Home Made Music Festival (HMMF) édition 2022 – le retour : une grande cuvée ! Part 2

0 Participations

Après vous avoir parlé des trois premières formations de cette belle édition avec d’ailleurs, un démarrage en force en terres alternatives ou atmosphériques sans oublier un détour par le punk-rock, nous passons à la suite du programme et non des moindres avec à nouveau une sacrée dose de puissance et donc de décibels pour les mirettes et les neurones mais aussi son lot de surprise…je vais d’ailleurs y venir sans plus attendre !

En effet d’où peut bien venir cet étrange groupe australien appelé The Mighty Lion Cartel qui s’est rajouté sur le tard pour compléter le line-up de cette édition 2022 intrigué comme tout le monde mais ayant la chance de pouvoir trainer derrière la scène je décide de m’y rendre à nouveau pour mener mon enquête (Derrick, Magnum…des indices s’il vous plaît) et voilà ti pas que, je croise un membre du groupe Minor/Minor (Geoffrey Dubois) à qui je commence à poser des questions sur cette étrange formation venue du pays des kangourous. Et c’est là que le musicien à la barbe fournie m’avoue qu’il fait partie du groupe australien surpris, je décide de continuer mes investigations en allant à la rencontre du reste du groupe au sein duquel je reconnais des membres de Behind The PinesMinor/Minor et d’autres têtes connues de la scène rock belge ! Finalement c’est le chanteur belgo-australien (plus belge qu’australien en fait) qui me présente ce concept créé déjà depuis près de cinq ans qui, consiste à chanter en anglais et utiliser à chaque instant la langue de Shakespeare y compris entre les chansons pour s’adresser au public ou bien encore lors du sound-check pour faire croire à un vrai groupe anglo-saxon. L’ingé-son et d’autres personnes étant dans la confidence, l’illusion semble fonctionner lors de la préparation du groupe et du mixage-son, au point de voir dans le public des visages médusés et surpris ! Un concept qui faute de Covid aurait dû déjà être présenté au HMMF lors d’une édition précédente, élaboré par cinq musiciens ayant malgré tout gardé leur groupe de cœur respectif mais ce n’est pas tout car, le projet demande également une véritable mise en scène avec costumes pour monter sur scène et set démonstratif. En fait et si les quatre musiciens (instruments) se présentent à nous en costumes trois pièces le chanteur quant à lui, arbore une veste en cuir sur son torse nu…des baskets…un jeans noir et une batte de base-ball façon Freddy Mercury notons d’ailleurs que, ces innombrables gesticulations et chutent improvisées nous rappelleront aussi le célèbre chanteur des Queen ! Donc un front-man démonstratif qui s’associe à ses comparses pour nous distiller un blues-rock/rock’n’roll-crossover, un set où l’on reconnait rapidement plusieurs grands classiques du blues-rock et du rock’n’roll, le tout offrant au final un véritable spectacle où, le chanteur n’hésitera pas à se jeter par terre à plusieurs reprises…et tout çà en anglais…yes sir !


Viendra alors ce qui sera pour moi mon coup de cœur et je ne serai pas le seul je pense car, la jeune formation Naked Passion qui a déjà à son actif deux EP dont un est paru chez JauneOrange a littéralement enflammé la scène et le public avec son rock multiples-facettes où, les courants et les atmosphères s’entrecroisent ou s’emboitent à la perfection au sein d’une même composition ! En fait le rock de nos quatre lascars mélange le post-rock où la guitare pousse à la saturation à un rock-atmosphérique pour le côté aérien en y ajoutant le gras du stoner-rock proposant ainsi, un rendu musical à la fois vivifiant et aérien. C’est technique et donc pas évident à réaliser mais le jeune quatuor s’en sort haut la main…quatre jeunes fougueux qui ont d’ores et déjà plusieurs dates prévues dont un passage à la Fiesta City de Verviers mais revenons à l’aspect technique, avec l’utilisation importante d’effets sonores au niveau des guitares comme cette distorsion au sein d’un rock gras placée là où il faut. Ou encore ces volutes aériennes et atmosphériques qui envoutent le public (moi aussi d’ailleurs) et qui contrecarrent les passages plus brutes et plus toniques, un peu comme le diction une main de fer dans un gant de velours, à l’image de ces compositions alliant deux ambiances distinctes avec d’une part un rock endiablé partant vers un stoner/post-rock et d’autre part, un rock plus léger et aérien. Ajoutons à tout cela un chant qui se fait sous plusieurs modes et des refrains à plusieurs voix, vous aurez ainsi tous les ingrédients de la recette gagnante de Naked Passion…excellentissime !

https://www.facebook.com/nakdpassion

Venons-en à la formation Behind The Pines qui manifestement souhaitait depuis longtemps jouer au HMMF aux dires du chanteur/guitariste que je rencontre lors de la préparation de scène, un groupe qui a déjà bien écumé les scènes et donc qui propose un style qui plaît dans un registre s’approchant d’un rock plus rond et plus pop. Avec ici par rapport aux groupes précédents un chant plus posé qui sait malgré tout monter dans les tours lorsqu’il le faut, un tempo à la fois pop et rock avec de nombreux relents funky, ces derniers apportant un côté plus entraînant. Tout en conservant un esprit rock des origines, la formation sait évoluer vers quelque chose de plus moderne et bien sûr d’attrayant pour le public la preuve s’il en est puisque, de nombreuses personnes présentes reprennent en cœur les différents refrains des chansons. Mais n’oublions pas les passages plus poussifs où le son se fait plus gras, histoire de rappeler que nous sommes bel et bien à un festival rock et j’en termine en précisant d’une part le magnifique travail aux lumières et d’autre part le choix judicieux des organisateurs de placer Behind The Pines en fin de soirée juste avant la finition plus électro-rock du dit festival.

https://www.facebook.com/behindthepinesmusic

En effet et comme pour chaque édition du HMMF, celui-ci se termine par une touche plus chaloupée voir dansante avec cette fois tout d’abord le duo Prince Harry et son électro-punk-rock/new-wave/synth-punk puis ensuite, l’électro-rock du groupe français Vyryl.

https://www.facebook.com/profile.php?id=100057926484543

https://www.facebook.com/vyrylband

Pour conclure je ne peux que féliciter une nouvelle fois les organisateurs (Gilles et Sun) pour cette magnifique édition, féliciter aussi tous les bénévoles pour nous avoir concocté à nouveau un chouette festival à taille humaine où, personne n’est oublié y compris les enfants grâce aux nombreuses activités proposées destinées aux grands comme aux plus petits. Un festival à l’esprit bon enfant ou cependant, la sélection des groupes reste efficace et judicieuse offrant à la fois des moments endiablés et d’autres plus dans un mode festif, le tout conservant comme fil rouge le bon rock. Mille fois bravo à vous et à la prochaine fois bien sûr…

Pour l’organisation :

https://www.facebook.com/hmmfestivalhuy

https://www.hmmf.be/

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :