BLEED FROM WITHIN – Fracture

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Un peu plus de deux ans après ʺEraʺ, les Ecossais de Bleed From Within reviennent avec leur nouvel album ʺFractureʺ et les nouvelles sont plutôt bonnes du côté de l’inspiration et de la cohérence du groupe. On va pouvoir désormais s’autoriser à penser que Bleed From Within est le groupe qui monte dans la catégorie deathcore/metalcore. La bonne nouvelle la plus importante est que Scott Kennedy (chant), Davie Provan (basse), Graig Gowans (guitare), Steven Jones (guitare) et Ali Richardson (batterie) s’éloignent de plus en plus du metalcore pour s’affirmer en petits maîtres convaincants du deathcore.

Depuis ʺEraʺ, le combo n’a pas chômé, avec une succession de tournées de par le monde où il a pu se mesurer avec des patrons comme Lamb Of God, As I Lay Dying, Of Mice And Men, Any Given Day ou Cancer Bats. En rentrant au pays, les hommes de Bleed From Within se sont trouvés rassurés de voir que leur noyau de fans ne faisait qu’augmenter et que leurs angoisses du passé s’étaient atténuées. Plus forts dans leur tête (et sans doute aussi plus heureux de consulter leurs relevés de compte en banque…), les boys de Bleed from Within ont profité de la cohésion de leur groupe (pour la première fois, c’est le même personnel qui officie sur le précédent et sur le nouvel album) pour composer une nouvelle série de titres forts, très forts.

A la fois attiré par le maintien de certaines pratiques et l’envie d’innover, Bleed From Within résume bien cette double tendance au travers du titre de son nouvel album, ʺFractureʺ. Oui, il y a une fracture dans le sens que le groupe fait un nouveau pas en avant par rapport à son passé musical. Mais en même temps, comme dirait l’autre, le combo a recours à ses vieilles habitudes d’enregistrement, avec la confiance conservée dans le producteur Adam Getgood et un retour aux studios Middle Farm, dans le Devon du sud. Les travaux ont duré quatre mois, de l’écriture des morceaux à la mise en boîte finale, avec toujours un gros boulot effectué sur la batterie et sur la guitare.

Et le résultat est là, plus que convaincant. Bleed From Within a la rage, il a la confiance, il a endurci son sens de la composition et il nous sert une dizaine de nouveaux morceaux dévastateurs, qui n’hésitent pas à s’infiltrer dans des méandres complexes, servis par de fréquents breaks dans les tempos et faisant surgir de lourds solos de guitare menaçants. Au fil des écoutes, on voit poindre l’évidente efficacité de morceaux comme ʺThe end of all we knowʺ, ʺPathfinderʺ, ʺFall awayʺ, ʺFractureʺ, ʺFor all to seeʺ, ʺUtopiaʺ ou ʺA depth that no one daresʺ, qui doivent toujours quelques arriérés de solde à des groupes comme Black Dahlia Murder mais qui vont aussi piquer subrepticement quelques idées à Slipknot. De temps à autre, il y a certes ces petits refrains un peu plus mélodiques typiques du metalcore que personnellement, j’ai toujours du mal à avaler, mais il faut constater qu’ils ne subsistent plus ici qu’à l’état de traces.

Nous ne pouvons qu’adresser nos félicitations et nos encouragements à Bleed From Within, qui sont en train de susciter l’espoir que des genres assez fermés comme le deathcore ou le metalcore peuvent connaître une évolution intéressante par le biais d’enrichissements successifs. Le chemin est étroit mais en s’y prenant finement, on peut faire avancer ces genres. La nouvelle est rassurante.

Le groupe :

Scott Kennedy (chant)
Davie Provan (basse)
Graig Gowans (guitare)
Steven Jones (guitare)
Ali Richardson (batterie)

L’album :

ʺThe End of All We Knowʺ (4:12)
ʺPathfinderʺ (4:19)
ʺInto Nothingʺ (4:42)
ʺFall Awayʺ (3:30)
ʺFractureʺ (3:52)
ʺNight Crossingʺ (4:03)
ʺFor All to Seeʺ (4:29)
ʺAscendʺ (4:10)
ʺUtopiaʺ (4:39)
ʺA Depth That No One Daresʺ (4:14)

https://nl-nl.facebook.com/bleedfromwithinband/

Pays: GB
Century Media
Sortie: 2020/05/29

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!