (20 mai 2019) le Canal 10 à Hautrage, offrant coup sur coup trois sets construits véritablement sur du métal en fusion avec ça et là quelques moments plus progressifs et donc plus mélodiques…mais bon revenons au début avec mon arrivée sur le coup de 19 heures me présentant à l’accueil des guests où c’est Tony Max Pie (Tony Carlino) en personne qui chaleureusement m’accueille (un personnage incontournable du paysage métal wallon) au sein de ce nouveau point de chute pour moi situé en région de Saint-Ghislain juste à côté du canal, le décor intérieur de l’antre étant dominé par la couleur noire et donc prédisposé à recevoir les métalleux et leur musique tonitruante ! Allant et venant pour découvrir les moindres recoins de ce chouette endroit dédié à la musique, je me mets à la recherche du responsable Jack qui m’offre bien gentiment un coca de bienvenue pour ensuite en chemin croiser les autres membres de Max Pie et même certains musicos de DGM.

Passons ensuite à un moment que je n’oublierai pas de sitôt : repérant Martin Lemar (Tomorrow’s Eve) sur le côté du bus de la tournée, je vais à sa rencontre et me présente. De son large sourire il me remercie de ma venue et accepte de signer les deux CDs du groupe que j’ai emporté avec moi. Mais c’est pas tout, il me propose alors de monter dans le car pour rencontrer les autres membres du groupe Rainer, Oliver et John ainsi que, Benedikt le bassiste qui les accompagne en tournée. Lors de notre brève discussion j’apprends que c’est seulement la seconde fois que le groupe allemand vient jouer chez nous et que manifestement, il cherche par tous les moyens de se faire connaître.

Sur ce passons donc aux festivités musicales avec tout d’abord sur le coup de 20h précise (trois groupes à faire jouer sur la soirée donc, on respecte un timing serré), la première salve de soufre gracieusement offerte par nos amis de Mons Max Pie (que j’avais déjà vu lors d’un concert au Titans Club de Lens), qui propose d’emblée un set tonique et puissant où nos quatre lascars nous jouent un métal-progressif ou selon un prog/power-métal des plus efficaces. Composé pour la section rythmique de Sylvain Godenne (batterie et percussions) et Lucas Boudina (basse), et si la guitare est tenue par Thibault Basely on aura forcément au chant notre cher Tony. Concernant les composants de l’exercice scénique chez nos amis wallons on retiendra d’une part une section rythmique efficace avec déjà une basse parfaitement perceptible (chaque note est jouée avec hargne et vigueur) et un batteur ayant déjà une certaine expérience et d’autre part, un guitariste capable de passer d’une rythmique lourde et tranchante à un solo plus mélodique et enfin, un chanteur véritable frontman toujours aussi démonstratif d’ailleurs reconnaissable rien qu’à son micro qu’il dégaine de son étui ! En conclusion Max Pie est la preuve vivante qu’en Belgique et plus précisément en Wallonie, on sait faire du heavy-métal de très belle facture !

Je profite de l’occasion pour glisser au sein de mon article un petit clin d’oeil à Tony “Max Pie” Carlino, qui aura aussi bien animé son propre concert que celui des autres formations, mettant l’ambiance au sein de l’auditoire allant même jusqu’à remonter sur scène en fin de soirée…sacré Tony !

https://www.facebook.com/maxpiemusic/

Il s’ensuit pour moi et certainement pour un grand nombre de personnes présentes, la toute première occasion de voir la formation allemande Tomorrow’s Eve sur scène, une véritable aubaine pour votre serviteur qui souhaitait un jour voir ce groupe nous ayant offert plusieurs grands albums de métal-progressif ! Sur ce le second set démarre avec la partie musicale du groupe c’est à dire, les quatre musiciens que sont Rainer Grund (guitare), Oliver Schwickert (claviers), Benedikt Zimniak (bassiste pour la tournée) et enfin John Macaluso (batteur ayant travaillé avec TNT, Riot, MCM ou encore Yngwie Malmsteen), offrant au public un métal-progressif tonique et pêchu me rappelant Pain Of Salvation. Puis arrive par l’arrière des spectateurs le chanteur Martin Lemar pour imposer sur l’avant-scène son imposante stature mais aussi, sa voix qui ne manque point de puissance et de modulations. Si le set commence par ”Welcome to the Show” du dernier opus ”Mirror Of Creation III – Project Icaros”, le groupe propose ensuite un passage en revue des trois volets de la trilogie des concept-albums (Mirror Of Creation) ainsi que d’autres morceaux et ce, afin de faire découvrir au public un bel échantillon de sa discographie. Côté rendu sonore et si la basse est mise une seconde fois à l’honneur (j’adore lorsque l’on entend distinctement cet instrument), les claviers apportent la coloration progressive aux compositions et la guitare joue ici aussi sur deux fronts que sont celui de la rythmique et celui des soli mais l’homme qui va surprendre tout le monde, est incontestablement John Macaluso qui offre un travail détonnant et démontrant par sa rapidité d’exécution et sa parfaite maîtrise des fûts et des cuivres qu’il est un tout grand batteur….un magnifique solo va d’ailleurs confirmer sans conteste son très haut niveau technique ! Au final Tomorrow’s Eve est et sera incontestablement une belle découverte pour le public et pour votre serviteur, un moment inoubliable qui se terminera par l’excellent ”Dream Within A Dream”.

https://www.facebook.com/Tomorrows.Eve.official/

Les Italiens de DGM serviront alors de dernière salve de la soirée, histoire de terrasser un public déjà bien rassasié jusqu’à présent avec les deux premières formations mais bon, il serait stupide de s’arrêter en si bon chemin d’autant plus qu’un concert de nos amis italiens est toujours une véritable fête ! En effet le groupe emmené par l’exubérant chanteur Mark Basile (un autre frontman) sait mettre le feu et attiser la foule, en offrant un métal-progressif à la fois puissant et mélodique. Démarrant ce dernier set par ”The Secret Part 1” et son introduction aux synthés, la formation italienne enclenche la cinquième vitesse offrant au public présent un show haut en couleurs où, Mark pousse d’emblée les spectateurs à participer à la fête métallique construite par une équipe rodée au sein duquel, on découvre un petit nouveau derrière la batterie. Pour le reste du line-up on retrouve à la guitare Simone Mularoni (un vrai artiste celui-là), à la basse Andrea Arcangeli et derrière les claviers Emanuele Casali. Tout ce beau monde pour nous offrir un métal-progressif souvent teinté de rock’n’roll voir de blues et donc, une fin de soirée à la fois explosive et festive, qui embrase définitivement le Canal 10 pour le plus grand bonheur de tous les métalleux présents !

https://www.facebook.com/dgmprog/

En conclusion votre serviteur ne regrette en rien son déplacement puisqu’il a d’une part découvert un autre point de chute musical des plus accueillants (merci à Jack) et d’autre part, j’ai pu assister à trois très belles prestations pêchues construisant sur l’ensemble de la soirée une véritable déferlante métallique. Je souhaitais aussi ajouter que cette soirée m’a confirmé le fait que le monde des Métalleux, est un milieu sympathique et surtout généreux !

https://www.facebook.com/Canal10QuaiBeuten/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :