Les Résidences du Bota : Paradoxant

0 Participations

Cette semaine, les résidences estivales du Botanique se succèdent à un rythme effréné. Au programme de ce samedi soir, Paradoxant. Un nom qui ne vous dit sans doute pas grand-chose. Et pourtant…

Il s’agit en fait du projet parallèle et perso d’Antoine Meersseman, bassiste de BRNS et, par extension, de Namdose. Inutile de dire qu’il connaît le Bota comme sa poche pour y avoir joué un paquet de fois et que ce type de résidence n’a plus de secret pour lui non plus. Mais cette fois, la pression sera un peu plus présente que d’habitude car elle se ponctuera par le premier concert officiel du trio, prévu au départ en mars dernier à la Rotonde et maintes fois reporté depuis.

Car si Paradoxant mûrit dans sa tête depuis longtemps et qu’il en est la tête pensante, deux vieilles connaissances le secondent : Antoine Pasqualini alias Monolithe Noir et Romain Benard, moitié masculine de Ropoporose. Deux proches de l’entourage de BRNS que l’on croise souvent au détour des salles de concert bruxelloises.

L’idée de départ était d’enregistrer et de publier un mini album mais l’arrêt forcé lié à la période de confinement a permis de composer l’un ou l’autre titre supplémentaire. L’ensemble se retrouvera sur “Earworm”, le premier album du projet à paraître en novembre chez Humpty Dumpty Records et qui formera à n’en point douter l’ossature du set de ce soir.

Emmené par l’efficace “Dead Beat” aux influences new wave eighties assez marquées, il ne représente pas nécessairement la direction générale de l’ensemble. Laissons Antoine la décrire : “Plus calme, plus pop et basée sur des structures simples ou en tout cas moins tarabiscotées qu’avec BRNS. Par contre, il y a un côté plus dark, plus spécial. À la fois plus accessible et un peu malaise-land (sic)”. On rajoutera spontané, moins complexe et parfois un rien flippant (pensez à Yeasayer en mode post-punk). On aura l’occasion d’y revenir lors de la sortie du disque.

Outre le set en clôture de leur résidence et ce futur album, l’automne de Paradoxant devrait se passer en tournée sur les routes de France notamment, où une dizaine de dates les attendent. Si toutefois la crise sanitaire le permet.

Le livestream sera diffusé à 20h tapantes sur les chaînes Facebook et YouTube du Botanique mais également sur la page Facebook de Music in Belgium. Rappelons que des tickets virtuels dont les revenus sont intégralement versés aux artistes sont en vente par ici.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :