CELLAR TWINS – Duality

17 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Formation belge aux influences métalliques Cellar Twins qui a été fondé en 2014, s’est construit un style louvoyant entre divers influences plutôt hétérogènes utilisant ainsi des colorations musicales que l’on retrouve chez des groupes comme les Smashing Pumpkins, Dream Theater, Aller Bridge…un travail qui devrait plaire aussi bien aux rockeurs qu’aux métalleux ! Initialement initié par le guitariste Jeff Sternon et le batteur Francesco Damanti, le duo fût rejoint par la bassiste Elodie Vainqueur et le chanteur/guitariste Carl Kubinsky en 2017 et réalisa son premier EPs supporté par plusieurs vidéos courant 2018. A partir de 2019 le groupe participera à de nombreux importants festivals, ce qui lui permettra de mieux se faire connaître comme d’ailleurs, à travers cette chronique qui vous parle de ce premier album vachement bien foutu mais…patience.

Départ plutôt symphonique et épique pour la première composition (ou musique de film) puis, on bascule rapidement vers un heavy-rock soutenu frôlant le heavy-métal avec manifestement la volonté de frapper fort, un rock bourru et efficace qui s’accommode ici d’un chant clair proche de la fusion ou du hardcore. Le chant est puissant et module assez bien offrant ainsi une transition avec la musique qui, reste dans les tours et la puissance avec au final un travail tranchant mais restant accessible. “Molotov Parade” disponible en vidéo ci-dessous, persiste et signe dans l’agressivité voir la rapidité offrant un mélange entre du heavy-métal et du rock-fusion façon Red Hot Chili Peppers mais aussi avec quelques relents grunge rappelant Pearl Jam ou Alice In Chains…je vous laisse déguster :

J’ai parlé de Pearl Jam ou des Red Hot Chili Peppers, la composition “Cloud Walker” est là pour prouver que ces influences sont bien ici présentes avec pour résultat, une ballade rock-grunge des plus efficaces qui mérite le détour :

“Selfear” débute lui-aussi sur un mode temporisé puis, le tranchant vivifiant revient aux devants de la scène, portant ainsi un heavy-métal pêchu toujours accompagné d’un chant clair, ce dernier apportant quelque peu de temporisation à l’ensemble. Un peu comme si un heavy-rock avait pris quelques relents de pop-rock au passage, offrant à l’auditeur quelque chose d’accessible et non calibré aux seuls fous furieux !

En fait on découvre au fil de l’écoute de cet album un travail multiple-facettes où, le groupe a mélangé les styles et les influences construisant une sorte de fusion-métal où le funk, le pop-rock et même les moments temporisés ont malgré tout une place…même si la force et la puissance restent les éléments percutants de l’album.

C’est ce qui fait la force de cet excellent album, c’est de jouer sur divers tempos un peu comme dit le dicton Une main de fer dans un gant de velours, un peu comme une démarche progressive et moderne d’un heavy-rock qui aurait muté et emprunté quelques chemins de traverse avec au final, une orchestration et un travail vocal réussi.

Voilà bien un album et un groupe à découvrir…et en plus c’est du belge !

Line-up:
Sternon (guitare)
Francesco Damanti (batterie)
Elodie Vainqueur (basse)
Carl Kubinsky (chant et guitare)

L’album:
“Millenium”
“Molotov Parade”
“Cloud Walker”
“Selfear”
“Social Waste”
“Anthithesis”
“Wodoka”
“Tales Of Autumn”
“Solage”
“Promesse”

Pays : BE
Chromatorium/Hard Life Promotion (Mike de Coene)
Sortie : 2019/12/07

https://www.facebook.com/cellar.twins/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!