BLAME ZEUS – Seethe

31 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation originaire d’Oporto au Portugal, Blame Zeus commence son périple en 2010 s’inspirant d’influences venues des milieux progressifs, métalliques et alternatifs et, s’approchant de formation comme Alice In Chains, Tool ou encore A Perfect Circle. L’objectif du groupe étant de proposer une musique créative, ce dernier s’est inspiré de la vieille école du rock et du métal pour construire sa propre alchimie musicale faite d’un son rock dur, de riffs heavy de guitares et d’un chant féminin puissant.

Un premier album en septembre 2014 puis le second en mars 2017 et enfin le petit dernier sorti en novembre de l’année dernière tout en sachant que depuis 2013, le groupe n’a cessé de tourner dans d’importants événements (festivals) au Portugal en compagnie de pointures comme Moonspell ou Lacuna Coil ! Sur ce passons à l’analyse de ce nouvel opus avec effectivement un son et un tempo résolument poussif qui emprunte les voies du rock’n’roll et du heavy-rock, avec bel et bien des riffs soutenus de guitares et un chant féminin porté vers le haut, offrant une première composition pêchue et bien rock que je vous laisse écouter :

Je vous laisse apprécier un extrait en Live du groupe, qui reprend le second morceau de l’album où, on reste dans un style des plus efficaces :

Mais au beau milieu de toute cette puissance et de ce power-rock pêchu, le groupe nous offre aussi une très belle ballade rock “White” où, l’orchestration garde malgré tout un côté poussif, permettant à la formation de toujours affirmer une personnalité bien tranchée ! Sur ce on retourne à l’ouvrage et donc à ce rock composé de riffs rageurs et heavy, qui déposent un fond sonore et une base bien tonique, le tout porté par une section rythmique calibrée et ce chant haut perché de la belle.

Les deux autres extraits (officiels d’ailleurs) confirment bien la coloration et l’orientation de la formation portugaise, offrir à ses fans et au public réceptif, un rock bien senti à mi-chemin du heavy-métal et du rock’n’roll. Musique poussive et chant féminin de haut-vol font de cet opus, une chouette découverte pour tous ceux qui veulent quelque chose à la fois de pêchu et d’accessible car ici, l’agressivité est maîtrisée et je ne prendrai que pour preuve ce “The Warden” proposé ci-dessous également à mi-chemin de la ballade rock et du power-rock.

Line-up :
Sandra Oliveira (chant)
Ricardo Silveira (batterie et percussions)
Paulo Silva (guitare)
Tiago Lascasas (guitare)
Celso Oliveira (basse)

L’album:
“How To Successfully Implode”
“Déjà Vu”
“Down To Our Bones”
“White”
“Bloodstained Hands”
“The Obsession Lullaby”
“Into The Womb”
“No”
“The Warden”
“The Crown And The Gun”

Pays: PO
Rockshots Records RSCD070
Sortie: 2019/11/08

https://www.facebook.com/BlameZeus/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!