Sorties en bref (27)

4 Participations

Pour ce 27e numéro de “Sorties en bref”, nous mettons à l’honneur les artistes de l’écurie Nuclear Blast. Du très bon en perspective donc. Bonne lecture et surtout bonne écoute !

1) HATEBREED – Weight Of The False Self

Artiste: Hatebreed Avec une ténacité sans faille, l’impénétrable usine de métal hardcore qu’est HATEBREED a forgé une nouvelle arme sonore baptisée “Weight Of The False Self“. Il n’est pas surprenant que leur huitième album soit le résultat de la sueur et du sang habituels qui ont cimenté la niche unique que HATEBREED occupe dans le monde de la musique depuis plus de deux décennies.

Réputés pour sa capacité à offrir une libération intense et cathartique à ses fans, le groupe HATEBREED a défié son style d’écriture tout au long de ce cycle d’albums en vue de produire un matériel qui parle exceptionnellement vrai dans un monde contemporain inondé de surstimulation, d’amortissement émotionnel et de manque de patience sociale.

Weight Of The False Self” est une incarnation parfaite de l’univers de HATEBREED en 2020, un nouvel assaut de futurs classiques avec tous les éléments qui vous ont conduit ici depuis le premier jour”, explique le guitariste Frank Novinec.

Chaque individu porte un poids métaphorique dans sa construction émotionnelle. Nos expériences façonnent ce que nous devenons et, avec le temps, produisent progressivement un lourd fardeau que nous continuons à traîner. Pour beaucoup d’entre nous, le poids devient si lourd que nous luttons pour nous en extirper, sans même parler de bouger. Ce sont ces luttes qui sont exprimées tout au long de “Weight Of The False Self“.

En plus de 20 ans et 8 albums, le processus d’écriture d’un groupe comme HATEBREED est resté fidèle à ses racines, mais a quand même réussi à trouver des morceaux progressifs et convaincants à ajouter à son tableau de chasseIl y a des vagues de sons frais tandis que les fondations massives qui abritent HATEBREED restent fermement en place.

Avec:

  • Jamey Jasta (chant)
  • Wayne Lozinak (lead guitars)
  • Chris Beattie (basse)
  • Frank Novinec (guitares)
  • Matt Byrne (batterie)
Album: Weight Of The False Self
Style: Hardcore
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 27/11/2020
site officiel
facebook page Facebook
chaîne Youtube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 7/10

2) CADAVER – Edder & Bile

 

Artiste: Cadaver

Les vraies légendes ne meurent jamais. La preuve avec le retour de CADAVER !

Pour la première fois depuis 2004, le membre fondateur et tête pensante Anders Odden [SATYRICON] est de retour pour reconquérir son trône de pionnier du death metal en Europe.

Émergeant du maelström fertile du métal underground de la fin des années 80, CADAVER a été l’un des premiers groupes norvégiens de métal extrême à obtenir une reconnaissance hors de leur pays d’origine. Avec un son qui mélange la brutalité rageuse de POSSESSED et de DEATH à un sentiment de discorde et d’inquiétude typiquement norvégien, Odden et ses camarades adolescents ont obtenu un contrat avec le sous-label Necrosis de Earache Records et ont sorti leur premier album Hallucinating Anxiety en 1990.

Continuellement actif dans le métal underground, Anders n’a jamais vraiment voulu envisager la fin de CADAVER : en 2001, le groupe a refait surface sous le nom de CADAVER INC, se présentant comme une entreprise de nettoyage de scènes de crime. Une autre incarnation de CADAVER a vu le jour en 2002, lorsque Anders s’est associé à des membres des vétérans du black metal Aura Noir pour produire “NECROSIS“.

Bien qu’il ait les mains pleines avec SATYRICON et de nombreux autres projets, Anders Odden a accumulé du matériel pour une nouvelle sortie de CADAVER depuis la dernière décennie. La dernière pièce du puzzle s’est mise en place lorsqu’Anders a forgé une nouvelle amitié et un partenariat artistique avec le légendaire batteur de MEGADETH (et ancien de SOILWORK), Dirk Verbeuren.

Ce partenariat a attiré Nuclear Blast qui a signé le groupe en 2019. Depuis lors, CADAVER s’est lancé à l’assaut de l’année 2020 avec la sortie du premier EP intitulé “D.G.A.F.

De retour en force et déterminés à détruire, les CADAVER sont de nouveau en activité et prêts à régner. “Edder & Bile” est le premier opus de la nouvelle incarnation de la vision originale du métal extrême d’Anders Odden. Débordant du même esprit primitif et primitif qui animait les premières œuvres du groupe, les titres comme Morgue Ritual et Let Me Burn sont également empreints d’une perversité nouvelle et témoignent des mêmes instincts contraires qui ont toujours distingué Cadaver de ses soi-disant pairs.

Plus sombre, plus méchant et plus virulent que tout ce que le groupe a sorti auparavant, “Edder & Bile” est synonyme d’un death metal d’enfer redécouvrant le feu et la fureur. La combinaison de l’imparable batterie de percussions de Dirk Verbeuren et des cris lépreux d’Anders et de son arsenal illimité de riffs faucheurs est à la fois une lettre d’amour sanglante aux extrêmes métalliques et un nouveau manifeste des visions tordues encore non réalisées, le tout véhiculé avec la plus grande sincérité et passion.

Avec:

  • Anders Odden – guitare, basse et voix
  • Dirk Verbeuren – batterie et backing vocals

 

Album: Edder & Bile
Style: Extreme Metal
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 27/11/2020
site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Bandcamp
Instagram icone Instagram

Note : 8/10

 

3) JACK SLAMER Keep Your Love Loud

Artiste: Jack Slamer

Tel un aigle flamboyant planant haut dans le ciel, JACK SLAMER fait ici un retour en force ! “Keep Your Love Loud”, le troisième opus du groupe, ne manque assurément pas de punch. Au programme: des murs de guitares, des riffs interminables et des envolées vocales, une batterie disco et des Darbukas.

Une production de premier ordre pour couronner le tout avec une batterie percutante, un son de basse noueux et des lignes de guitare complexes qui forment un tissu sonore dense qui souffre la comparaison avec les grands albums rock du passé !

Ce chef-d’oeuvre doit beaucoup à son producteur Tommy Vetterli (KREATOR, CORONER) qui a enregistré “Keep Your Love Loud” au New Sound Studio (ELUVEITIE, BATTALION) et a piloté JACK SLAMER tout au long de la production de leur album. Même si une place a été donnée aux idées non conventionnelles, celles-ci ont enrichi le son du groupe sans essayer de réinventer le fil à couper le beurre.

Cet enthousiasme s’entend sur le “Magic Woman” inspiré de ZZ-Top, dans le rythme disco de ‘Brother’, dans les Darbukas de ‘Favorite Enemy’, ou la basse tourbillonnante de ‘Stumbled’.

“Keep Your Love Loud” vise à enchanter et à emmener l’auditeur en voyage, rejoindre en altitude l’aigle qui survole la nature sauvage américaine.

JACK SLAMER est un groupe de rock suisse originaire de Winterthur. Actif depuis plus d’une décennie, le combo helvétique a remporté des distinctions telles que le titre de “SRF Best Talent”, donné des concerts dans toute l’Europe et signé un contrat avec par le label allemand Nuclear Blast.

Avec:

  • Cyrill Vollenweider (guitare),
  • Hendrik Ruhwinkel (basse),
  • Florian Ganz (chant),
  • Marco Hostettler (guitare),
  • Adrian Böckli (batterie).
Album: Keep Your Love Loud
Style: Rock
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 27/11/2020
site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 8/10

4) BURNING WITCHESThe Circle Of Five (EP)

Artiste: Burning Witches On serait tenté de croire que la métallurgie est une affaire d’hommes. Les sorcières helvètes de Burning Witches passent leur temps à nous prouver le contraire, ici encore à la faveur d’un EP quatre titres intitulé “The Circle Of Five“.

The Circle Of Five” est le premier nouveau titre des Burning Witches depuis l’arrivée de la guitariste Larissa Ernst qui remplace Sonia Nusselder depuis la fin mai 2020.

Larissa Ernst : “Après deux jours de studio productifs et étonnants, voici la première chanson et la première vidéo que j’ai enregistrée avec mes sœurs de Burning Witches. Je suis très fière de faire partie de “The Circle Of Five” et de toute la grande famille du métal des WITCHES.”

Sur ce EP, on trouve aussi trois titres plus anciens repris en version acoustique.

Laissez-vous donc succomber au charme des sorcières musicales!

Avec:

  • Laura Guldemond (chant)
  • Romana Kalkuhl (guitare)
  • Larissa Ernst (guitare)
  • Jeanine Grob (basse)
  • Lala Frischknecht (batterie)
Album: The Circle Of Five
Style: Heavy Metal
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 04/12/2020
site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 9/10

5) MAJESTICA – A Christmas Carol
Artiste: Majestica

En 2019, le combo suédois de power metal MAJESTICA a sorti son premier album “Above The Sky” qui a fait un tabac au sein de la communauté metal. Ils terminent l’année 2020 en offrant à leurs fans un album de power metal en forme de conte de Noël intitulé “A Christmas Carol“. Musicalement, c’est du power metal symphonique pur dans le style de MAJESTICA avec des éléments inspirés par des groupes comme TWILIGHT FORCE, RHAPSODY, ALAN SILVESTRI, DANNY ELFMAN et JOHN WILLIAMS.

Au cœur de l’histoire, le célèbre personnage Ebenezer Scrooge tiré du roman de Charles Dickens “A Christmas Carol“. Ce qui fait la force de cet album par rapport à d’autres albums de Noël, c’est qu’à côté du son power metal, il y a aussi une véritable comédie musicale de power metal.

Tommy Johansson déclare : “Un de mes rêves les plus stupides est enfin devenu réalité. Depuis de nombreuses années, je voulais sortir un album de Noël, parce que l’atmosphère autour de Noël est toujours si paisible et que la musique avec un thème de Noël clair est toujours belle et très bien écrite. La raison pour laquelle nous avons choisi de faire un album musical avec l’histoire d’Ebenezer Scrooge est très simple – c’est une belle histoire à raconter autour de Noël et c’est un sujet idéal pour une comédie musicale. Et avec l’aide de différents acteurs et chanteurs, nous avons rendu le rêve possible et nous sommes très heureux du résultat”.

L’album est globalement plus symphonique et épique par rapport à son prédécesseur. Il y a aussi un côté clairement cinématique.

Sur cet album MAJESTICA, on retrouve en guest le grand batteur Joel Kollberg (VEONITY).

Une agréable surprise par rapport à ce que j’avais craint.

Avec:

  • Tommy Johansson (guitare, chant)
  • Alex Oriz (guitare)
  • Chris David (basse)
  • Joel Kollberg (batterie)
Album:

A Christmas Carol

Style: Power Metal
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 04/12/2020
site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 7,5/10

6) SOILWORK A Whisp Of The Atlantic (EP)

Artiste: Soilwork

A Whisp of the Atlantic“, qui est peut-être la chanson la plus ambitieuse et progressive créée par SOILWORK jusqu’à présent, parle d’aliénation.

“Si tu venais d’un autre monde, de l’Atlantide par exemple, comment vivrais-tu notre monde ? Ou comment gérer le fait que notre planète est un endroit très différent à cause de la pandémie, et que nous avons tous des choses qui nous manquent et que nous ne pourrons peut-être jamais revivre sous leur forme originale ? Ou est-ce que le monde dans lequel nous vivons maintenant est en fait déjà le monde englouti, dont les ruines pourraient un jour nous permettre de construire quelque chose de mieux ? J’ai toujours eu le sentiment que SOILWORK était un peu sous-estimé en tant que groupe, et que personne ne comprenait vraiment ce que nous étions capables de faire. J’ai donc ce rêve depuis plusieurs années d’écrire une chanson vraiment épique et de montrer de quoi ce groupe était vraiment capable”, déclare David Andersson. Après avoir écouté le monumental “A Whisp Of The Atlantic” qui est à la fois le cœur et l’élan du nouvel EP, personne ne sous-estimera plus jamais la force du métal moderne suédois.

Leur approche musicale et philosophique sur le nouvel EP ne boucle pas seulement la boucle de la ‘Feverish Trinity‘ mais invite également l’auditeur à plonger dans l’élément le plus primaire : l’eau. “Le feu est l’élément qui nous nourrit aujourd’hui, mais l’eau est l’élément dont nous sommes tous issus, du moins si l’on en croit la théorie de l’évolution, ce qui est mon cas. Et le feu est l’élément qui alimente les conflits dans le monde entier, et il a souvent beaucoup à voir avec le sexe, l’orientation sexuelle ou la race. Et je suis triste que ces conflits existent encore, alors que nous aurions dû évoluer beaucoup plus”, poursuit David Andersson.

Cela dit, le fil rouge qui traverse tout le disque devient de plus en plus visible, même pour un œil non averti. Commençant par “Feverish” et se terminant par “A Whisp Of The Atlantic”, l’ensemble du disque est un voyage exprimant la rage des individus à la recherche de quelque chose qui remplace la religion. “Le désir de Feverish, l’envie de Desperado, le déterminisme de Death Diviner, les questions de The Nothingness et l’acceptation et la recherche spirituelle de A Whisp of the Atlantic.

L’ensemble du morceau et de la vidéo est comme une prise légèrement différente de la Hiérarchie des besoins de Maslow. Il s’agit de réaliser que nous sommes tous coincés sur ce rocher et qu’il nous faut trouver quelque chose de plus inclusif que la religion pour traverser tout ça ensemble. Parce qu’au final, nous sommes tous des outsiders, des chasseurs-cueilleurs génétiquement parlant qui essaient de s’intégrer dans un monde que nous avons créé mais qui en même temps n’est pas vraiment fait pour nous”, résume David Andersson. “Le thème principal est la libération du niveau extrêmement bas du débat social et culturel de nos jours, et il commence par les fondamentaux et se termine par le phénoménologique. De la libération à l’ascension”.

David Andersson: “Depuis que je suis jeune, j’ai toujours aimé écouter des épopées comme Supper’s Ready de Genesis, des chansons qui sont un microcosme en elles-mêmes, et maintenant j’ai enfin eu la chance de prendre beaucoup des sons étranges que j’entends dans ma tête et de les combiner en une seule chanson, mais toujours dans un contexte metal. Je pense que tous les vrais fans de musique apprécieront, s’ils prennent le temps d’écouter”.

De fait, la plage titulaire de l’album est vraiment hors norme. Pour les fans (et les autres curieux), la vidéo complète de 39 minutes est à voir ci-dessous.

Avec:

  • Björn “Speed” Strid (chant)
  • David Andersson (guitare)
  • Sven Karlsson (claviers)
  • Sylvain Coudret (guitare)
  • Bastian Thusgaard (batterie)
Album:

A Whisp Of The Atlantic

Style: Metal
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 04/12/2020
site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 8,5/10

7) THERION – Leviathan

Artiste: Therion
Album:

Leviathan

THERION a toujours été un groupe aime se mettre au défi d’explorer de nouveaux horizons tout en restant fidèle à ses valeurs musicales fondamentales. Pour le 17e album studio du groupe, Christofer Johnsson et Thomas Vikström ont regroupé des succès de THERION.

La passion de Christofer Johnsson pour les voix classiques, les chœurs et les éléments orchestraux ainsi que son penchant pour les mélodies épiques en combinaison avec le rock et le métal transparaîssent clairement dans les pépites que l’on trouve sur ce disque.

“Quand nous avons commencé à combiner le métal et l’opéra, c’était quelque chose de nouveau et d’original. Aujourd’hui, le métal symphonique est un genre bien établi depuis longtemps”.

L’utilisation du chant féminin est un autre ingrédient essentiel de THERION aujourd’hui, qui s’est développé progressivement.

“Leviathan” est un terme désignant un monstre marin géant issu du mythe judéo-chrétien et dont les racines remontent à la tradition babylonique. C’est ce nom que THERION a choisi pour cette première véritable rétrospective de la carrière du groupe suédois!

Avec:

  • Christofer Johnsson (guitares)
  • Christian Vidal (guitares)
  • Nalle Phalsson (basse)
  • Thomas Vikström (chant)
  • Johan Koleberg (batterie)
Style: Metal symphonique
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 22/01/2021

site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 8/10

 

8) ACCEPT Too Mean To Die


Artiste: Accept

Produit par l’actuel guitariste de Judas Priest, Andy Sneap, “Too Mean To Die” est le seizième album studio d’Accept, leur cinquième avec le chanteur américain Mark Tornillo et le premier avec Martin Motnik à la basse et Philip Shouse qui rejoint au sein du trio de guitaristes Uwe Lulis et le membre fondateur Wolf Hoffmann.

“Too Mean To Die” est un exemple parfait de ce à quoi ressemble le son du heavy metal old school: des riffs solides, une section rythmique solide et un vocaliste à la hauteur. Bref, un mélange idéal pour headbanger jusqu’au bout de la nuit.

Un vrai grand album qui prouve de manière éclatante que les métallurgistes teutons en ont encore sous la pédale.

Nous, en tout cas, on en redemande tous les jours des albums comme celui-là!

Avec:

  • Wolf Hoffmann (guitare)
  • Mark Tornillo (chant)
  • Uwe Lulis (guitare)
  • Christopher Williams (batterie)
  • Martin Motnik (basse)
  • Philip Shouse (guitare)
Album:

Too Mean To Die

Style: Heavy Metal
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 29/01/2021
site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 9,5/10

 

 

9) MSG (MICHAEL SCHENKER GROUP) – Immortal

Artiste: MSG (Michael Schenker Group) MSG est un nom légendaire. Après deux albums sous le nom de Michael Schenker Fest, le musicien revient à ses racines. En créant le Michael Schenker Group (MSG) en 1979, Michael Schenker a jeté les bases de l’une des plus glorieuses carrières solo de hard rock de tous les temps. Et si personne n’en attendait moins d’un ancien guitariste de Scorpions et UFO, il est presque impossible de mentionner tout ce que Michael a construit au cours des 50 dernières années, ou les innombrables personnes qu’il a influencées ou avec lesquelles il a joué. C’est vraiment de ça que sont faits les mythes du hard rock.

Et à 65 ans, il a toujours la forme. “J’ai toujours 16 ans dans ma tête”, dit-il en riant.

Pour ses 40 ans de carrière comme artiste solo et ses 50 ans de carrière comme musicien, il ressuscite l’immortel Michael Schenker Group. “Immortal” est aussi le nom de son nouvel album, enregistré par le groupe probablement le plus fort de sa longue histoire. Il met en avant les talents vocaux monstrueux du prodige du hard rock chilien Ronnie Romero (Rainbow), soutenu par les chanteurs Ralf Scheepers (Primal Fear), Joe Lynn Turner (ex-Deep Purple) ainsi que le frère d’armes de Schenker, Michael Voss (Mad Max) qui a de nouveau produit le disque aux côtés de Michael Schenker.

Notons la présence d’une liste impressionnante d’invités prestigieux.

Avec:

  • Michael Schenker (guitare, voix)
  • Ronnie Romero (chant)
  • Ralf Scheepers (chant)
  • Joe Lynn Turner (chant)
  • Michael Voss (chant)
  • Barry Sparks (basse)
  • Steve Mann (guitare, claviers)
  • Bodo Schopf (batterie)
  • Simon Phillips (batterie)
  • Brian Tichy (batterie)

Guests:

  • Gary Barden (chant)
  • Robin McAuley (chant)
  • Doogie White (chant)
  • Derek Sherinian (clavier)s
Album:

Immortal

Style: Hard Rock
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 29/01/2021
site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 8/10

 

10) KORPIKLAANI – Jylhä

Artiste: Korpiklaani

“Au fil des ans, j’ai eu le plaisir absolu de rencontrer d’innombrables personnes merveilleuses dans tous les coins de cette belle planète, et bien souvent ces passionnés de musique ont exprimé une histoire très semblable. Que notre présence – que ce soit via un enregistrement en studio ou notre spectacle féroce – est capable de les transporter vers un endroit meilleur et d’effacer tous les soucis terrestres. Cela ne semble pas incroyable – surtout en ces temps difficiles”. Ces propos émis d’une voix douce sont ceux du chanteur et guitariste Jonne Järvelä, qui est la force créatrice derrière le groupe finlandais KORPIKLAANI.

Après avoir triomphé pendant plusieurs années dans le cercle restreint du heavy metal à tendance folk, Jonne est devenu l’un des artistes les plus reconnaissables venant du pays des cent mille lacs. “J’aime penser que KORPIKLAANI est quelque chose d’un peu plus qu’un groupe de plus dans l’univers du rock ‘n’ roll. Pour mieux dire, KORPIKLAANI est une représentation naturelle du cheminement de notre vie; grâce à sa composante folklorique traditionnelle, notre musique et nos chansons ont le pouvoir de faire danser les gens toute la nuit, mais aussi de leur apporter du réconfort dans les moments plus difficiles.”

KORPIKLAANI a été fondé en 2003, quelque part au plus profond des forêts primitives du Nord. Dix albums studio, de nombreuses tournées mondiales et des centaines de millions de flux numériques plus tard, le groupe est devenu l’un des leaders de la musique heavy innovante. Pour leur légion de fans inconditionnels, ils sont connus sous le nom de Folk Metal Superstars.

Le voyage de KORPIKLAANI se poursuit avec un onzième album studio “Jylhä” (qui n’a pas de traduction directe mais peut être décrit comme majestueux, ou sauvage et rude d’une belle manière). On y retrouve tous les ingrédients connus et essentiels: riffs de guitare puissants, mélodies folkloriques rythmées et bien plus encore. “Par où commencer… Il y a tellement de nouveaux angles”, sourit Jonne. “Cette fois, nous avons réfléchi, composé, fait des démos, des pré-productions et enregistré tout le matériel plus méticuleusement que jamais. Chaque morceau est passé par de nombreuses phases de développement prudentes et patientes, et au bout du compte, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper que nous avons tiré le meilleur de ce que ces chansons peuvent apporter.

L’un des principaux architectes des idées a été notre nouveau batteur Samuli Mikkonen. Il a repris les premières démos et a commencé à développer les chansons brutes avec son enthousiasme de jeunesse. Tant au niveau du jeu que des idées, l’apport de Samuli a été tout simplement phénoménal. L’accordéoniste Sami Perttula a commencé à arranger des instruments folkloriques – ses propres parties de violon et celles de Tuomas Rounakari – dans le nouveau matériel dès les premières étapes du processus. Dans l’ensemble, je dirais que le résultat est remarquable : des mélodies folk accrocheuses et du heavy metal écrasant – soigneusement élaborés par le guitariste Kalle “Cane” Savijärvi et le bassiste Jarkko Aaltonen – qui s’harmonisent parfaitement.”

Enregistré dans les studios Sound Supreme à Hämeenlinna et dans les locaux de JonneMusic à Lahti avec le célèbre producteur Janne Saksa (MOKOMA, TURISAS, ROTTEN SOUND, STAM1NA), “Jylhä” est sans doute l’enregistrement le plus complet, le plus ambitieux et le plus varié de KORPIKLAANI à ce jour.

Un must pour les amateurs du genre et un album à conseiller à tous ceux qui veulent s’essayer au folk metal en langue finnoise.

Avec:

  • Jonne Järvelä (voix, guitare)
  • Kalle “Cane” (guitare)
  • Jarkko Aaltonen (basse)
  • Tuomas Rounakari (violon)
  • Sami Perttula (accordéon)
  • Samuli Mikkonen (batterie)

 

Album:

Jylhä

Style: Folk Metal
Label: Nuclear Blast Records
Date de sortie: 05/02/2021

site officiel
facebook page Facebook
chaîne YouTube
Icône Twitter Gratuit de Social icons Twitter
Instagram icone Instagram

Note : 9/10

 

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :