Steve Lee, une voix éternelle

0 Participations

Ce 5 août, jour de l’anniversaire du regretté Steve Lee qui aurait eu 57 ans cette année, ses potes du groupe Gotthard sortent un inédit extrait de l’album à venir intitulé «Steve Lee – The Eyes Of A Tiger: In Memory Of Our Unforgotten Friend!» (chez Nuclear Blast)

“Pour moi, l’essentiel a toujours été de faire de la musique et d’écrire des chansons – mais pas pour être célèbre. Nous essayons juste de nous trouver, après tout.” Steve Lee, 2010

Comment rendre hommage à une légende ? À un artiste devenu immortel, mais qui, grâce à ses chansons, sa voix et sa personnalité, est toujours vivant dans le cœur de ses amis, de ses collègues et de ses fans. Une des plus belles voix au monde, un artiste qui a réussi le pari de ne jamais perdre le contact avec le monde réel…

Pour le 10e anniversaire de la mort de Steve Lee, Gotthard rend hommage à son ancien chanteur, avec «The Eyes Of A Tiger » sur lequel figurent deux titres inédits dont la reprise du «Eye Of The Tiger» de Survivor ainsi que onze versions dépouillées de chansons connues interprétées par GOTTHARD et chantées par Steve Lee.

Steve Lee est né en août 1963 dans la ville suisse de Horgen et s’est ensuite installé dans le canton du Tessin avec sa famille. Bien qu’il ait acheté sa première batterie dès l’âge de 12 ans et qu’il ait su que sa vie entière tournerait autour de la musique, le jeune Steve fait des études et suit une formation d’orfèvre avant de devenir batteur. “Quand j’ai vu Steve pour la première fois, il était assis derrière sa batterie et chantait «Child in Time», le classique de Deep Purple“, se souvient Leo Leoni. “J’ai été impressionné par la façon dont il a chanté la chanson et j’ai tout de suite su qu’il avait une voix qui pouvait conquérir le monde”.

Tout le monde voulait un chanteur comme Steve Lee – sa musicalité et sa passion parvenaient à changer toute une chanson et à susciter l’enthousiasme de ses collègues, des producteurs et surtout du public. Il n’avait pourtant jamais eu l’ambition d’être frontman, mais lorsque le chanteur de son premier groupe est parti sans crier gare, il s’est laissé convaincre de prendre le micro et a même été surpris de se retrouver devant 8000 personnes. Même plus tard – au cours de ses 18 ans de carrière au sein de Gotthard qui a vu la formation tessinoise faire une incroyable ascension jusqu’à devenir le groupe le plus populaire de Suisse, avec 14 albums numéro 1 et des tournées mondiales en tête d’affiche et des tournées avec des monstres sacrés comme Deep Purple, Bon Jovi ou AC/DCSteve Lee n’a jamais commis l’excès d’être trop sûr de lui. “Il croyait suffisamment en son talent”, explique Leoni, “mais il doutait aussi. Je l’ai toujours encouragé à tirer le meilleur parti de son instrument. Il avait un don”. – Le reste, c’est de l’histoire de la musique.

Le 5 octobre 2010, tout a basculé en un instant lorsque Steve Lee a perdu la vie dans un accident, plongeant le monde du rock dans la stupéfaction et la tristesse, bien au-delà des frontières de la Suisse. Si le groupe a survécu contre toute attente à la perte inimaginable de son chanteur, c’est grâce à l’amour profond de la musique qui a toujours lié Steve Lee à Hena Habegger, Leo Leoni, Marc Lynn et Freddy Scherer. Et puis aussi, ils ont eu la chance de trouver en Nic Maeder un membre de la famille à part entière et pas simplement un remplaçant.

Avec Nic Maeder en soutien, Gotthard honore son ami inoubliable avec onze chansons, jamais présentées auparavant sous cette forme dont deux titres inédits. Outre «Tarot Woman», il y a deux versions de la BO du classique du cinéma qu’est “Rocky”. En effet, «Eye Of The Tiger» était un des morceaux préférés de Steve Lee. C’est ce titre qui sera le premier single annonçant l’album. Pour sa sortie, le groupe a choisi la date d’anniversaire de Steve, le 5 août : “Nous avions prévu un concert commémoratif depuis longtemps, mais la Covid-19 est venue bouleverser la donne. Nous avons donc eu l’idée d’organiser un album hommage à Steve pour nos fans et pour nous – en souvenir de ce chanteur unique et inoubliable. Nous voulons faire comprendre qu’il fait toujours partie de ce groupe et qu’il le restera à jamais”.

Lorsque ces enregistrements qui dormaient dans les archives du groupe ont refait surface, il est rapidement apparu qu’il s’agissait là d’un trésor qui devait être partagé avec le reste du monde. Le groupe y a mis tout son souci du détail pour donner naissance à un album magique puisqu’il nous permet d’entendre à nouveau Steve Lee chanter : “Je n’aurais jamais pensé qu’il serait possible de refaire un album avec sa voix unique. Enregistrer les lignes de basse a été un moment très émouvant pour moi”, partage Marc. Et Freddy d’ajouter : “La dernière session d’enregistrement de Steve me rappelle tant de souvenirs de nos spectacles, mais aussi de l’excellent chanteur qu’il était”.

Avec l’album «Steve Lee – The Eyes Of A Tiger : In Memory Of Our Unforgotten Friend», Gotthard entamera le 2 octobre un voyage dans le temps très émotionnel auquel participeront toutes celles et ceux qui ont été touchés par Steve Lee.

Un voyage qui passe par les scènes du monde entier et qui ne s’est pas terminé sur la “route de l’enfer” au Nevada il y a dix ans. Parce que, pour reprendre les mots de Nic Maeder : “Steve est aimé – vraiment aimé. Par beaucoup de gens.”

Plus d’infos :
www.gotthard.com
www.facebook.com/gotthard
www.twitter.com/gotthard
www.nuclearblast.de/gotthard
www.instagram.com/Gotthard_band/

Nous ne manquerons pas de vous proposer la chronique de cet album très attendu dès que nous aurons pu nous le procurer.

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :