ALWANZATAR – Helsfyr terminal ekspress

23 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Envie d’espace, je veux dire d’hyper-espace? Le genre tutoyer les étoiles en bondissant d’Andromède vers Ganymède en faisant une pause mojito sur Sirius? Avec Alwantazar, les astronautes stagiaires, les voyageurs cosmiques vont être gâtés. Derrière ce nom se cache un unique créateur, un certain Kristoffer Momrak. Cet illuminé norvégien (car la base de lancement de la conquête spatiale se trouve à Oslo, pour tout vous dire) s’est constitué un petit dossier auprès de la NASA qui le tient à l’œil, le type pouvant mettre sur orbite n’importe quoi à partir des délires musicaux qu’il est capable de produire. On trouve la trace de Kristoffer Momrak (également appelé Krizla) dans le très farfelu Captain Cumulonuimbus & His Wondrous Cloudship, qui avait émis dans l’atmosphère une première démo en 1996. En même temps, avec son frère Benedikt Momrak, il fonde également Tusmørke, un combo psychédélique fricotant avec le rock lourd, le folk et le progressif, auteur d’une huitaine d’albums depuis 2012, dont un en association avec Spectral Haze, un autre projet de Kristoffer Momrak, du stoner rock sévissant depuis 2011.

On voit que le bonhomme a une palette variée et qu’il ne se repose pas sur ses lauriers. Surtout, il cherche l’aventure dans sa musique et Alwantazar est sans doute le plus déroutant de tous ces projets. Avec ce concept, Kristoffer Momrak en est à son quatrième album, cet ʺHelsfyr terminal ekspressʺ qui fait suite à ʺArchaic mysteries of ecstasyʺ (2015), ʺHeliotropiske reiserʺ (2017) et ʺFangarmer gjennom tid og romʺ (2018). Alwantazar, c’est le côté cosmique de Kristoffer Momrak, qui va ici faire passer Jean-Michel Jarre pour un leader de fanfare militaire nord-coréenne. Le recours massif à l’électronique, aux boîtes à rythme, aux effets d’échos ou au collage de sonorités analogues ou digitales nous propulse directement dans le cosmos. C’est Star Trek qui s’invite dans notre cuisine (ʺLaserkanondiplomatiʺ, ʺOver lavadekkede sletterʺ) à l’occasion de morceaux assez longs où on a tout le temps de planer au contact de la flûte, autre instrument très présent dans la musique de Kristoffer Momrak. Un peu plus de rythme est apprécié sur ʺGufset fra avgrunnenʺ, avant qu’on ne reparte dans une course lente au milieu des circuits imprimés de ʺSå trist som du gjør meg nåʺ et ses dix minutes bien tassées. Ici, ce sont les frères Bogdanoff qui se rappellent à notre bon souvenir sur ce morceau qui suinte tous les bons génériques d’émissions de télé branchées des années 80. On reste en orbite autour de Saturne à l’occasion des méandres électroniques de ʺSyre baseʺ, autre pièce intéressante qui laisse libre cours à des couches de synthétiseurs foisonnants. Depeche Mode, à côté de tout cela, c’est du boogie lourd texan. Et je ne pense pas que c’est avec le dernier morceau ʺHerosʺ que nous serons capables de revenir sur Terre. Le professeur Tournesol a sectionné les fils du tableau de bord de la fusée et nous dérivons dans l’espace infini, condamnés à nous poser sur la planète Alwantazar pour y demeurer jusqu’à la fin des temps.

A moins que nous retournions sur Terre en bus, grâce à l’énigme du titre de cet album. ʺHelsfyr Teminal Ekspressʺ fait en effet référence à une ligne de bus qui menait aux studios de répétition d’Ulven, un quartier d’Oslo, où Kristoffer Momrak avait l’habitude de travailler. Il avait même enregistré les premiers morceaux d’Alwantazar sept ans auparavant. Ces studios ont été rasés et quelques temps plus tard, la ligne de bus a également disparu de tous les plans. Sans doute a-t-elle été détournée directement vers l’espace-temps? Il faudrait poser la question à Kristoffer Momrak car vu sa musique, l’homme doit sans doute avoir des connections avec des mondes parallèles.

Le groupe :

Kristoffer Momrak (tout)

L’album :

“Laserkanondiplomati” (4:59)
“Over lavadekkede sletter” (8:26)
“Gufset fra avgrunnen” (7:57)
“Så trist som du gjør meg nå” (10:21)
“Syre base” (4:01)
“Heros” (6:29)

https://alwanzatar.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/alwanzatar/

Pays: NO
Apollon Records
Sortie: 2019/06/21

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!