APOGEE – Endurance Of The Obsolete

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Retour du projet musical allemand Apogee derrière lequel se cache en réalité le musicien/compositeur/chanteur Arne Schäfer membre fondateur du groupe Versus X, un artiste que relança la scène progressive allemande dans les années 90 au même titre que RPWL ou Sylvan. Voilà donc un projet qui aura déjà accouché de nombreux albums dont la plupart sont chroniqués sur notre site adoré et qui, nous revient avec un album comportant pas moins de 5 épiques et une composition de format plus classique. Allant de cinq à plus de 16 minutes les morceaux de ce nouvel opus devraient regorger de passages techniques et complexes, s’inspirant du rock-progressif classique ou d’un certain Gentle Giant avec à la fois de très beaux arrangements vocaux (harmonies vocales) et de très beaux arrangements musicaux avec, des textures atmosphériques ou acoustiques voir même des passages orchestraux mais aussi de nombreux soli d’instruments…

Pour ce faire une idée plus précise du contenu sonore de cet album, je vous propose l’écoute du premier morceau s’étalant sur près de 10 minutes avec, tout d’abord un développement acoustique/folk voir médiéval touchant effectivement de près le rock-progressif des origines :

Un folk-progressif allant parfois vers la pop-musique tout en conservant une orchestration travaillée qui, fait aussi corps avec la scène néo-progressive et c’est sans compter, sur les belles harmonies vocales qui agrémentent la composition mettant sur un même pied d’égalité chant et musique. Voilà donc un premier morceau qui respire la recherche et le souci de bien faire jusque dans le moindre détail, idem pour la plus courte plage qui garde cette coloration folk nous rappelant en fait les premiers Genesis et donc le travail pointu du duo Hackett/Rutheford :

Offrant ainsi ce petit côté vintage ou médiéval selon qui effectivement, fait corps avec les réalisations du groupe anglais cité plus haut mais venons-en à la page titulaire qui, part vers quelque chose de plus électrique mais toujours profondément progressif. Attention la flûte est toujours bien présente pour apaiser les choses comme le piano qui, accompagne un chant rappelant à nouveau The Tangent (Andy Tillison) au sein d’une orchestration posée pour une composition effectivement proche de la référence citée ci-joint. Un épique de près de 12 minutes qui comporte aussi plusieurs soli de guitare, accélérant d’ailleurs la cadence et renforçant le côté progressif de la musique avec bien sûr, des passages plus temporisés le tout étant joué par un multi-instrumentiste inspiré puisque seul la batterie est prise en charge par son acolyte Eberhard Graef.

Jusqu’au bout cette texture de folk-progressif mais aussi de progressif à la Tangent reste omniprésente, offrant une musique souvent acoustique et temporisée avec çà et là, des montées électriques nous embraquant vers un rock-progressif plutôt vintage mais n’oublions pas ici le remarquable travail vocal ! Apogee continue son aventure en conservant son univers propre construit au fil des albums, proposant à ses fans et à tous ceux qui veulent découvrir le travail de Arne Schäfer, un résultat proche de The Tangent ou du Genesis des débuts…

L’équipe ou plutôt le duo :
Arne Schäfer (chant, chœurs, guitares électrique et acoustique, claviers, basse et fretless basse, arrangements musicaux)
Eberhard Graef (batterie et percussions)

L’album :
“Interpretations”
“Waiting for the Dawn”
“Endurand of the Obsolete”
“Spirits Disengage”
“The Complex Extensive Way”
“Overruled”

Pays: De
Progressive Promotion Records PPRCD086
Sortie: 2020/06/15

https://www.facebook.com/Apogee-489256211134915

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!