ArticlesConcerts

Lazuli Chez Paulette : un moment hors du temps et de l’espace…grandiose !

0 Shares

Se délecter à l’écoute des albums du groupe français Lazuli est déjà un vrai moment de bonheur en buvant chaque mot des magnifiques textes de chaque chanson comme en écoutant ces mélodies et tempos souvent endiablés et entraînants mais assister à un concert de Lazuli, c’est encore autre chose…c’est s’approcher d’une autre dimension jusqu’à la toucher de très près…c’est s’évader loin du temps qui régit nos vies et de l’espace quoiqu’il semble infini comme l’Univers en expansion ! Mais éloignons-nous des grandes théories du grand Einstein et partons finalement une nouvelle fois à la rencontre de la gravitation poétique et musicale de ce fabuleux projet unique en soi, ayant marqué depuis longtemps les esprits et surtout les fins connaisseurs, à travers un concept fortement identitaire puisque Lazuli joue et chante du Lazuli…un point c’est tout !

Mais assister à un concert de Lazuli en pouvant accéder au soundcheck et donc, partager des moments privilégiés avec les musiciens est purement jouissif car, c’est toujours une rencontre inoubliable avec des personnes d’une gentillesse et finalement d’une simplicité sans limite. Dominique, Claude, Romain, Vincent et le dernier venu Arnaud sont ce que l’on appelle de belles personnes, des gens ordinaires extraordinaires si je puis me permettre qui ont su, construire quelque chose de magique et qui surtout ont toujours envie de le partager. Le partage justement est un mot clé qui résonne à la perfection au concept du groupe comme celui de la gentillesse que, partage justement les musiciens avec leur public et ce fût encore le cas ce soir, avec une prestation haute en couleurs où technique et convivialité ont fait bon ménage.

J’avoue avoir eu la chance en tant que chroniqueur d’assister aussi au repas qui, s’organise à chaque fois avant les concerts par le biais de l’organisation conjointe de l’équipe de Chez Paulette et de l’équipe d’Arpegia, c’est l’occasion de pouvoir déjà retrouver le sourire légendaire de Dominique Leonetti et de pouvoir discuter avec l’ensemble des musiciens…tous aussi sympas l’un que l’autre ! Mais bon venons-en au concert proprement dit avec un Lazuli au sommet de son art, celui de produire une musique à la fois travaillée et attrayante voire je dirais chatoyante qui, fait mouche dès les premières notes et donc dès la première composition jouée, nous replongeant instantanément dans l’atmosphère festive du groupe ! Côté discographie les deux derniers opus “11” et “Le fantastique envol de Dieter Böhm” ont été mis en évidence avec un long voyage musical à travers ces deux albums mais évidemment, le groupe n’a pas manqué de revenir aux anciens disques comme “Tant que l’herbe est grasse” mais pas seulement en fait, la prestation de plus de 2h15 comportera sans vouloir me tromper près de 13 voire 15 compositions jouées…excusez du peu !

Du point de vue musical il serait difficile de s’arrêter à un seul genre car lors d’un concert du groupe français, l’on voyage à travers les genres tel un voyage transversal entre le rock-progressif et le rock-psychédélique lié aux envolées de la Léode de Claude Leonetti et celles de la guitare d’Arnaud Beyney (sans oublier son éternel humour et ses jeux de mots), en passant par le folk-pop français voire le rock français sans oublier de passer par un rendu plus moderne lié à de nombreuses intros dues à l’utilisation de programmations en mode synthés. Bien sûr Dominique nous gratifie à nouveau de sa belle voix et de ses magnifiques textes (il prend d’ailleurs le temps de nous rappeler le contexte de ses chansons) tout en assurant une partie du travail aux guitares (électrique et acoustique) quant à Romain Thorel il jongle littéralement sur son clavier nous gratifiant d’ailleurs d’un très beau solo alors accompagné par le métronome Vincent Barnavol aux fûts et aux cuivres…un travail d’une précision remarquable. J’ajoute concernant Romain qu’il nous aura envoûté par ses nombreuses interventions au cor ici sublimé par de nombreux effets sonores sans oublier le plus important, l’osmose et la complicité sur scène qu’il y a entre ces cinq magnifiques musiciens offrant ainsi au public, un pur moment de bonheur et un grand moment de musique…avec un grand M !

PS : ne pas assister à un concert de Lazuli, c’est comme ne pas apprendre à rouler à vélo ou tout simplement ne pas apprendre à marcher, c’est illogique ça fait partie de la vie d’un homme !

J’en profite pour saluer le remarquable travail de leur ingénieur du son (il se reconnaitra) et remercier une nouvelle fois l’équipe de Chez Paulette pour son accueil et son professionnalisme et, merci aux membres d’Arpegia pour l’accueil et leur gentillesse…mille merci !

https://www.facebook.com/Groupe.LAZULI

https://www.facebook.com/chezpaulettenancy

Arpegia
https://www.facebook.com/profile.php?id=100064288405782

Laisser un commentaire

Music In Belgium