AZZIARD – Exégèse (Liber Secundus)

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

On n’avait pas insisté à l’époque de la sortie du précédent album d’Azziard, mais ʺMétempsychoseʺ (2017) était en fait le Liber Primus, le premier livre de ce qui doit être une trilogie et dont ʺExégèseʺ constitue donc le Liber Secundus, le deuxième livre.

Depuis qu’Azziard a trouvé refuge chez le label Malpermesita, la cadence de sortie de ses albums s’est accélérée. Il avait fallu huit ans après la création du groupe pour sortir le premier album ʺ1916ʺ en 2009, puis cinq ans pour venir à bout de ʺVésanieʺ et c’est maintenant un rythme de trois années qui marque les sorties des albums les plus récents d’Azziard. Et ceci, personne ne va s’en plaindre puisque le groupe parisien est maintenant arrivé à une maturité musicale qui enchantera tous les amateurs de black metal sombre et vénéneux.

Côté personnel aussi, les choses se sont stabilisées. Le chanteur A.S.A a conservé en vie les membres qui avaient officié sur le précédent album, à savoir Nesh (guitare), Anderswo (batterie), Gorgeist (guitare) et Sarnath (basse). Fort de cette stabilité et de cette maturité, Azziard est maintenant en position favorable pour commettre des choses fascinantes sur ce nouvel album qui, comme le précédent, explore les aspects les plus sinistres de la nature humaine. Les plus misanthropes d’entre nous se diront qu’une trilogie pour traiter de la vilenie de l’homme, c’est bien peu et qu’il faudrait plutôt y consacrer une fresque de cinquante épisodes, rien que pour se faire une idée préliminaire du problème.

Mais A.S.A et ses séides n’ont pas besoin de s’étirer en longueur pour résumer avec force l’horreur de la question humaine. Une espèce d’êtres vivants capables de détruire une planète de 40 000 kilomètres de circonférence en moins de 200 ans (on va être gentil, on va fixer le début des emmerdements à l’époque de la révolution industrielle) aurait effectivement besoin qu’on décrive son potentiel mortel sur bien plus de trois volumes mais avec le black metal massif et majestueux d’Azziard, on gagne en intensité ce qu’on perd en quantité. ʺExégèseʺ est en effet une magnifique descente dans les gouffres noirs du nihilisme et de la désespérance, entraînant l’auditeur dans un chaos sonore toutefois formidablement maîtrisé. Alternant phases lourdes et accélérations dévastatrices, Azziard déploie un black metal pessimiste et menaçant, marqué d’une blessure inguérissable et hanté par l’épouvante née de la prise de conscience que les choses sont toujours mal barrées quand l’humanoïde entre dans la danse. Avec quelques titres relativement longs (ʺRetrouvailles avec l’âmeʺ, ʺIncantationʺ, ʺImages of the wandererʺ, ʺThe desertʺ), Azziard a l’occasion d’établir des cheminements tortueux et dramatiques, donnant à cet album des aspects terrifiants et désespérés. On attend avec impatience le troisième volet.

Le groupe :

A.S.A (chant)
Nesh (guitare)
Anderswo (batterie)
Gorgeist (guitare)
Sarnath (basse)

L’album :

ʺSeven Sermons to the Deadʺ (03:10)
ʺRetrouvailles avec l’âmeʺ (07:04)
ʺThe Three Propheciesʺ (05:23)
ʺIncantationʺ (06:39)
ʺThe Scarlet Manʺ (04:57)
ʺImages of the Wandererʺ (06:11)
ʺLe chemin de croixʺ (04:26)
ʺThe Desertʺ (07:13)

https://azziard1916.bandcamp.com/album/liber-secondus-exegese
https://www.facebook.com/azziard/

Pays: FR
Malpermesita Records
Sortie: 2020/06/05

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!