BIG DEAL, The – First bite

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Srdjan Brankovic est une des têtes pensantes du rock serbe. Depuis 2000, il officie à la guitare et à la basse dans Alogia, un groupe métal progressif auteur d’une demi-douzaine d’albums en vingt ans. Dans ce groupe on trouve aussi le batteur Marko Milojevic, dont on va reparler. Srdjan Brankovic a écumé les scènes et les studios un peu partout en Europe. Il a eu l’honneur de partager la scène avec des sommités comme Whitesnake, Ian Paice, Apocalyptica, Savatage. Sur les albums ʺExpedition Deltaʺ et ʺAlogiaʺ, il a pu faire venir des pointures comme Tim ‘Ripper’ Owens, Mark Boals, Erik Norlander, Gary Wehrkamp, Fabio Lione ou Hansi Kursch.

On voit quand même que le bonhomme a le bras long et il se livre également à la production, où il fait participer son épouse Nevena Brankovic. Le projet The Big Deal a mûri après une rencontre du couple avec la chanteuse Ana Nikolic, dont la voix s’est très bien unie à celle de Nevena Brankovic lors d’essais sur des esquisses de chansons. Srdjan Brankovic a donc eu l’idée d’un groupe à deux chanteuses, sa femme assurant aussi les claviers et le piano. Il fallait un batteur et c’est le vieux pote Marko Milojevic qui a été mis dans le coup, comme de bien entendu. Le combo s’essaie à réaliser quelques reprises d’Abba (ʺGimme a man after midnightʺ), Nightwish (ʺAmaranthʺ) et Europe (ʺRock the nightʺ) en guise d’échauffement, ces reprises faisant l’objet de vidéos visibles sur Youtube.

Là-dessus apparaît un personnage que tous ceux qui suivent les travaux du label Frontiers Music connaissent bien, le grand Alessandro Del Vecchio, bien sûr. Celui-ci a dû trouver un peu de temps libre dans son agenda de ministre et a pris dix minutes de vacances pour aller faire du camping en Serbie, on ne sait pas trop, mais toujours est-il qu’il découvre les travaux de The Big Deal. Il ramène une démo toute fraîche en Italie et la présente à son patron Serafino Perugino. Le boss tombe de son fauteuil et se relève avec à la main un stylo et un exemplaire de contrat prêt à être signé. C’est ainsi que The Big Deal est enrôlé dans l’écurie Frontiers, avec un premier album à la clé.

Comme le groupe n’a pas de bassiste, c’est évidemment l’hyperactif Alessandro Del Vecchio qui prend la quatre-cordes en main pour participer à la confection des morceaux. The Big Deal donne dans le hard rock mélodique de haut vol, qui brille par le duo de vocalises des chanteuses. L’atmosphère est énergique et fonceuse et les titres pêchus se succèdent sans défaillir. Si les propos typiquement hard mélodique et rock FM ne frappent pas forcément l’imaginaire collectif sur les débuts du disque, celui-ci s’émancipe un peu plus en son milieu, marquant des points avec ʺRebel ladyʺ, ʺPower onʺ, ʺBad times, good timesʺ ou ʺFallenʺ. Ici non plus, on n’est pas forcément dans du tout nouveau mais peut-être a-t-on fini par s’habituer au style plein d’entrain de The Big Deal.

Ce ʺFirst biteʺ est donc une belle carte de visite pour The Big Deal, qui pourrait effectivement faire de grosses affaires à l’avenir, avec son hard rock dépourvu du moindre complexe et servi par deux chanteuses qui, outre leurs qualités vocales, ont des carrosseries à tomber par terre.

Le groupe :

Srdjan Brankovic (guitare)
Nevena Brankovic (chant et claviers)
Ana Nikolic (chant)
Marko Milojevic (batterie)
Alessandro Del Vecchio (basse)

L’album :

ʺNever Say Neverʺ
ʺI Need You Here Tonightʺ
ʺSensationalʺ
ʺTop Heavenʺ
ʺWake the Fireʺ
ʺIn The Dead Of the Nightʺ
ʺRebel Ladyʺ
ʺPower Onʺ
ʺBad Times, Good Timesʺ
ʺFallenʺ
ʺLady of the Nightʺ

https://www.facebook.com/TheBandBigDeal

Pays: RS
Frontiers Music
Sortie: 2022/05/13

Laisser un commentaire

Music In Belgium