Soirée punk-rock/hardcore à La Zone…vivifiant !

0 Participations

Retour donc en terres liégeoises ce samedi 14 janvier histoire de bien commencer cette nouvelle année musicale, avec une soirée placée sous le signe de ce bon vieux punk-rock mais aussi du hardcore, l’idéal pour bien se dérouiller les jambes et bien se dégager les oreilles…pour ce qui est des tympans et des neurones, on verra cela en fin de soirée ! Côté programme de la soirée on devait normalement retrouver en ouverture Human Flesh Pizza, une toute nouvelle formation punk originaire justement de notre Cité Ardente (Liège) mais malheureusement et pour cause de maladie au sein des musiciens, celle-ci a été remplacée au pied levé par le trio Stalled Minds (mouvance punk-rock également) au sein duquel, on retrouve en fait trois musiciens de la formation parisienne Youth Avoiders qui jouera le troisième set. Entre les deux ce sont les tournaisiens de Pedigree qui complètent l’affiche de cette chouette soirée, histoire de rester encré au sein de la mouvance punk-rock/hardcore du début jusqu’à la fin, ce qui promet des moments plutôt chauds voire bouillants même peut-être bousculants…Pogo à redouter !

Malgré les circonstances de ce soir, je vous fais découvrir le travail du combo liégeois Human Flesh Pizza :

Donc venons-en tout d’abord à nos trois lascars de Stalled Minds qui ont dû je suppose batailler ferme pour être prêt en si peu de temps et préparer un set pour ouvrir le bal mais manifestement le fait d’être déjà dans la place pour leur autre formation, avait rendu la tâche plus facile en tout cas, c’est que m’ont dit les trois musiciens avec lesquelles j’ai pu m’entretenir avant le premier set. Celui-ci ouvrant de bien belle manière la soirée avec une première cuvée de punk-rock quelque peu mélodique où, l’on perçoit rapidement les éléments de la recette punk c’est-à-dire, un jeu très rapide à la batterie comme d’ailleurs à la guitare et bien sûr une basse bien appuyée et pour parachever le tout un chant assuré et lui-aussi rapide sans compter (c’est le cas de le dire) sur la très courte durée des morceaux qui ne dépasse que très rarement les 3 minutes…tout en gardant ici un peu de douceur. En tout cas le trio assure grave et nous offre un démarrage idéal pour chauffer notre bonne vieille Zone, point de chute incontournable de l’Underground musical avec déjà au sein du public venu d’ailleurs en grand nombre ce soir les premières bousculades voulues (les pogos) des plus acharnés du bulbe punky !

https://www.facebook.com/stalledmindsparis

Seconde salve de décibels déclenchant en toute logique de nouvelles bousculades devant la scène avec le groupe de punk-garage tournaisien Pedigree (composé de musiciens des groupes Sects Tape, Thee Marvin Gays, Regal, Endless Dive…), avec ici un quatuor et donc deux guitares qui, vont permettre d’envelopper tout l’espace sonore (dans un local en cave, ça va faire mal) et offrir un punk-rock effectivement coloré de rock’n’roll et j’irais jusqu’à dire, d’une légère coloration atmosphérique due je pense à la réverbération justement construite par les deux guitaristes. Sinon bien sûr le groupe va garder les mêmes recettes de cuisine qu’au début de soirée, avec toujours un jeu de batterie joué à la moulinette et un chant haché menu un peu comme si en atelier de boucherie, on avait décidé de préparer un filet américain en très fine mouture. N’hésitons pas à faire remarquer que le chaudron commence à sérieusement bien bouillir et que nos amis forcenés d’avant-scène, ont largement augmenté la puissance pour pousser les petits camarades au sein d’une danse qui me rappelle de chouettes souvenirs d’adolescence lorsque j’écoutais les vinyles des Clash ou de Uk Subs…à oui j’oubliais les Ramones !

https://www.facebook.com/pedigreepunk

Le temps de souffler un peu entre les coups, il va falloir remettre le pied à l’étrier car il nous reste une dernière formation où les membres ont en fait joué à la chaise musicale puisque pour passer de Stalled Minds à Youth Avoiders, le guitariste a passé le relais vocale au bassiste qui n’est plus bassiste mais chanteur sinon le batteur lui est resté à sa place et un nouveau bassiste a fait son entrée sur scène….vous me suivez ?! Bon on arrête l’humour et on passe aux choses sérieuses avec ici clairement une évolution vers une coloration plus hardcore et donc, un rock encore plus pêchu et surtout un chant enragé où, le chanteur libre d’instrument peut à loisir bouger et attiser la foule qui d’ailleurs, ne se fait point prier et relance avec entrain un pogo qui en deviendrait presque généralisé…bon j’exagère il reste malgré tout encore quelques civilisés qui gardent les pieds sur terre (au sens propre comme au sens figuré) mais qui manifestement apprécient aussi le rock endiablé et légèrement métallique de nos amis parisiens. Là maintenant le chaudron est à point je dirais même plus, il vient de fondre littéralement sous l’influence d’un punk-hardcore d’une efficacité redoutable il me reste juste à ajouter que, la mission de ce soir est accomplie…terrasser l’assistance et rendre ses lettres de noblesse au mouvement punk !

https://www.facebook.com/YouthAvoiders

https://www.facebook.com/WelcomeToLaZone

Laisser un commentaire

Music In Belgium
%d blogueurs aiment cette page :