CACTUS – Tightrope

0 Participations
Notre évaluation
L'évaluation des lecteurs
[Total: 0 Moyenne: 0]

Retour d’une légende du classic-rock puisque le groupe Cactus formé en 1969, nous revient avec un nouvel album et ce cinq ans après le précédent opus avec à son bord, l’un des membres fondateurs d’une formation ayant vécue plusieurs périodes et moult changements de personnel ! En effet après deux périodes allant d’une part de 1969 à 1972 et d’autre part, de 1975 à 1979, la formation américaine reviendra trente ans plus tard en 2006 pour le cinquième album. Sinon concernant l’historique sachez que c’est la section rythmique de Vanilla Fudge (Tim Boggert et Camine Appice) qui lance l’aventure d’un super-groupe puisque, l’on retrouve à l’époque d’une part Jeff Beck et d’autre part Rod Stewart deux figures légendaires du rock ! Si Rod rejoint Ron Wood pour fonder les Faces, Tim et Camine s’octroient alors les services de Jim McCarty et Rusty Day ce qui leur permettront, de sortir 3 albums entre 1969 et 1971…

Sur ce aujourd’hui et pour ce septième opus, on retrouve toujours Carmine Appice (présent jusque 1973 et de retour en 2006), Jimmy Kunes (présent depuis 2006), Randy Pratt (présent depuis 2006), Paul Warren (présent depuis 2016 et ayant travaillé avec Rod Stewart, Tina Turner et Joe Cocker) et enfin Jimmy Caputo (présent depuis 2016) mais ce n’est point tout car on retrouve en ‘guest’ un certain Jim McCarty (1969 – 1973 et, présent à partir de 2006 avec des allers-retours successifs) et bien d’autres comme Phil Naro donc autant dire que, c’est une grande équipe qui nous apporte ce nouveau présent avec d’emblée la plage titulaire pour ouvrir l’opus avec bien entendu un classic-rock sentant bon le rock’n’roll :

Sans oublier quelques effluves de blues-rock comme la présence de l’harmonica, de riffs de guitare bien sentis sans oublier un solo ou encore un chant assuré et bien rock offrant ainsi, toutes les caractéristiques fondamentales du genre. Idem pour le second morceau au titre évocateur puisque, l’on reste dans un univers entre rock’n’roll et hard-rock avec toujours cette petite coloration bluesy supplémentaire apportée par l’harmonica :

Une coloration blues-rock que l’on retrouve plus loin au sein d’une ballade bluesy où, sur un rythme à la fois chaloupé et posé caractéristique du blues, la section rythmique donnant le tempo pour un beau travail à la guitare et un chant toujours assuré et bien mis en évidence :

En tout cas et jusqu’à présent, le groupe a respecté tous les codes en vigueur concernant les grands courants musicaux que sont le rock’n’roll, le blues-rock et le classic-rock donc, point de surprise ici puisque Cactus fait à nouveau ce qu’il a toujours su faire…du bon rock puisant ses racines fin des sixties et dans les seventies…la base quoi ! Avec toujours cet harmonica qui sautille renforçant le côté blues du rock concocté par nos vieux briscards qui manifestement, n’ont pas perdu la main même si, certains trouveront le contenu de cet album plutôt nostalgique et d’un autre temps…mais le rock’n’roll et le blues sont et ont toujours été indémodables ! La preuve avec la découverte de ce dernier extrait…pour la route…du rock traditionnel :

Le line-up actuel:
Carmine Appice (batterie, percussions et chœurs)
Jimmy Kunes (chant et chœurs)
Paul Warren (guitares, piano, chant et chœurs)
Jimmy Caputo (basse)
Randy Pratt (harmonica)
+ guests
Jim McCarty (guitares)
Pete Bremy (basse)
Phil Naro (chant et chœurs)

Production Paul Warren et Carmine Appice + Randy Pratt

L’album:
“Tightrope”
“Papa Was A Rolling Stone”
“All Shook Up”
“Poison In Paradise”
“Thrid Time Gone”
“Shake That Thing”
“Primitive Tough”
“Preaching Woman Man Blues”
“Elevation”
“Suite And 2 Everlong All The Madmen”
“Heade For A Fall”
“Wear It Out”

Pays: US
Cleopatra Records CLO/Purple Pyramid 2201
Sortie: 2021/04/02

https://www.facebook.com/cactusrocks

Laisser un commentaire

Music In Belgium