Les Garden Concerts du Bota

0 Participations

Malmené depuis de nombreux mois, le secteur culturel s’apprête enfin à retrouver des couleurs, une certaine normalité et son public. Même si l’on n’échappera sans doute pas dans un premier temps à des protocoles stricts, il y a de quoi se réjouir. Et le Botanique l’a bien compris en aménageant la fin du mois de juin en bouffée d’oxygène bienvenue.

Le parc du complexe de la rue Royale accueillera en effet une scène qui verra défiler quelques prestations dignes de ce nom. Des prestations baptisées Garden Concerts en parfaite adéquation avec un début d’été que l’on annonce torride et qui seront scindées en deux catégories distinctes.

Dans un premier temps, le Bota participera activement à la Fête de la Musique en proposant deux concerts gratuits (sur réservation). Le samedi 19 juin, Pierre Leroy, multi-instrumentiste et comédien révélé en 2019 via le concours Du F. dans le texte viendra présenter Pierres, un projet à la croisée des chemins entre chanson, représentation et déclamation, le tout parsemé d’un brin de folie. Le lendemain, Okamy, qui n’est autre que le pseudo de Gordon Delacroix aka le leader des Recorders en solitaire, fera de même avec “The Apocalypse Is Underwhelming”, un premier album publié à l’automne dernier tout en célébrant son récent titre d’Artiste Bruxellois de l’année.

Il ne s’agira pas du seul lauréat des Octaves de la Musique à se produire sur cette scène puisqu’Annabel Lee, grands vainqueurs de la catégorie Album Pop/Rock 2021 avec l’excellent Let The Kid Go, la fouleront la semaine suivante (le samedi 26 juin). Ce qui nous amène à parler de la seconde catégorie, celle des concerts maintes fois reportés.

Audrey Marot et ses comparses ouvriront ainsi pour Endz, dont le deuxième opus, “Harmed”, est sorti le vendredi 13 mars 2020, funeste jour où tout s’est arrêté à minuit. Une double release-party dont nous vous ramènerons une chronique en bonne et due forme. La veille, la force tranquille de Lylac aura préparé le terrain. Plus prolifique que jamais, il publie aujourd’hui même “Under A Palm Tree”, un nouveau single qui arrive moins d’un an après “I’m The Stranger”, une quatrième plaque plutôt bien accueillie.

Bonne nouvelle, pour ces deux concerts, vous pourrez même utiliser votre Botacarte périmée puisque le Bota a décidé de prolonger la validité de celles qui étaient encore valables le 15 mars 2020 (et de celles achetées pendant la pandémie) de quinze mois à partir du 1er juin. En d’autres termes, tant les Botacartes que les chèques cadeaux resteront valables jusqu’en septembre 2022. L’occasion également de déjà faire vos emplettes en prévision des prochaines Nuits qui se tiendront entre le 8 et le 26 septembre. Ou de prévoir une visite des expos actuellement accessibles, à savoir la rétrospective “Home Game” version mère et fille de Memymom au Musée et les œuvres tissées d’Elise Peroi sous l’intitulé “Là où se trouve la forêt” à la Galerie.

Entre-temps, les désormais célèbres Résidences du Botanique continueront (termineront ?) leur petit bonhomme de chemin avec Dushime (ce soir), Oriana Ikomo (le 24 juin) et Valkø (le 8 juillet). Des Résidences qui viennent d’être nominées dans la catégorie Best Creative Alternative 2020 des Visit Brussels Awards qui, comme son nom l’indique, récompense les initiatives Bruxelloises ayant pimenté une année vraiment pas comme les autres. Au total, ce sont presque cinquante groupes qui ont défilé à l’Orangerie et à la Rotonde pour peaufiner un nouveau spectacle ou de nouvelles compositions dans des conditions professionnelles. Ceci dit, un vrai (Garden) concert valant tous les livestreams du monde, on a hâte de retrouver notre parc favori baigné de décibels.

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :