La Zone : A Band Called E + Unspkble, rock’n’roll de A à Z !

0 Participations

Car l’esprit rock’n’roll le vrai et l’unique était bel et bien présent hier dimanche 12 juin à La Zone (en Cité Ardente) à commencer par l’arrivée tardive du groupe français Unspkble dû manifestement à des routes encombrées pour arriver jusqu’à Liège mais, ne leur en tenons point rigueur car cela m’a permis d’assister à la mise en place des instruments et du court soundcheck nécessaire au bon déroulement du premier set.


En fait je suis arrivé le tout premier hier soir accueilli par Mathieu personne ô combien sympathique et membre du staff de cette chouette petite salle dédiée à l’Underground qui d’ailleurs, m’explique que les musiciens français allaient arriver dans cinq minutes, ce qui me permettait de les voir installer leur matériel sur scène notons que, le guitariste américain Jason Sanford proposera au batteur français d’utiliser la batterie du trio US histoire de gagner du temps. Finalement seules sont restées en place la grosse caisse et le fût principal, le reste de la batterie ayant été aménagé pour le premier groupe et ce, en même temps que le reste du matos installé et branché en moins d’un quart d’heure !

Dix minutes maximum de balance pour Unspkble avec également juste dix minutes pour souffler et voilà déjà le démarrage du premier set sur le coup de 20h15 avec d’emblée, une atmosphère me rappelant clairement la scène alternative londonienne des eighties et ses nombreux mouvements musicaux que sont la cold-wave ou encore le post-rock. Sachez que même s’il était plutôt court, le réglage des instruments pour le mixage m’avait déjà fait entendre des accords de guitare qui ne trompent pas en effet et ce fût le cas pendant tout ce premier set, j’ai pu percevoir des mélodies faisant corps avec ce que produisaient des groupes comme les Sister Of Mercy, Siouxsie and the Banshees ou encore The Cure. Nous voilà replongés dans les années 80 lorsque foisonnaient les diverses branches de la scène Underground anglaise comme la célèbre scène Batcave, avec un rock prenant souvent des colorations gothiques ou se frottant au mouvement punk.

Si effectivement le travail à la guitare est ici essentiel à la construction des compositions apportant ainsi la base de la mélodie, il n’en demeure pas moins que la présence d’une section rythmique pêchue reste primordiale d’autant plus, quand la basse est jouée de manière à percevoir chaque accord et donc chaque coup de gratte. Il me reste à vous parler du chant qui pour ce type de rock se doit d’être tonitruant et c’est bel et bien le cas avec un frontman remuant et sautillant sans cesse le corps (difficile d’ailleurs de faire des photos figées !) mais également la voix avec au final, un quatuor offrant au public un premier set des plus honorables qui nous aura fait dandiner du chef et bouger à loisir nos corps respectifs et ce finalement grâce à une jeune formation qui devrait bientôt nous proposer son premier album complet…merci Messieurs de l’Hexagone !

https://www.facebook.com/unspkble

Le chassé-croisé des instruments et des amplis ayant été réalisé en un temps records (la balance du trio américain ayant été faite dès la fin d’après-midi), la seconde partie des festivités et non des moindres a pu rapidement commencer, à peine le temps de remplir à nouveau son gobelet ou de faire la vidange de la tuyauterie (la plupart d’entre vous comprendra je pense).


Et c’est tant mieux car ce qui nous attend maintenant c’est du lourd ou plutôt du gros calibre avec cette formation américaine A Band Called E qui sachez-le, prend son essor en 2013 pour proposer un savant mélange articulé autour des bases du rock et allant puiser dans les racines du blues ou du funk et surtout du rock’n’roll, un groupe d’expérience qui a déjà à son actif plusieurs albums. Un trio qui étonne déjà lors des préparatifs puisque sur scène, l’on découvre une sorte de table creuse (ou serait-ce un établi ?) bourrée de matériel électronique et composée principalement de bois comme d’ailleurs les divers pédaliers du guitariste Jason Sanford (voir photos), étonnement aussi lorsque ce même guitariste arrive avec cette étrange instrument entièrement transparent composé exclusivement d’une armature métallique et des cordes…donc dépourvue de corps (photos).


Si l’on précise encore que le trio est composé d’une autre guitariste en la personne de Thalia Zedek (Thalia et Jason ayant fait partie d’autres formations) et du batteur Ernie Kim, vous aurez donc la carte d’identité de ce surprenant trio à deux guitares (pas de basse mais des effets joués aux pieds) qui d’entrée de jeu, dépose un excellent rock attrayant et bien cadencé où, l’on perçoit de nombreux points de connexion avec les grandes écoles du rock’n’roll qui ont émergé à partir des années 60 et jusqu’en 80. Pêle-mêle on reconnait les colorations sonores du blues, du funk ou encore du post-rock lorsque les deux guitaristes jouent à l’unisson la carte de la saturation mais, c’est surtout à travers la mélodie de chaque composition que l’on ressent cette furieuse envie de bouger et surtout d’apprécier le travail accompli. J’en oublierais le rock-alternatif ou psychédélique car ici, nous avons fait un grand voyage à travers les styles et les décennies !

Epaulé par un clapant batteur Thalia et Jason font ici éclater tout leur talent et leur grande expérience, jouant à la perfection dans tous les registres sans oublier de placer çà et là de nombreux effets sonores prouvant sans conteste qu’ils savent tout jouer. Au final le trio US nous a brossés pas moins de 50 ans de musique rock retournant pour notre plus grand plaisir aux fondements ou à la base selon l’avis de chacun, nous offrant un magnifique set qui en quelque sorte nous a fait renaître et être en adéquation avec le vrai rock…celui qui s’écrit avec un grand R !

https://www.facebook.com/ABandCalledE

Rock’n’roll pour l’arrivée de nos amis français, rock’n’roll pour leur set endiablé et surtout rock’n’roll pour la prestation du trio américain…rock’n’roll de A à Z, CQFD !

https://www.facebook.com/WelcomeToLaZone

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :