CHARDEAU, JJ – In Terra Cognita ?

9 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

“Terra Incognita” est le premier volet de l’opéra rock “Magical Music Man”, une œuvre à laquelle le compositeur français s’attelle depuis une vingtaine d’année. Magical Music Man (MMM) crashe son vaisseau spatial sur une planète appelée Terre, et dit-on habitée par des dégénérés. Dans sa panique il fait alors appel à Dieu, le grand alchimiste-créateur de l’univers. Mais ce dernier ne se souvient pas de ce qui est arrivé à la race humaine, Il se souvient seulement d’une querelle à propose d’un fruit. Il accepte alors d’accompagner MMM dans son périple terrien afin de savoir ce qu’il en est advenu de cette race humaine.

Cet œuvre regorge d’invités prestigieux tels que Brian Auger, Martin Barre, Kenny Aronoff, Michael Sadler et j’en passe. Comme l’explique JJ Chardeau dans le magnifique livret qui accompagne ce disque, cette œuvre est sa Mona Lisa, un tour du monde onirique et musical en quatre volumes.

La première écoute m’a laissé de marbre, et m’a donné l’impression d’une succession de tableaux plus ou moins aboutis et sans vrai fil conducteur. On démarre en à Moscou “Dream In Moscow” pour enchaîner sur l’Inde, le Tibet, la Corée, Le Japon, avant de visiter l’arctique et le continent américain. La production est de très bonne qualité, mais les sons de guitare laissent vraiment à désirer. Au fil des écoutes, on s’habitue un peu à l’ensemble, mais ça n’accroche pas tellement je dois dire. Pas de vraies chansons, pas de mélodies qui restent en tête, sauf peut-être “Les Larmes Du Pacifique” ou encore “The last Rockaway”, morceaux plus aboutis, où les voix et chœurs sont vraiment plaisants.

Des sonorités fusion, jazz, blues, parfois rock, parfois manquant de cohésion générale aussi vu que pour chaque pays visité, on en explore la musique (le but de cet album quand-même). On aimera parfois, et on décrochera à d’autres moments. Certaines intros ou passages parlés ne sont pas vraiment utiles, et on préfèrerait une vraie chanson, plutôt qu’une succession de passages musicaux. Ce concept est peut-être aussi plus axé sur la scène, où il prendrait tout son sens avec le côté visuel. En résumé, un album avec des qualités, mais plutôt à réserver aux amateurs du genre.

Pays : FR
L Records LR 1901
Sortie : 2019/11/23

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!