ArticlesConcerts

The Back Of Seadogs à La Petite Centrale de Tihange : un rock’n’roll pur jus, un point c’est tout !

0 Shares

En préambule je me permettrais de reprendre les paroles du groupe français Telephone ’C’est vraiment ça’ : un rock direct baignant dans son jus, un peu comme une belle pièce de viande sans garnitures ni fioritures, tellement elle se suffit à elle-même donc pour le rock de nos amis liégeois, c’est aussi le cas…c’est vraiment ça !

Sur ce revenons au point de départ de cette première soirée découverte si je puis dire à La petite Centrale de Tihange (non, non, je ne suis pas devenu fluorescent, rassurez-vous) puisque, c’est suite à un concert aux Deux Ours que, j’ai été invité par Suzy la maîtresse des lieux à venir un jour découvrir cet autre point de chute rock de la région liégeoise et donc, le concert de la formation liégeoise Back Of Seadogs était l’occasion rêvée d’autant plus que le groupe propose un rock brut de coffrage proche du rock-garage que j’apprécie au plus haut point depuis toujours ! Me voilà donc débarqué au sein d’une très belle taverne il faut le dire où, j’ai pu avant concert rencontrer le chanteur Mario qui, m’a expliqué la genèse et l’esprit du groupe à jouer depuis toujours un rock direct à la manière des célèbres Ramones…one…two…three et c’est parti ! Il m’a d’ailleurs proposé de venir découvrir la salle pendant le soundcheck pour prendre quelques photos afin d’illustrer mon futur article l’occasion aussi, de pouvoir écouter la balance-son avec je l’avoue déjà, une très bonne impression d’avant-concert !

D’autant plus que je me suis retrouvé directement dans l’ambiance ou plutôt de retour au sein de mon adolescence puisque, ce sont les Clash qui ont servis de musique d’accueil pendant notre entrée dans la salle dont l’incontournable “London Calling” (j’en reparlerai plus tard) sans oublier de préciser que pour l’entrée sur scène du groupe, c’est carrément le générique sonore d’Amicalement vôtre (The Persuaders avec Roger Moore et Tony Curtis) que l’on déguste…toute ma jeunesse pardi ! Ensuite c’est la déferlante rock’n’roll avec d’emblée une musique qui, me rappelle à la fois les bases du rock des sixties voire des années 50 mais aussi, le rock plus gras et plus psychédélique des seventies sans oublier, le rock des eighties et toute cette scène revival ou scène parallèle comme j’aime à l’appeler. Côté références elles sont nombreuses car on pourrait citer d’une part Iggy Pop and The Stooges, les Kinks ou encore comme je l’ai déjà fait plus haut les Ramones et les Clash mais l’on pourrait aussi faire un parallèle (sans mauvais jeu de mot) avec cette scène des eighties mises en avant par le label parisien New Rose ou bien citer des groupes comme les Del Fuegos ou même les Meteors et les Cramps ! Car le rock de nos amis liégeois louvoye clairement entre tous les sous-genres du rock, reprenant les archétypes ou codes des différents courants comme pour le punk-rock et le psychobilly mais l’essentiel à retenir c’est que, Back Of Seadogs fait du rock celui avec un grand R un point c’est tout…la boucle est bouclée !

Il me reste à vous parler des forces en présence ou du line-up si vous préférer avec tout d’abord, un Mario (pas celui de la console) tel un véritable frontman qui prend d’assaut l’avant de la scène et qui, gesticule sans arrêt à se demander si on peut l’arrêter et qui, se permet même de dire ’encore une chanson à nous…il ne manque pas d’humour non plus. Roberto derrière ses fût qui martèle à chaque morceau une rythmique d’enfer d’ailleurs, c’est souvent lui qui lance la sauce et envoie un tempo typiquement rock avec pour complice, une ravissante bassiste Alessandra qui joue parfaitement son rôle pour compléter la section rythmique. J’en viens aux deux guitaristes qui eux-aussi, apportent un jeu typiquement rock avec d’un côté un Sergio offrant des riffs cinglants et souvent gras à la limite de la distorsion et des effets larsens et d’un autre côté un Olivier qui, complète à merveille son collègue avec un jeu plus rythmique et plus mélodique. Enfin côté set-list et outre les propres compositions du groupe, nous aurons droit à quelques chouettes reprises dont une des Clash et en rappel, une très belle reprise du “Requiem pour un…” du grand Serge Gainsbourg !

En un mot j’ai vraiment bien fait de venir et, je remercie le groupe pour cette belle cure de jouvence qui, m’a rappelé tellement de grands souvenirs de ma jeunesse et comme le disais le grand Neil Young“Rock’n’roll can never die” ! Un grand merci à vous et un grand merci pour l’accueil.

Back Of Seadogs
https://www.facebook.com/profile.php?id=100063767070821

https://www.facebook.com/lapetitecentraletihange

Laisser un commentaire

Music In Belgium