Anders BUAAS – The Edinburgh Suite

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Guitariste et compositeur norvégien Anders Buaas vient ici nous proposer un album composé de deux grands épiques, dont la durée respective de chacun dépasse les 20 minutes autant dire que, il faudra s’accrocher et faire amende honorable pour suivre ces deux grandes pièces jusqu’au bout ! Mais peut-être que cela en vaudra la peine d’autant plus que, l’artiste est ici accompagné à la batterie du grand Marco Minnemann (grand batteur de studio et de scène), Tony Franklin à la basse, de Christian M.Berg aux percussions et enfin de Richard Garcia aux claviers. Ajoutons encore qu’Anders aura accompagné de grands noms comme Paul Dianno (Iron Maiden) ou Tim Ripper Owens (Judas Priest)…nous ne sommes donc pas en présence d’un novice !

Concernant cet étrange album et ses deux grandes œuvres, l’artiste et concepteur nous propose de le suivre dans cette journée musicale dans les rues d’Edinbourg pour découvrir un travail qui au premier abord, me rappelle celui des œuvres musicales d’un certain Mike Oldfield et donc de grandes compositions comme Tubular Bells ou Incantations. Car ici on retrouve aussi à la fois une section plus classique avec le piano et bien sûr les guitares électrique et acoustique sans oublier les percussions avec peut-être en sus, le banjo qui apporte un côté plus folk voir country. En tout cas un travail complexe et fouillé au niveau de la composition est bel et bien là comme savait le faire l’artiste britannique mais bon, je vous laisse juge en écoutant la première partie de l’œuvre, une plage de 20 minutes 30 :

Où l’on trouve également des passages plus religieux à travers le son d’un orgue d’église comme le son du xylophone ou plutôt d’un synthé, me rappelant clairement l’une des grandes œuvres de Mister Oldfield avec aussi ici, de beaux soli de guitare mais en fait ici toute l’orchestration est de grande qualité ! Mais qu’en est-il du second mouvement de cette belle œuvre et outre le fait que, sa durée dépasse les 21 minutes, il perdure manifestement dans la construction d’une musique complexe et fouillée qui ravira tous les amateurs de grandes pièces progressives :

Avec à la fois des passages plus heavy et donc plus soutenu, comme des moments plus mélodiques où la guitare électrique nous embarque vers de belles envolées, idem pour les synthés apportant toujours un côté plus futuriste. On retrouve ici aussi l’architecture des pièces complexes auxquelles nous ont habitué des groupes comme les Flower Kings ou Spock’s Beard, avec de nombreux changements d’ambiances ou de tempos, faisant ainsi honneur au rock-progressif.

Même si cela pourrait paraître long pour certains, reconnaissons ici le génie de composition de l’artiste norvégien qui, nous propose deux grandes compositions qui raviront tous ceux qui apprécient le travail bien fait aux instruments. Deux grands épiques progressifs de haut-vol ! Bravo à vous…

https://andersbuaas.bandcamp.com/

Pays: NO
Apollon Records/Plastic Head Distribution/Creative Eclipse PR
Sortie: 2022/09/09

https://www.facebook.com/andersbuaasartist

Laisser un commentaire

Music In Belgium