CONSCIENCE – In The Solace Of Harm’s Way

31 Participations
Notre évaluation
L'évaluation de lecteur
[Total: 0 Moyenne: 0]

Manifestement ce groupe multi-nationalités est taillé pour la scène en effet, découvert en ouverture de Nightwish et ayant joué en compagnie de nombreuses grosses pointures comme Anathema, Arena ou encore Sonata Artica, la formation Conscience offre un condensé de puissance et de mélodie bel et bien destiné à être joué en Live ! Ci-joint le trailer histoire de se mettre l’eau à la bouche :

Sinon notons tout d’abord que la page titulaire se décompose en quatre parties, réparties sur l’ensemble d’un album comportant près de 16 compositions, autant dire que le groupe a bien bossé pour ce troisième album qui débute par une courte intro (première partie de la plage titulaire) puis l’on passe directement au premier single :

Où l’on perçoit rapidement l’importance des mélodies ou harmonies vocales car ici, le chant et les chœurs ont une même importance que la musique avec comme résultat, une composition attrayante lorgnant vers le pop-rock sans oublier une fameuse dose d’autodérision mais encore des passages plus métalliques et donc plus heavy. Une belle alternance d’ambiance ou lorsque le travail vocal revient, le côté pop ressort alors mais c’est sans compter aussi sur des incursions plus progressives grâce à l’intervention des claviers. A la fois, pop, rock, métal et progressif sans oublier les vocaux, voilà bien un morceau multiple-facettes qui devrait plaire à pas mal de monde ! Mais le groupe est capable de construire un morceau fortement pop avec ici l’incursion du piano, tout en conservant un côté plus mordant et donc plus métallique :

Ou encore une composition hautement progressive où claviers, guitare et section rythmique construisent un morceau à l’architecture recherchée comme ici pour l’extrait disponible ci-dessous :

Idem pour le travail vocal qui se module sur diverses colorations, ce qui renforce le fait que le groupe sait travailler dur à offrir à ses fans des compositions travaillées et abouties, “Ascending Rain” en est un vibrant exemple et donc un morceau remarquable ! Finalement une similitude avec un groupe comme Anathema ou même Pain Of Salvation lorsque ce dernier propose une musique multiple-couleurs, voilà bien une sacrée référence pour la formation qui nous intéresse aujourd’hui.

Une complexité et le souci du détail qui se retrouve de bout en bout au sein de cet excellent album avec une musique qui traverse les courants musicaux et un chant plutôt orienté vers le pop-rock, le tout sachant se faire mélodique mais aussi parfois tonique. Je vous propose d’écouter une autre composition très émouvante et émotive où, les harmonies vocales subliment le morceau, ce dernier démarrant sur un tempo lent pour ensuite prendre crescendo en puissance pour ensuite revenir à l’atmosphère du début…remarquable encore une fois :

Sorti déjà depuis décembre 2019, il était donc grand temps de vous parler ce fabuleux album, construit par un groupe on ne peut plus prometteur qui offre ici, un album fouillé et multiple-facettes montrant en fait tout simplement un savoir-faire prodigieux en termes d’écriture et de composition. Voyageant entre pop-musique, rock, heavy-rock et rock-progressif sans oublier des passages tirant vers la ballade ou le néo-classique, Conscience propose ici un album qui aurait pu être dans le top 2019 ! Incontournable il me semble !

Le groupe:
Stéphane Da Silva (batterie et percussions)
Matt Johansson (guitare et chant)
Thomas Jaegle (guitare et chant)
Joäo Pascoal (basse)
Matthieu Vallé (claviers et chant)

Pays: multi-nationalités
Autoproduction/Diffrent Gravity/Season Of Mist
Sortie: 2019/12 (2020)

https://www.facebook.com/cyberconscience/

Laisser un commentaire

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!