ALDI DALLO SPAZIO – Quasar

10 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Le mot ALDI dans le nom de ce groupe est un acronyme qui signifie Awesome Lysergic Dream Innovation, rien à voir donc avec la célèbre chaîne de supermarchés discount. De plus, il est bien précisé que ce concept vient de l’espace, et les plus polyglottes d’entre nous y auront reconnu de l’italien. Ce projet musical vient en effet de la ville de Ravenne où il a vu le jour en 2015, autour de cinq musiciens doués voyageant entre le rock, le progressif, le space-rock et le psychédélisme cosmique.

Dario Federici (chant et claviers), Simone Sgarzi (guitare), Davide Mosca (guitare, ex-Witchwood), Marco Braschi (basse) et Lorenzo Guardigli (batterie) ont d’abord enregistré ce premier album en 2017 dans des conditions artisanales. L’album revoit le jour ici chez le label italien Jolly Roger, avec à la clé une centaine de copies physiques disponibles en vinyle coloré, sans compter les versions CD et digitales.

Sur cet album, nous sommes donc non seulement dans l’espace mais aussi dans le temps, quand on découvre l’inspiration très Seventies des membres d’Aldi Dallo Spazio. Il y a du Yes, du Genesis et évidemment des marques de maîtres progressifs italiens comme PFM, Banco ou Goblin, qui donnent à ʺQuasarʺ une patine classique et transalpine impeccable. Je dis impeccable car il faut se souvenir que le rock progressif italien des années 1970 était redoutablement inspiré et efficace. Ça n’a l’air de rien comme ça, mais je n’hésiterais pas à dire que le prog classique italien collait directement au sillage du rock progressif anglais en termes de qualité et d’inspiration. Intéressez-vous à des groupes comme Panna Freda, I Teoremi, De De Lind, Osage Tribe, Garibaldi, Campo Di Marte, Biglietto Per L’Inferno et autres Museo Rosenbach ou Capitolo 6 et vous verrez que le rock italien de l’époque n’avait rien à voir avec de l’opérette pour gondoliers souffreteux.

Aldi Dallo Spazio ressuscite en quelque sorte cet âge béni et y apporte une touche moderne, scellée par de magnifiques solos de guitares et des envolées rythmiques imparables (ʺLong time loverʺ, le fantastique ʺThe distanceʺ, le raffiné et jazzy ʺLittle Piggy Willʺ). Les constructions mélodiques alambiquées à la Yes sont restaurées de manière plus moderne et plus vive. On y installe le triphasé et on rafraîchit les murs pour obtenir un résultat plus flashy et séduisant. Le quintet s’amuse à se faufiler dans un jazz-rock enlevé à la Santana sur un morceau qui porte précisément ce nom, histoire de bien insister sur l’origine de l’inspiration. L’album se termine en apothéose avec les 17 minutes du dernier morceau ʺEpiphanyʺ, véritable odyssée de l’espace qui nous colle en orbite autour de Jupiter. Les passages lents et ralentis rappellent Pink Floyd et alternent avec des passages plus turbulents et tourmentés, faisant toujours la part belle aux parties de piano, de guitares ainsi qu’à certains bruitages. La tranquillité ambiante est une belle façon de terminer ce bel album intense et bien ciselé.

Le groupe :

Dario Federici (chant et claviers)
Simone Sgarzi (guitare)
Davide Mosca (guitare)
Marco Braschi (basse)
Lorenzo Guardigli (batterie)

L’album :

“Long time lover”
“The distance”
“Little Piggy Will”
“Santana” (A freedom song)
“Epiphany”

https://jolly-roger-records.bandcamp.com/album/quasar
https://www.facebook.com/AldidalloSpazio/

Pays IT
Jolly Roger Records
Sortie: 2019/06/15

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!