ANCIENT BARDS – Origin: The Black Crystal Sword Saga Part 2

17 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Créée en 2006 à Rimini en Émilie-Romagne, la formation transalpine Ancient Bards s’est vite fait remarquer par son talent et son goût prononcé pour le métal épique, symphonique et bombastique, mais aussi par les prouesses vocales de la talentueuse Sara Squadrani. En 2010, le groupe sort son premier album intitulé «The Alliance of the Kings – The Black Crystal Sword Saga Pt.1». Neuf ans plus tard, les bardes italiens nous reviennent avec un quatrième opus (succédant à «Soulless Child» de 2011 et «A New Dawn Ending» de 2014) qui se veut la suite de son premier opus. Bref, un retour aux sources pour nous conter la suite de cette belle histoire mélangeant légendes nordiques et récits inspirés de la série Final Fantasy.

En un plus de dix ans de carrière, le groupe qui avait au début largement trouvé l’inspiration dans la veine Rhapsody et consorts a su développer son style propre et se faire une place au soleil entre des grands noms tels que Nightwish, Epica et Delain. Les capacités vocales de Sara ont aussi attiré l’attention du compositeur virtuose Arjen Lucassen pour son album «The Theory of Everything» (2013).

Le nouvel opus nous raconte donc la suite de la saga du sabre de cristal noir. La musique a un côté très nettement épique avec des orchestrations amples et magistrales, des choeurs épiques et des mélodies aux accents parfois médiévaux. Les rythmes sont variés pour exprimer les divers événements marquants du récit. La musique a aussi un côté que l’on peut qualifier de cinématographique.

Pour le premier extrait de l’album, le label n’a pas lésiné sur les moyens puisque le clip d’«Impious Dystopia» est proposé en 4K:

Le label se montre très généreux en partageant un second titre «Fantasy’s Wings» en version audio cette fois:

Et pour être sûr de conquérir un maximum de public, il a encore posté un troisième titre («Light») :

Les amateurs du genre épique symphonique doivent se sentir pousser des ailes à l’écoute de ce véritable petit bijou d’orfèvrerie métallique. La diversité et la qualité des mélodies est d’un niveau inégalable. Les guitares sont d’une efficacité redoutable dans la narration musicale, surtout dans  les passages plus power metal, et les arrangements musicaux épiques créent un univers qui nous rapproche de l’heroic fantasy. Le genre étant quelque peu en perte de vitesse, on peut lire des critiques assez négatives à propos de ce nouvel opus sur la toile. C’est totalement injustifié. Alors bien sûr, on peut ne pas aimer un artiste ou se lasser d’un genre musical. Mais cet album très inspiré a bénéficié d’une production lumineuse et mérite toutes les louanges.

Aux côtés de Sara Squadrani, on retrouve le bassiste Martino Garattoni, le batteur Federico Gatti, le claviériste Daniele Mazza ainsi que les guitaristes Claudio Pietronik et Simone Bertozzi (ce dernier chante aussi en voix extrême). Ensemble, ils nous proposent un album qui a la force du diamant brut et l’élégance d’une pierre finement ciselée pour briller de mille feux.

Les amateurs du genre trouveront difficilement mieux. C’est en tout cas une des meilleures sorties qu’il m’a été donné d’entendre cette année. Pour ma part, une galette qui rejoint une certaine idée de la perfection.

Liste des morceaux

  1. Origine
  2. Impious Dystopia
  3. Fantasy’s Wings
  4. Aureum Legacy
  5. Light
  6. Oscurità
  7. Titanism
  8. The Hollow
  9. Home Of The Rejects
  10. The Great Divide

Pays: IT
Limb Music
Sortie: 2019/01/25

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!