EQUILIBRIUM termine sa tournée au Biebob

14 Participations

Le dimanche 16 février dernier, bravant la tempête et la pluie battante, vos chroniqueur et photographe ont fait le déplacement jusqu’au Biebob pour retrouver sur scène les Teutons d’Equilibrium.

Après avoir essayé tant bien que mal d’esquiver les gouttes de pluie qui tombaient en abondance, nous voilà enfin à l’abri devant la scène. Le public arrive au compte-goutte (c’est le cas de le dire). Assez vite, le premier groupe prend possession de la scène pour tenter de mettre un peu d’ambiance. Enfin, il ne faut pas non plus s’attendre à des scènes de liesse, vu que le premier groupe n’est autre que la formation allemande Nailed To Obscurity qui propose au public belge une sélection de titres pas vraiment très joyeux de son répertoire melodic doom-death metal. Le quintet composé de Raimund Ennenga (chant), Jan-Ole Lamberti et Volker Dieken (guitares), Carsten Schorn (basse) et Jann Hillrichs (drums) fait merveille dans ce genre très mélancolique et sombre. Du reste, le groupe porte bien son nom car il joue dans une quasi-pénombre permanente…

Côté setlist, nous avons pointé “Black Frost“, plage titulaire de l’album sorti début 2019, dont nous avons particulièrement apprécié le jeu de batterie. Sont venus ensuite “King Delusion“, plage titulaire de l’album éponyme de 2017, suivi de “Feardom” (2019) et “iNnerMe” (extrait de l’album “Opaque” de 2013). Arrive enfin la dernière ligne droite avec “The Aberrant Host” (2019), “Tears of the Eyeless” (2019) et “Desolate Ruin” (2017).

Si nous nous sommes régalés des parties instrumentales (et surtout de la batterie), il faut bien reconnaître que la voix extrême qui accompagne la musique était moins à notre goût. Cela dit, alors que la salle continuait à se remplir plus qu’on n’aurait pu s’y attendre un dimanche soir de tempête, le public a semblé adhérer.

Petit bémol de la soirée, le groupe Lord Of The Lost qui devait officier ensuite n’a pas pu jouer car son chanteur était malade. Dommage car nous nous réjouissions de les voir à l’oeuvre en live… Ce sera donc partie remise.

Après un court intermède technique, il est déjà temps d’accueillir sur scène les héros de la soirée, le groupe Equilibrium. Attention, il existe plusieurs groupes portant le même patronyme. Ce soir, le Biebob accueille les Teutons, preux défenseurs d’un répertoire que l’on peut qualifier d’epic folk metal. L’équipe composée de Robert “Robse” Dahn (voix), René Berthiaume et Dom R. Crey (guitares), Tuval “Hati” Refaeli (batterie) et Marcus “Makki” Solvalt (basse) joue ce soir son ultime concert de la tournée “Renegades Tour” (du nom de l’album sorti en 2019).

Il est donc tout à fait naturel de retrouver plusieurs extraits de cet album dans la setlist de la soirée, à commencer par “Renegades – A Lost Generation” et “Tornado“. Les métallurgistes teutons enchainent avec trois extraits de l’album “Erdentempel” de 2017, à savoir “Waldschrein“, “Freiflug” et le puissant et épique “Apokalypse“. Après un retour à l’actualité du groupe avec “Path of Destiny“, le combo teuton nous fait revisiter son album “Armageddon” de 2016 avec les titres “Heimat” et le très bien nommé “Born to Be Epic“. Vient ensuite un clin d’oeil à l’album “Rekreatur” (2010) avec “Der Ewige Sieg“. Le triptyque final nous emmène vers l’issue de cette balade au pays du folk metal à dimension épique avec le superbe “Final Tear” (2019), le classique “Blut im Auge” et le magnifique “Rise of the Phoenix” (2019).

Outre des mélodies parfaitement raccord avec le genre dans lequel officie Equilibrium, il faut souligner la qualité des musiciens, avec une mention spéciale pour les deux guitaristes qui n’hésitent pas à pousser la note (en voix claire principalement) et de belle manière en plus. Un set épique et donc assez vitaminé, avec des morceaux souvent interprétés en allemand, sans que cela semble gêner aucunement les fans venus nombreux pour soutenir leur groupe préféré. Le chanteur Robert “Robse” Dahn remerciera d’ailleurs son public avec insistance, ainsi que toute l’équipe qui a rendu possible cette belle tournée dont nous aurons pu profiter in extremis. Il faut dire que ça aurait été dommage de manquer une aussi belle prestation !

Galerie: Nailed To Obscurity | Equilibrium
Accréditation : Dominik Woitzel
Article: Anne-Françoise Hustin et Hugues Timmermans
Photos © 2020 Hugues Timmermans

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :