Indie Flash #5 : Wyatt E., JauneOrange, Wolf Alice, Lucy Dacus, A Place To Bury Strangers

0 Participations

Indie Flash, c’est votre dose d’actualité indie résumée en quelques lignes et autant de vidéos, témoins d’un monde qui bouge. Au programme de ce nouveau bulletin, quelques futures sorties qui devraient vous donner l’eau à la bouche…

Commençons avec Wyatt E., un des projets de Seb von Landau, le leader de The K. (dont le très réussi “Amputate Corporate Art” était l’un de nos albums belges préférés l’année dernière). Le trio psyché aux influences orientales sort de son silence et publie un split single chez JauneOrange. Un événement à plus d’un titre. En effet, “Kol Badai”, qui met en avant la voix de l’Israélienne Tomer Damsky est non seulement le titre le plus court jamais enregistré par le groupe mais aussi le premier à bénéficier d’un support vidéo. La face B a quant à elle été confiée à Five The Hierophant dont l’instrumental “The Black Waves” se veut aussi envoûtant qu’intriguant. La sortie officielle de l’objet (un vinyle 10 pouces) est prévue le 30 avril et fait partie d’une campagne destinée à célébrer dignement le vingtième anniversaire du label liégeois.

Dans les prochaines semaines, plusieurs sorties de ce type vont ainsi se succéder, basées sur le même concept : un single exclusif en édition limitée dont une face est confiée à un poulain du label et l’autre à un invité. Le premier de la série arrivera ce vendredi 23 avril et verra Phil Maggi reprendre un titre des Melvins (“Boris”) alors qu’Erik Norse Sanko, la tête pensante des New Yorkais de Skelteon Key, se fendra de deux inédits. Le troisième du nom est prévu pour l’été et réunira Le Prince Harry d’un côté et les Suédois de The Guilt de l’autre. Plus tard dans l’année, La Jungle, Za!, Cocaine Piss, Oozing Wound, Sleep Tight Fever Eyes, O.S.H., Olvo et Le Motel contribueront également à l’ambitieux projet.

Quatre ans après “Visions Of A Life”, un deuxième album qui les a vus atteindre la seconde place des charts britanniques mais aussi remporter le prestigieux Mercury Music Prize, les Londoniens de Wolf Alice annoncent leur retour aux affaires. Ellie Rowell et ses boys publieront “Blue Weekend” le 11 juin prochain chez Dirty Hit. Enregistré en Belgique juste avant que la pandémie ne mette le monde à l’arrêt, il pourrait constituer un moment charnière dans la carrière du groupe. “The Last Man On Earth”, l’introspectif premier extrait dévoilé en février, en a en effet surpris plus d’un par sa consistance et sa maturité. “Smile”, le deuxième arrivé tout récemment, semble plus familier en apparence (lors du refrain, en fait) mais sa hargne et son flow saccadé présagent une vision que l’on a hâte de découvrir dans son ensemble.

Lors des Nuits du Bota 2018, Lucy Dacus avait magistralement éclipsé la prestation de Ought à l’Orangerie, devenant par la même occasion un de nos coups de cœur du festival. Quelques mois plus tard, elle publiait un EP entourée de ses copines Julien Baker et Phoebe Bridgers sous le pseudo Boygenius. Elle consacrera l’année suivante à un trip qui la verra enregistrer une série de covers et de titres originaux basée sur les fêtes du calendrier au sens large du terme. L’an dernier, on la retrouvait au micro d’“Isabella”, un extrait de “The Loves Of Your Life”, l’album d’Hamilton Leithauser. 2021 marque enfin son retour à temps plein via “Home Video”, sa troisième livraison dont la sortie est prévue chez Matador le 25 juin. Autobiographiques, les nouvelles compositions de la jeune native de Virginie s’annoncent personnelles et sincères, portées par une voix qui l’est tout autant et une plume désormais parfaitement affûtée. La vidéo illustrant “Hot & Heavy”, le single avant-coureur, en est un parfait exemple.

On termine avec A Place To Bury Strangers dont on avait déjà parlé lors de notre dernière édition. Rappelez-vous, Oliver Ackermann a réuni un nouveau line-up en engageant les époux John et Sandra Fedowitz, respectivement à la basse et à la batterie. Il était enchanté par la symbiose du trio et se réjouissait de partager l’agression et la destruction (ce sont ses termes) ainsi générée. C’est désormais chose faite car un nouveau titre d’excellente facture, “End Of The Night”, annonce la sortie prochaine (le 16 juillet) d’“Hologram”, un EP chez Dedstrange. Tellement excellent que l’on s’empresse de vous le partager. Cerise sur le gâteau, ils accompagneront cette sortie par une tournée qui passera par le Kavka Oudaan à Anvers le 4 avril 2022. On y croit!

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :