BLOOD RED SAINTS – Undisputed

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Ce sont des vétérans de la scène hard FM anglaise qui forment Blood Red Saints en 1994. Pete Godfrey (chant) et Rob Naylor (basse) viennent d’Angels Or Kings, un groupe monté en 1988 à Manchester et qui finira par réaliser deux albums en 2014 et 2016. Rob Naylor a aussi eu l’occasion de passer chez l’ex-Iron Maiden Blaze Bayley dans son groupe Blaze de 1999 à 2003, puis chez Rise To Addiction de 2004 à 2006. Mais son parcours initial remonte à assez loin puisqu’il est vu chez Sam Thunder, un combo mancunien actif de 1981 à 1985.

Le nom de Blood Red Saints est choisi d’après celui d’une équipe de coureurs automobiles new-yorkais des années 30. Le groupe est complété par le batteur Pete Newdeck (ex-Eden’s Curse, ex-The Shock, également dans Tainted Nation et Nitrate) et le guitariste Neil Hibbs (Arkham’s Razor, Shy). Un premier album ʺSpeedwaylʺ sort en 2016 sous la houlette de Frontiers Music mais contrairement aux habitudes, la maison italienne laisse échapper son poulain qui commettra ses deux albums suivants, ʺLove hate conspiracieslʺ (2018) et ʺPulselʺ (2019) sur le label allemand AOR Heaven.

Mais on finit toujours par revenir chez Frontiers et Blood Red Saints réintègre l’écurie avec son quatrième album ʺUndisputedlʺ, qui voit Lee Revill et Andy Chemney remplacer Neil Hibbs et Pete Newdeck. Sans doute était-ce la nostalgie d’avoir pu collaborer, au moment du premier album, avec les frères James et Tom Martin (Vega) à l’écriture de quelques titres et d’avoir bénéficié d’une mastérisation du grand Harry Hess (Harem Scarem) qui a poussé les gens de Blood Red Saints à revenir chez Frontiers.

Comme ce label est inconditionnellement dédié à l’amour du hard rock FM mélodique, AOR, tout ce que vous voulez, tout le soin a été apporté pour faire de ce nouveau ʺUndisputedlʺ un bon album représentatif du genre. Le gant de boxe figurant sur la pochette cherche à suggérer la combativité de Blood Red Saints qui a l’intention de défendre ses atouts sur le grand ring du rock ‘n roll. On classera néanmoins nos boxeurs anglais dans la catégorie des poids moyens, voire des poids légers à l’écoute de leur album débordant de titres accrocheurs mais très convenus dans le genre hard mélodique / AOR. Tout est sympathique, agréable, bien pesé, il n’y a pas une tête qui dépasse ou une note de guitare qui cherche à se faire remarquer plutôt qu’une autre.

Les hommes de Blood Red Saints le reconnaissent eux-mêmes, ils n’ont pas cherché à se creuser la tête durant la composition de cet album en plein confinement et se sont laissés porter par leurs instincts à faire de la musique divertissante et détendue. Dans cette optique, ʺUndisputedlʺ est un succès et on se laissera mener agréablement par le bout du nez ou de la chevelure peroxydée sur des morceaux comme ʺThis ain’t a love songlʺ, ʺHeaven in the headlightslʺ, ʺKarmalʺ, ʺCome alivelʺ ou ʺAll I wanna dolʺ pour citer les titres les plus accrocheurs.

Les amateurs de Winger, Def Leppard ou Thunder trouveront ici de quoi satisfaire leurs penchants naturels. C’est du hard FM joliment troussé mais qui reste relativement générique et modéré.

Le groupe :

Pete Godfrey (chant)
Lee Revill (guitare)
Rob Naylor (basse)
Andy Chemney (batterie)

L’album :

ʺThis Ain’t a Love Songʺ
ʺLove Like Warʺ
ʺHeaven in the Headlightsʺ
ʺBreathe Againʺ
ʺCaught In the Wreckageʺ
ʺKarmaʺ
ʺCome Aliveʺ
ʺAlibiʺ
ʺUndisputedʺ
ʺCompleteʺ
ʺAll I Wanna Doʺ

https://www.facebook.com/bloodredsaints

Pays: GB
Frontiers Music
Sortie: 2021/08/06

Laisser un commentaire

Music In Belgium