ALKERDEEL – Slonk

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Cinq ans après ʺLedeʺ, les Gantois d’Alkerdeel refont surface avec ʺSlonkʺ, quatrième long format pour ce combo assez avare de productions en moyenne (le premier album ʺDe speenzalvigeʺ datait de 2010, le deuxième ʺMorindeʺ de 2012). Les années ont beau avoir passé, Alkerdeel est resté constant à la fois dans son line-up (toujours les mêmes Pede au chant, Nieke à la batterie, Pui à la guitare et QW à la basse) et dans son style, qui est toujours un rugueux mélange entre black metal abrasif et sludge boueux.

La grande question porte sur ce que ces gens ont bien pu faire durant les cinq dernières années, puisqu’on ne connaît aucun groupe parallèle dans lequel les hommes d’Alkerdeel seraient actifs. Ils ont été dans des groupes avant mais ils ne jouent plus désormais que dans Alkerdeel. Ont-ils erré dans les cimetières d’Europe pour trouver l’inspiration ? Ont-ils occupé des petits boulots administratifs ou logistiques pour mettre du beurre dans les épinards ? Ont-ils été conservés dans la glace par une secte d’adorateurs de Moloch qui ne les ressortiraient qu’au moment où ils auraient envie d’écouter un nouvel album du groupe ? Ont-ils été internés en asile psychiatrique ou sont-ils simplement restés à la maison à tondre la pelouse, regarder ʺGame of throneʺ et aller à la pêche au goujon ?

Nous n’en savons rien mais toujours est-il qu’Alkerdeel revient ici plus surchauffé que jamais. Pour son troisième album chez Consouling Sounds, le groupe file peut-être la métaphore animalière avec le lapin figurant sur la couverture de son album mais ce qu’il y a dedans n’a rien à voir avec nos amis les bêtes. Ce serait sans doute d’énormes bêtes infernales qui viendraient davantage à l’esprit à l’écoute de cet album, plutôt que de gentils animaux de compagnie. Comme à son habitude, Alkerdeel produit un petit nombre de titres sur ce disque, les morceaux compensant leur rareté par des durées conséquentes.

Ce sera donc un quarté de chansons qui vont être en charge de nous ensevelir les tympans sous d’épaisses couches bétonnées de grisaille sludge, et surtout black metal. Si les atmosphères sidérales qui démarrent le premier morceau ʺVierʺ nous font flotter dans l’espace, cette douceur sonore ne dure qu’un moment car il va être rapidement question de replonger à toutes vitesses vers la terre, et plus précisément en son centre, où les fournaises nous attendent pour nous évaporer le cervelet. Alkerdeel développe une rythmique mécanique bornée d’un feu roulant de guitare par-dessus lesquels un chant de corbeau mourant vient proférer des hurlements délétères. Les lenteurs sludge sont régulièrement attaquées par des accélérations black metal féroces. Là, il y en a déjà pour treize minutes, histoire de bien appuyer là où ça fait mal.

Le reste des morceaux sont plus courts mais conservent toujours cette furie caverneuse, que la production très ramassée s’échine à rendre monolithique et minérale. Les amateurs de stéréo bien ficelée, avec des échos partout dans le casque, vont sans doute rester sur leur faim mais ceux qui apprécient la brutalité des choses trouveront de quoi se faire dominer par le souffle énorme surgissant de ʺEirdeʺ, le rouleau compresseur quasi hardcore de ʺZopʺ ou le hachoir à viande organisé par la guitare sur ʺTrokʺ.

Plus direct, moins aventureux que son prédécesseur, ʺSlonkʺ reste un exercice solide répandant une puissance sonore oppressante et rageuse. Si certaines critiques se sont manifestées quant à la production de cet album, elles restent à mon avis bien sévères pour juger cet album à l’ambiance impitoyable qui gagne justement ses lauriers dans le black metal punitif par ce son rugueux et entier. Si vous voulez de la belle production, écoutez du prog et fichez-nous la paix.

Le groupe :

Pede (chant)
Nieke (batterie)
Pui (guitare)
QW (basse)

L’album :

ʺVierʺ (13:32)
ʺEirdeʺ (05:29)
ʺZopʺ (09:11)
ʺTrokʺ (08:46)

https://alkerdeel.bandcamp.com/album/slonk
https://www.facebook.com/alkerdeel/

Pays: BE
Consouling Sounds
Sortie: 2021/02/05

Laisser un commentaire

Music In Belgium