COARBEGH – The Sound And Flow Of London Town

9 Participations

Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Cet improbable projet issu de l’association entre Philipp Jaehne l’un des membre du groupe Poor Genetic Material (une des figues du prog-rock et artrock germanique) et le flûtiste classique Pia Darmstaedter, nous revient aujourd’hui après la parution de l’excellent album ”The Colour of Happiness” paru en 2013. Un opus qui avait marqué les esprits proposant des atmosphères souvent mélancoliques où, se mélangeaient néo-classique, artrock, ambient et jazz-rock, un album à l’époque qui me semblait indispensable ! J’espère donc bien sûr que nos amis teutons ont su réitérer l’exploit avec ce nouvel album qui, devrait à nouveau nous offrir des ambiances atmosphériques et aériennes pour faire voyager son corps et son esprit.

J’avais à l’époque parlé d’un rapprochement avec le travail d’un No Man ou d’un Bass Communion (Steven Wilson) ou alors d’un Sigur Ros et bien, on y est dans cette musique aérienne et envoûtante construite sur des nappes de synthés et des effluves de flûte. Nous sommes bien en territoire de l’ambient et de ses atmosphères mystérieuses, voire pesantes, flottant dans l’air au gré d’une musique minimaliste, qui pourrait peut-être en lasser certains faute d’exubérance sonore, mais ce n’est point le but du jeu, que du contraire. Ici, toute l’atmosphère incite à méditer et à penser profondément. Des sons, des bruitages, des paroles s’entrecroisent au sein d’un dédale alambiqué qui se fait pesant et parfois oppressant comme dans ce ”Going Up”, qui surprend par ses étranges bruits et cette musique lente qui finalement s’ouvre sur du néo-classique (flûte) :

”Blue Station” est une autre plage plus ouverte et surtout plus poussive, tout en conservant un côté futuriste et même, un petit côté Floyd époque ”Animals” au sein d’un morceau étrange et mystérieux :

Le présent opus n’est point fait pour tous les publics mais, pour tous ceux à l’esprit ouvert qui recherchent une musique plutôt expérimentale et instrumentale, croisant ici plusieurs courants spécifiques comme l’ambient, le rock-atmosphérique et le néo-classique se rapprochant aussi parfois de musiques de film. C’est aérien, lancinant et parfois même oppressant grâce à une orchestration souvent minimaliste et basée sur les sons de synthés ou de programmations, le tout saupoudré d’effluves de flûte classique ! Accrochez vos ceintures car ici, on part loin au-delà de notre galaxie malgré que nous sommes sensé être à Londres !

Line-up :
Pia Darmstaedter (flûte, flûte alto, voix)
Philipp Jaehne (claviers, programmations)

L’album :
”Passage Of Colours”
”The Magic And Mystery Of Mayon Park”
”Dockland Loops”
”Going Up”
”Blue Station”
”Jubilee At St. John’s Wood”
”6 Seconds To 1:27”
”The Silent Zone”
”Battersea Dream”

Pays: De
QuiXote-Music/H’art
Sortie: 2019/03/29

https://www.facebook.com/coarbegh/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!